background preloader

Journalisme

Facebook Twitter

10 bonnes résolutions journalistiques. Pour arrêter de regarder passer la révolution numérique qui emporte les médias, tonton Van Achter a listé pour 2012 dix points qui pourraient changer notre manière de faire du journalisme à mettre sous les sapins de toutes les rédactions ! La recommandation par les pairs est l’un des phénomènes les plus puissants révélé par la “démocratisation de la diffusion”. En 2012, pour les journalistes, et ceux qui aspirent à le devenir, justifier sa place de médiateur de l’information passe donc immanquablement par une plongée en apnée dans le grand bain des réseaux sociaux.

Twitter, Facebook, Instagram, Soundcloud, Storify… sont donc AUSSI le terrain. Je n’ai pas de baguette magique mais voici 10 pistes qui me semblent intéressantes à creuser. 1) Trouvez-vous un binôme, un partenaire, un homme/femme de confiance avec qui le courant passe bien. Et faites comme Starsky et Hutch. 2) Partagez et donnez à voir de vous tout ce qui permettra aux internautes de sentir de quel bois vous vous chauffez. Journalism in the Age of Data: A Video Report on Data Visualization by Geoff McGhee. 11 Journalism Jobs You May Hold in the Future. Print media is on its way out. Long-form stories aren’t being read. We’ve all heard these laments, but don’t fret yourself too crazy. If you look, you’ll find plenty of signs that this field won’t go away. Journalism isn’t dying; it’s evolving. Journo jobs still exist… A story in The Atlantic by James Fallows says this at the beginning of an article about the future of journalism: Guess what?

And an essay from Paul Ford in New York Magazine argues that we still require stories to rise out of the constant flow of information. We’ll still need professionals to organize the events of the world into narratives, and our story-craving brains will still need the narrative hooks, the cold opens, the dramatic climaxes, and that all-important [period] to help us make sense of the great glut of recent history that is dumped over us every morning.

Some newer titles in journalism include social media strategist, multimedia reporter and blogger. Headline Optimizer. Photo Credit: Chuckumentary.  3679 - Proposition de loi de M. Jean-François Mancel visant à instituer un conseil national de déontologie journalistique. (Renvoyée à la commission des affaires culturelles et de l’éducation, à défaut de constitution d’une commission spéciale dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.) présentée par M. Jean-François MANCEL, député. Mesdames, Messieurs, Les exemples ne manquent pas pour illustrer les excès auxquels certains journalistes peuvent succomber. Plus qu’aux journalistes eux-mêmes qui, pour une large majorité, accomplissent leur travail avec professionnalisme, ces excès sont surtout imputables à la surenchère médiatique, course effrénée à l’audimat et aux tirages, qui conduit parfois à occulter les droits les plus essentiels de la personne et les exigences qualitatives de la profession.

La liberté de la presse est le fondement de toute société démocratique et compte parmi les libertés fondamentales à valeur constitutionnelle de notre République. D’après l’OSCE, ces conseils de presse s’acquittent de cinq missions majeures : – Préserver la liberté rédactionnelle ; Article 1er Article 2. Le journalisme selon Hunter S. Thompson (1) Depuis ce billet en forme d'hommage à la prose hallucinée de Hunter S. Thompson - "I wanna be a Gonzo journalist" - vous connaissez ma passion pour ce bon vieux "Duke", auteur entre autres des génialissimes "Hell's Angels" et "Fear and Loathing in Las Vegas". A la faveur des vacances, je relis donc les œuvres complètes de Doc Hunter, inventeur dans le sillage de Tom Wolfe ("L'Etoffe des Héros", "Le Bûcher des Vanités"...) d'une nouvelle forme de narration journalistique à mi-chemin entre fanzine et littérature...

Ça vous regonfle à bloc un journaliste-blogueur bousillé ;) Je me suis aussi replongé dans l'excellente biographie du grand homme signée William Mc Keen: "Journaliste et hors-la-loi" (Editions Tristam). Rien que le titre donne envie ! Mais c'est en lisant cette phrase... "Je n'ai pas encore trouvé de dope qui puisse vous faire monter aussi haut qu'être assis à un bureau à ecrire" Voilà comment l'intéressé décrivait son art avec le sens de la formule qui est le sien :

Les journalistes priés d'être sérieux sur Twitter. Journalistes: hackez pour survivre! Hackear el periodismo. C'est le titre du dernier livre de Pablo Mancini, lui-même journaliste en Argentine. L'auteur juge inévitable l'intégration des hackers dans les rédactions ou, mieux encore, l'arrivée de journalistes-hackers. Hackear el periodismo, de l’argentin Pablo Mancini, est un livre essentiel, car il aborde de front —et sans ménagement— les questions auxquelles sont confrontées les médias et les journalistes aujourd’hui : comment créer de la valeur?

