background preloader

Liban

Facebook Twitter

لمصلحة من كسر ميشال عون؟ بثقة تامة، ومن دون أي لبس، يتحدّث سياسي بارز في تيار آل الحريري عن وجود قرار إقليمي ودولي بكسر العماد ميشال عون.

لمصلحة من كسر ميشال عون؟

المطلوب عدم السماح له بتحقيق أي فوز أو إنجاز، وصولاً إلى الإجهاز، سياسياً، عليه. لا يحتاج متابع المشهد السياسي إلى دليل على وجود هذا القرار. المؤشرات عليه أكثر من أن تُحصى. في الكهرباء، فرض تكتل التغيير قبل 5 اعوام على «الدولة» ان تستعيد دورها في الاستثمار في إنتاج الطاقة. المعادلة بسيطة و«بدائية». إقامة معمل في دير عمار (يكفي لإضافة نحو 5 ساعات تغذية يومياً لكل المناطق اللبنانية)، وإعادة تأهيل معملي الذوق والجية المتهالكين. إبراهيم يتوسط بين بري وعون. Asseh - Des nouvelles du Moyen-Orient, ça faisait... Asseh - Donc j'ai écrit ce truc il y a une petite... Asseh - Au Liban ça fait un an maintenant qu'il n'y... Orient XXI. صرخة مستعارة من مجنون زياد.

Liban, 1975 : les racines du mal. Les réfugiés syriens, facteur de déstabilisation régionale. Depuis l’été 2012, l’afflux massif de réfugiés met à mal les capacités d’absorption des sociétés d’accueil qui, à l’exception de la Turquie étaient déjà en proie à un contexte socio-économique dégradé.

Les réfugiés syriens, facteur de déstabilisation régionale

Et malgré les nouveaux objectifs affichés par les acteurs humanitaires, de nombreuses organisations internationales se voient contraintes de prioriser leurs programmes de secours au grand dam des communautés locales, faute de ressources suffisantes. Souvent considérés comme responsables des difficultés structurelles des États qui les abritent, les Syriens font donc désormais l’objet d’un ressentiment croissant de la part de ces dernières. Un ressentiment alimenté, de surcroît, par l’éviction des nationaux sur le marché du travail et de l’immobilier.

Asseh - Pour ceux qui se demandent ce qui s'est... Liban : le « château d'eau » du Proche-Orient se tarit. Le blog de Bassem Asseh. Le président français était à Riyad hier.

le blog de Bassem Asseh

La visite en Arabie Saoudite a été présentée par les journalistes français comme l’occasion de signer de substantiels contrats d’armements entre les deux pays. TF1 et quelques autres médias se sont même permis de qualifier le président de la République de "super VRP"! Rien de précis n’a cependant été annoncé lors de la visite si ce n’est un étrange contrat franco-libanais financé par le Royaume ! C’est le président libanais, Michel Sleimane, qui a annoncé hier après-midi ce qu’il a qualifié d’ "aide la plus importante dans l’histoire du Liban et de l’armée libanaise". Le blog de Bassem Asseh. L’armée libanaise : symbole d’une nation réconciliée ? Le Département des études contemporaines de l’Ifpo a lancé en décembre 2012 un séminaire intitulé « Liban : quel État pour quels citoyens ?

L’armée libanaise : symbole d’une nation réconciliée ?

». Rompant avec le discours redondant et stérile sur « l’exception libanaise » dans ses multiples versions (« îlot démocratique », « démocratie consensuelle », « État mercenaire », « État confessionnel », etc.), le parti pris scientifique de ce séminaire est de prendre au sérieux le phénomène étatique au Liban, en analysant de manière très empirique les mécanismes de production des politiques publiques, leurs modes de diffusion dans les différents secteurs de la société (armée, justice, éducation, santé, logement….) et, en retour, les mobilisations citoyennes qu’ils suscitent. Zeina Abirached, une vie sur la pointe... du crayon - Colette KHALAF. زينة أبي راشد: «أتذكّر» بيروت في الحرب والسلم.

يوم السبت 7 كانون الأول (ديسمبر) يُختتم معرض زينة أبي راشد «باريس ليست جزيرة مهجورة» في «المعهد الفرنسي في بيروت».

زينة أبي راشد: «أتذكّر» بيروت في الحرب والسلم

يقدم المعرض إستعادة لأعمال المؤلفة ورسامة القصص المصوّرة اللبنانية، تمتد من عام ٢٠٠٥ حتى عام ٢٠١٣، من كتب وملصقات وبطاقات بريدية، بالإضافة إلى فيديو «خروف» وبعض الرسومات من كتاب جديد في طور التحضير. Je me souviens de Beyrouth, dans les années 60 - Idées. Je vous envie, Marc, d’être à Beyrouth, car c’est la ville où je suis passé de l’enfance à l’adolescence, lorsque, de ma triste banlieue est, si grise encore, dans les années 60, j’ai été soudain plongé dans une espèce de modernité, mi-orientale, mi-américaine, pleine d’odeurs et de bruits de klaxon.

