background preloader

Sur la montée du Front National

Facebook Twitter

Le 6 janvier 2015, alors que la France est plus ouverte et plus tolérante que jamais, le Front National devient son premier parti politique. Il n'y a pourtant qu'un seul moyen d'empêcher son ascension de continuer.

1- Il n'y a rien, absolument rien d'étonnant dans le résultat des régionales. 2- Mystifiée par les sondages, la gauche a cru devenir sécuritaire, mais en tenant le discours de ses adversaires elle les a légitimés. 3- Incapable de se débarasser de Sarkozy, la droite a fait diversion pour masquer ses affaires, et n'a pas construit l'ombre d'un projet.

4- Oublieux de leurs responsabilités, les vieux médias vendent la peur et le fantasme sécuritaire comme si leur propre survie en dépendait. 5- Internet même, trop occupé encore par les baton-selfies et la vie des félins, se laisse emporter par l'émotion et ne construit pas assez. 6- Le Front National ne doit plus son succés au racisme qui l'a fait exister, mais à l'appauvrissement continue de la moitié des français. 7- Au cours des 3 dernières décénies, nos politiques économiques ont abaissé, chaque année, les revenus de la moitié de la population. 8- Election aprés élection, les partis républicains soutiennent cette politique qui appauvrit la majorité, et se coupent de la majorité. 9- Les français détestent les idées du Front National, mais en gouvernant contre l'intérêt commun, les autres partis se mettent en minorité. 10- Il n'y a qu'une voie contre le FN et ses ertzats européens: l'abandon du consensus néolibéral par tous les partis, droite et gauche.

11- Le Parti Socialiste doit cesser de répéter des idées qui ne sont pas les siennes pour des sondages qui ne deviendront pas des votes. 12- L'ex-UMP doit cesser de copier la xénophobie du FN pour faire oublier son propre libéralisme: elle doit redevenir sociale et gaulliste. 13- L'UDI et le Modem doivent se rappeler de leur fibre humaniste et chrétienne pour ne pas sombrer tout entier dans la logique de marché. 14- De manière urgente, il faut mettre fin, par tous les moyens, aux politiques d'austérité. 15- On ne gouverne pas une démocratie en punissant indéfiniment la majorité de ceux qui vont voter. "Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" A. Gramsci.