Qu’est ce que le journalisme de qualité ? Quels doivent être les modes d’organisation des rédactions? Etc. Pablo Mancini est journaliste jusqu’au bout des ongles. Mais d’abord une définition. Passion, liberté, conscience sociale, vérité, lutte contre la corruption, lutte contre l’aliénation de l’homme, égalité sociale, accès gratuit à l’information (liberté de savoir), valeur sociale (reconnaissance entre pairs), accessibilité, activité, soucis de responsabilité, curiosité, créativité. Le temps pulvérisé Notes Photos Flickr CC. 20110621_Parasie. Les étudiants d’IPJ Paris-Dauphine réalisent un numéro hyper-local de 20 Minutes. Morgane Tual » Blog Archive » L’actualité, cette imposture. Quand on est journaliste, on est censé traiter de l’actualité.

Et personnellement, je n’ai toujours pas compris de quoi il s’agissait. Les rédactions en sont obsédées : « c’est quoi, ton accroche actu ? », m’a-t-on souvent lancé dans les rédactions que j’ai fréquentées, face à ma frénésie d’idées de sujets improbables – car je n’aime pas écrire sur la même chose que les autres. Souvent, mon idée n’est pas « dans l’actu ». - Je ferais bien un papier sur la zoophilie. - C’est quoi l’actu ? Visiblement, ça ne suffit pas. Désarroi. L’actualité ne relève donc pas de faits, mais d’une sélection de faits.

Tout cela génère des situations aberrantes, qui sont pourtant au menu quotidien des rédactions. En ce moment, l’actu, c’est DSK. Depuis cinq jours, le reste du monde n’existe plus. Ce qui compte avant tout pour les médias est d’être dans l’actu, dans ce qui est chaud, de participer au grand bordel ambiant. Alors on s’épie, on se lit les uns les autres, pour bien rester dans le rang. Dix « bonnes pratiques » sur les réseaux sociaux, pour les journalistes. L’affaire dans laquelle est inculpée Dominique Strauss-Kahn est loin d’être achevée, mais elle illustre à quel point il devient impératif —pour les rédactions comme pour les journalistes— d’établir des règles du jeu claires sur l’utilisation des réseaux sociaux, tant ceux-ci jouent désormais un rôle central dans l’information. C’est l’objet d’un guide établi par l’ASNE, une association qui regroupe les dirigeants des principaux médias américains.

Il établit à partir d’exemples concrets et de chartes existantes, dix « bonnes pratiques » sur les réseaux sociaux à destination des journalistes. Les réseaux sociaux, en particulier Twitter, sont au cœur de « l’affaire Dominique Strauss-Kahn ». C’est en effet, grâce à eux que la nouvelle de son arrestation rocambolesque a été connue, grâce à eux aussi que l’on a pu se tenir au courant en live, en suivant par exemple le hashtag #dsk. De cette synthèse, il ressort dix points clés, que je reprends de manière détaillée: 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. For Journalists, a Call to Rethink Online Models. Faut-il payer les blogueurs ? Quand les blogueurs du Huffington Post ont appris au début de l'année que le petit prodige des sites d'informations US avait été vendu 315M$, leur première réaction a été : et nous ?

La semaine dernière, certains d'entre eux se sont rassemblés autour du blogueur activiste Jonnathan Tasini (photo) pour poursuivre le Huffington Post. Ils réclament 105M$. Justification : les 9000 personnes qui ont écrit des tribunes sur le site n'ont jamais été payées. Ils accusent : "Nous avons été transformés en esclaves modernes dans la plantation de Mme Arianna Huffington".

Dans le Monde, Xavier Ternisien signe une enquête plutôt équilibrée à travers laquelle il évoque un début de "révolte" chez certains blogueurs (cet article est payant, pas simple pour fluidifier le débat sur la toile...). Affirmer que l'on va payer tous les contributeurs d'un média ou d'une rubrique participative n'a pas de sens. What hiring editors look for in reporters today.

Découvrir le journalisme de données | CPJ. Vérifier ses infos, une faute professionnelle pour certains rédacteurs en chef! Chargé d'enquêter sur l'interdiction des plantes médicinales par l'UE, Jean-Sébastien Lefebvre s'est vu refusé son article. Son erreur fatale ? Avoir vérifié ses infos... et réalisé qu'elles étaient infondées ! Comment perdre une pige ? Simple : en faisant son boulot de journaliste. Il y a deux/trois semaines de cela, une revue spécialisée dans le milieu médical me contacte.

Un mail du genre : Cher Monsieur le pigiste, Étant donné que vous êtes capable de comprendre une directive européenne et connaissez le fonctionnement du machin, nous aimerions vous proposer une collaboration. Pas tous les jours que les rédacs chef me demandent directement des sujets. Stupeurs, tremblements… et pot aux roses Juste le temps de revenir à Bruxelles, de torcher un Conseil européen et je me mets au boulot. Acte I : j’épluche la fameuse pétition. Acte II : Prenant mon courage à deux mains, je cherche la fameuse directive incriminée. Je commence à décortiquer le machin. Et un peu plus loin: Que dire ? Réponse: Didactique du journalisme et évaluation de l’information à Intertice.

