background preloader

Non pris

Facebook Twitter

Chiffres clés : l'e-commerce en France. Comme… e-commerce : mobile, mon amour ! Au 3e trimestre, la croissance du e-commerce est restée forte (12%). C'est moins cependant que lors du précédent trimestre (15%). Pour la Fevad, cela s'explique notamment par un "retournement des chiffres de la consommation des ménages" sur la période (-2,4%). Les ventes sur Internet ont cependant représenté 16,9 milliards d'euros. Les principaux indicateurs sont au vert avec par exemple une hausse des transactions de 17% à 227 millions. "Cette baisse est le reflet de l’évolution des comportements d’achat sur internet et tend à rapprocher progressivement le panier moyen sur internet de celui en magasin" est-il précisé. L'organisation de la vente à distance se félicite par ailleurs de l'activité sur smartphones et tablettes.

Le commerce en ligne français se porte bien. Notons que les ventes réalisées depuis les smartphones et tablettes continuent de progresser (+39%). Moyenn… moyen annuel marcha… La taille de ces sites est cependant très disparate. Le e-commerce permait-il de faire progresser le chiffre d'affaire ? Le 66 : nouveau concept store sur les Champs. Ouvert en Septembre dernier au 66 avenue des Champs Elysées, le 66 est un magasin multi-marques de 1200m2 répartis sur 4 plateaux.

Le premier espace est une sorte de vitrine présentant un best-of des 66 produits du moment. Le deuxième espace est consacré aux baskets et accessoires. Puma y présente l’intégralité de ces lignes chaussures Sport Fashion : Alexander McQueen PUMA, 96 Hours, PUMA by Mihara Yasuhiro, Rudolf Dassler Shuhfabrik. On y trouve également des marques comme Obey, Spy Optics, Urban Mobility… Dans le prolongement, on trouve le 3eme et principal espace, sur 2 niveaux. Pour nous les gars, ca se passe directement en bas ! Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de visiter ce nouvel espace, je vous invite à découvrir le 66, le cadre est agréable et vous ferez sans doute de nouvelles découvertes. Site officiel : www.le66.frLe 66 – 66, Champs Elysées 75008 ParisNos sélections au 66 : Le66 Avenue Des Champs Elysées - Materialiste Paris. Bilan du e-commerce au second trimestre 2014 : 13,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Paris, le 23 septembre 2014 Bilan du e-commerce au second trimestre 2014 13,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires : +10,5%près de 150 000 sites marchands Dans le cadre du salon E-Commerce Paris (du 23 au 25 septembre – Porte de Versailles), la Fevad publie le bilan des ventes sur internet en France au second trimestre 2014.

Cette étude repose à la fois sur les informations recueillies auprès des principaux sites marchands leaders et sur le montant agrégé des transactions réalisées par les principales sociétés prestataires de paiement pour le compte des 147 200 sites marchands actifs. Un chiffre d’affaires de plus de 13 milliards d’euros Le chiffre d’affaires du e-commerce a augmenté de 10,5% sur le second trimestre pour atteindre 13,3 milliards d’euros (vs 12,1 milliards au second trimestre 2013). La part de marché des ventes sur internet continue à progresser d’environ un point par an en raison notamment de l’augmentation du nombre d’acheteurs et de la fréquence d’achat. Bilan annuel du e-commerce en France : les Français ont dépensé 57 milliards d’euros sur internet en 2014.

Paris, le 27 janvier 2015 Bilan annuel du e-commerce en France : les Français ont dépensé 57 milliards d’euros sur internet en 2014 Selon l’étude publiée aujourd’hui par la Fevad et présentée à Madame Carole Delga, Secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire, les ventes en ligne ont poursuivi leur développement en 2014. Cette étude repose à la fois sur les informations recueillies auprès des principaux sites marchands et sur le montant agrégé des transactions réalisées par les principales sociétés prestataires de paiement pour le compte de plus de 157 000 sites internet.

La permanence de la méthodologie et le traitement des données ont été validés par le cabinet KPMG. Le chiffre d’affaires des sites de e-commerce en hausse de +11% Les ventes sur internet ont continué de progresser fortement en 2014, dans un contexte général de tassement de la consommation des ménages. La fréquence d’achat continue de progresser. La Formation Pour Tous - Se lancer dans le e-commerce. LE66 Champs Elysées - Eshop officiel - LE66 Champs Elysées. Qu’est-ce que l’e-commerce ? L’e-commerce, c’est quoi ? « On pourrait voir la naissance du commerce électronique ou e-commerce dans les années 1980 avec le Minitel, sa montée en puissance ayant par la suite bénéficié de celle d’Internet », comme nous l’indique notre expert en formation commerciale. L’e-commerce s’est démocratisé et inséré progressivement dans notre quotidien, jusqu’à investir nos téléphones portables, dont on pressent qu’ils seront de plus en plus utilisés comme terminaux de paiement. « Il s’agit alors de ce que l’on appelle le m-commerce (« m » étant mis pour « mobile »), partie intégrant de l’e-commerce.

Il est réalisé sur des sites ou des applications spécifiquement conçus pour les téléphones portables », précise notre expert en formation commerciale. Autre point important, l’e-commerce s’intègre à la vente à distance et relève de sa réglementation ; la fédération française de cette activité étant par ailleurs la FEVAD, ou « Fédération du commerce électronique et de la vente à distance ». L'e-commerce. Réseaux d'affaires de CONCEPTSTYLE. Le réseau d'affaires de la société CONCEPTSTYLE est consitué de 2 personnes sur les trois premiers cercles de dirigeants. Le premier cercle est composé de 2 personnes. Il s'agit de tous les dirigeants de la société qui possèdent un mandat officiel dans la société CONCEPTSTYLE. Pour chacun de ces cadres, nous avons listé les autres entreprises dans lesquelles il possède aussi un mandat social. Dans chacune de ces entreprises, nous avons répertorié les autres personnes qui partagent un mandat.

Ces personnes correspondent au second cercle. Ce second cercle est composé de 0 personnes. M. M. M. M.