Je me souviens de Beyrouth, dans les années 60 - Idées

Beyrouth ! Je me souviens de ma stupéfaction, en découvrant que le prof de latin, au collège de Jamhour, s’exprimait dans cette langue et que les élèves comprenaient ce qu’il disait… C’est ainsi que j’ai découvert qu’au Liban tout le monde parlait au moins trois langues – l’arabe, le français et l’anglais. Et que les classes les plus cultivées en parlaient plusieurs autres, dont, pour certains, une langue morte.

Je me souviens qu’à Jamhour, l’entrée du collège était décorée de plusieurs dizaines de drapeaux. Le blog de Bassem Asseh. La République libanaise change de mode de scrutin à chaque échéance électorale.

le blog de Bassem Asseh

La dernière loi électorale en date, utilisée en 2009, était inspirée de celle de 1960. Elle s’appuyait sur un scrutin majoritaire de liste dans des circonscriptions dont la composition était faite sur mesure et souvent de manière totalement aberrante : selon la circonscription un député a pu être élu par 100 000 électeurs ou par 10 000 ! Liban : point de salut sans Etat-nation mais en attendant... Le débat sur le mariage civil agite le Liban - LIBAN. Au Liban, où coexistent 18 communautés, seul le mariage religieux est reconnu. Depuis quelques temps, un vaste mouvement milite pour légaliser le mariage civil, une question qui divise la société et la classe politique. Elle est chiite, lui sunnite. Comme nombre d’autres jeunes Libanais, Khouloud Soukkarieh et Nidal Darwich forment un couple mixte et s'ils veulent se marier, l’un d’eux doit se convertir.

Au Liban, le mariage civil est interdit : seul existe le mariage religieux. Paradoxalement, la loi libanaise reconnaît les mariages civils célébrés à l’étranger. C’est sur l’île voisine de Chypre que les Libanais partent convoler. La case du siècle - F5 REPLAY en streaming. أقل ما يقال: كفى فجوراً ... اشتهر عن تشرشل قوله: أن الديموقراطية أسوأ أنواع الحكم...

أقل ما يقال: كفى فجوراً ...

من بعد كل أنواع الحكم الأخرى. الصيغة نفسها يمكن قولها عن اقتراح «اللقاء الأرثوذكسي» لقانون الانتخابات. قد يكون الأسوأ، من بعد كل الصيغ الأخرى المطروحة، لكن بمعزل عن تفاصيل القانون ومحاكاة نتائجه ومماحكات سياسييه، يظل في المشهد المنفتح على سجال قانون الانتخابات ما هو أسوأ، لا بل ما يمكن وصفه بـ «الأسوأ»، إنه منسوب الدجل والخبث والنفاق والكذب المسكوب على هوامش النقاش.

صقور عون وهستيريا 14 آذار. سواء تأجلت الانتخابات أو بقيت في موعدها، لن تغير نتيجتها شيئاً بالنسبة لقوى 14 آذار ما دام ميشال عون بخير.

صقور عون وهستيريا 14 آذار

وهم يعلمون ذلك جيداً: تعب الجنرال صحيح، لكنه ما زال يومياً يُلعبهم ويهزمهم. Liban : la fin de la « civilisation levantine » selon Amin Maalouf. Guerres, attentats comme celui qui a tué le chef des renseignements de la police libanaise, le 22 octobre...

Liban : la fin de la « civilisation levantine » selon Amin Maalouf

Le Liban n'en finira-t-il jamais d'être secoué par les convulsions du Proche-Orient ? Dans Les désorientés paru cet automne chez Grasset, Amin Maalouf revient sur la guerre du Liban (1975-1990), cause de son exil en France. Dans ce roman qui ressemble souvent à une méditation, l'auteur, qui est né à Beyrouth il y a 63 ans, met en scène une bande d'amis qui avaient vingt ans à la veille de l'explosion de leur pays, au milieu des années 70. La plupart sont partis, diaspora éclatée au quatre coins du monde.

En Amérique, en Europe ou ailleurs, les jeunes Libanais idéalistes d'autrefois sont devenus scientifique, informaticien, écrivain, ingénieur ... A qui profite le crime ? Beirut, Lebanon, Achrafieh. Hezbollah et régime syrien : des alliés… aux intérêts divergents ! La configuration d’une scène libanaise évoluant dans le paradoxe d’un Hezbollah à l’apogée de sa puissance, limite la marge de manœuvre de Damas au pays du Cèdre. Néanmoins, si l’exportation du conflit servirait Damas à court terme, elle reste contreproductive pour le Parti de Dieu et pour Téhéran, ses deux seuls alliés dans la région. Mais après plus de 40 ans de manipulation et d’ingérence au Liban, le régime baasiste se laisserait-il prendre la main dans le sac ? Michel Samaha, a-t-il vendu Bachar el-Assad ?

Michel Samaha a une histoire politique chargée et pleine de retournements. Le fantasme libanais de Morano. ماذا بين البطريرك والسيد؟ يحلو لأحد المحنّكين في تجارب السياسة اللبنانية التندر بالقول: زمن الوصاية السورية، كانت دمشق تكيل بمكيالين في علاقتها مع الزعماء المسلمين والمسيحيين، لصالح المسيحي، على عكس ما يُعتقد. فإذا «أخطأ» الأخير حيالها مرة، تفهّمته. وإذا أخطأ ثانية غضّت الطرف. Bulletins cachés.