Comment j'appréhende l'information sur le net. Journalists learn what works (& doesn’t work) on Tumblr. Las Vegas Sun Pulitzer finalists explain how they turned data into Web gold. Las Vegas Sun reporters Marshall Allen and Alex Richards were given two years to achieve one goal: “Find out what’s right, and wrong, about our local health care delivery system.” The 2.9 million public documents that they examined and hundreds of interviews that they conducted exposed thousands of preventable medical mistakes in Las Vegas hospitals. The Nevada legislature responded with six pieces of legislation that are still up for debate and, this week the Pulitzer Prize Board named Allen, Richards and The Sun a finalist in local reporting. But it is likely that the medical community would have scoffed at the stories or worse, ignored them as scare-mongering, if this innovative team had not used a wide range of multimedia tools to bring the data to life.

In an interview this week, Allen (who has since left the Sun and now works for ProPublica) said, “The biggest challenge with data is to make it meaningful to people. But “the hospitals would have dismissed the sob stories,” he said. Blog Archive » 10 things every journalist should know about data. Every journalist needs to know about data. It is not just the preserve of the investigative journalist but can – and should – be used by reporters writing for local papers, magazines, the consumer and trade press and for online publications. Think about crime statistics, government spending, bin collections, hospital infections and missing kittens and tell me data journalism is not relevant to your title.

If you think you need to be a hacker as well as a hack then you are wrong. Although data journalism combines journalism, research, statistics and programming, you may dabble but you don’t need to know much maths or code to get started. It can be as simple as copying and pasting data from an Excel spreadsheet. You can find out more about getting started and trying your hand at complex data journalism at news:rewired – noise to signal, on 27 May. More details about the event are here and you can order tickets, which cost £156 including VAT, by clicking here. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. Exclusif ! Un journaliste balance ses sources. Journaliste scientifique, David Larousserie a décidé d'expliquer l'envers de la fabrique de ses articles en répondant à la sempiternelle question : dis, tu les trouves où tes sujets ?

Initiative rare (voire unique !) , j’ai décidé de livrer mes sources de Sciences et Avenir au lecteur. Vous trouverez donc à partir de ce billet des liens vers plus de dix ans d’articles qui précisent où j’ai péché les infos… Pour cette occasion exceptionnelle, j’ai ouvert un blog léger grâce au logiciel PluXml afin que la navigation soit plus facile.

Ce blog se propose de répondre à la question rituelle posée aux journalistes par les non journalistes : où trouvez-vous vos sujets ? La réponse n’est en général pas simple… J’ai donc décidé de rendre publique mes sources (à Sciences et Avenir) afin que le lecteur pénètre dans les coulisses d’un journal d’une façon originale. Cet exercice inédit, à ma connaissance, de transparence a aussi ses limites. Voici ce que cela donne concrètement : Aux ordres Image George. Peut-être faudrait-il arrêter de faire bloguer les journalistes sur les sites de médias… « Le citoyen vit dans un sentiment d’insécurité informationnelle »Ignacio Ramonet. Vous dites que « le journalisme traditionnel se désintègre complètement ». Ignacio Ramonet. Oui, parce qu’il est attaqué de toutes parts.

D’abord il y a l’impact d’Internet. Il est clair qu’Internet, en créant un continent médiatique inédit, a produit un journalisme nouveau (blogs, pure players, leaks.) directement en concurrence avec le journalisme traditionnel. Ensuite, il y a ce qu’on pourrait appeler la « crise habituelle » du journalisme, qui préexistait à la situation actuelle, c’est-à-dire la perte de crédibilité, directement liée à l’accélération générale des médias ; la consanguinité entre un certain nombre de journalistes et d’hommes politiques. Le tout suscitant une méfiance générale du public. Enfin, il y a la crise économique qui provoque une chute très importante de la publicité, principale source de financement des médias privés.

Vous évoquez une perte de crédibilité, pourquoi ? On assiste à une extraordinaire concentration des médias. Measuring and increasing accuracy in journalism. Un logiciel bat un journaliste dans l'écriture d'un compte rendu de match. Ces jeunes journalistes sur les points chauds du globe. L'actu media web - Payer les journalistes au clic... Et si on y réflechissait ? Journalism. Five myths about the future of journalism. Le journalisme sous la loupe des chercheurs en sciences sociales - AFP-MediaWatch. Etre_journaliste_PQR_a_l_heure_du_net-version_francaise.pdf (Objet application/pdf) Amateurs et journalistes : le grand mélange.