Agenda Culturel

Facebook Twitter
Au Grand Palais, il y a de la toile ! Pour un artiste qui n’a «rien à dire» (1), Anish Kapoor est assez prolixe. Non seulement il n’a pas peur des mots, mais il n’a pas été paralysé par l’énormité de la nef du Grand Palais qu’il a littéralement emplie d’énormes ballons communiquant les uns les autres, adaptés aux coupoles de la verrière. échos. Anish Kapoor est, pour un mois et demi, l’invité du lieu à l’occasion de la manifestation annuelle «Monumenta». Spatialement, son prédécesseur Christian Boltanski, avait eu l’audace de jouer du vide. Anish Kapoor, dans le ventre du monstre Anish Kapoor, dans le ventre du monstre
La semaine où l’ex Sagem Mobile dépose son bilan, le Jury national d’attribution des Instituts de recherche et technologies rétoque l’IRT Vie Numerique portée par Cap Digital. Les IRT doivent être des équivalents français du MIT sur des sujets de pointe. Comment peut-on refuser la vie, les usages, les services, les objets, le désirs, le nouveau cinéma, la création avec les technologies ? Ou sera la fabrication de la « vie numérique » ?  Ou sera la fabrication de la « vie numérique » ?