background preloader

SANOFI

Facebook Twitter

1 - Nos produits - Apporter un nouvel espoir aux patients grâce à des solutions thérapeutiques adaptées. 1 bis - Classement mondial des entreprises leader par secteur. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

1 bis - Classement mondial des entreprises leader par secteur

Le classement mondial des entreprises leader par secteur d'activité économique regroupe les listes des plus grandes firmes transnationales recensées par la presse spécialisée en termes de chiffre d'affaires ou d'unités vendues. Pour un classement tous secteurs confondus, voir l'article Classement mondial des plus grandes entreprises. Agroalimentaire[modifier | modifier le code] Sont listées ici les 6 plus grosses entreprises mondiales en termes de chiffre d'affaires de l'industrie agroalimentaire en 2013 selon le classement de Fortune Global 500. Publié par le magazine sur son site Internet en juillet 2014, elle se base sur l'année fiscale des entreprises qui a pris fin le 31 mars 2014[1]. Distribution[modifier | modifier le code]

2 - Le dividende. 2 bis Sanofi : Données financières, estimations et prévisions pour Sanofi. Découvrir nos portefeuilles : Investisseur PEA | International | Trader En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous permettre de vous connecter à votre espace membre ou de partager des contenus via les réseaux sociaux, pour réaliser des statistiques de visite et pour vous proposer des publicités ciblées.En savoir plusFermer.

2 bis Sanofi : Données financières, estimations et prévisions pour Sanofi

3 - Sanofi : tout pour les dividendes au détriment de l'emploi ? L'émission Cash Investigation de ce mardi 3 mars est consacrée aux entreprises dont les actionnaires bénéficient de dividendes colossaux, mais qui n'hésitent pas à licencier leurs salariés.En 2014, les bénéfices de Sanofi ont atteint 6 milliards d'euros.

3 - Sanofi : tout pour les dividendes au détriment de l'emploi ?

L'entreprise emploie 100 000 personnes dans le monde, dont 20 000 en France. Mais entre 2008 et 2013, 4 000 emplois ont été supprimés chez Sanofi dans l'Hexagone. Le plan de la direction est clair : rendre Sanofi toujours plus attractif, plaire aux marchés et séduire les actionnaires avec des dividendes très élevés. L'entreprise le revendique : sur l'année 2014, elle reverse 50% de ses résultats nets à ses actionnaires. Élise Lucet a souhaité questionner Christopher Viehbacher, directeur général de Sanofi (de décembre 2008 à octobre 2014) à ce sujet. Retrouvez cet article sur Francetv info. 3 bis - "Cash Investigation" : Emmanuel Macron et "le cas Sanofi" Par Francetv info Mis à jour le , publié le Que penser de la distribution des deniers publics aux groupes qui font des plans sociaux ?

3 bis - "Cash Investigation" : Emmanuel Macron et "le cas Sanofi"

Et plus particulièrement du cas de Sanofi ? Ce fleuron de l'industrie française a reçu de Bercy, sur un an, 136 millions d'aides publiques (125 millions de CIR et 11 millions de CICE, crédit d'impôt compétitivité-emploi), et supprime des postes... dans la recherche. Cash Investigation est allé demander son avis au ministre de l'Économie, Emmanuel Macron.

"Si on n'avait pas ce crédit d'impôt recherche, plébiscité par toutes les entreprises, petites et grandes, répond E. Mais pourquoi ne pas dire, comme le fait remarquer Élise Lucet : "L'État vous donne de l'argent sous forme de crédit impôt recherche, ne supprimez pas d'emplois dans la recherche ! "... 3 ter - Comment Sanofi justifie le "golden hello" de son nouveau patron - Pharmacie. L'information a fait grand bruit en ce début de semaine : en provenance de l'allemand Bayer, Olivier Brandicourt, le nouveau patron de Sanofi, va recevoir un bonus de bienvenue de 4 millions d'euros.

3 ter - Comment Sanofi justifie le "golden hello" de son nouveau patron - Pharmacie

Dirigeants politiques et leaders syndicaux ont quasi-unanimement condamné ce "golden hello", le jugeant inadmissible dans un contexte où le groupe pharmaceutique conduit une importante restructuration en France. Sanofi estime de son côté qu'il s'agit d'une prime conforme aux pratiques du secteur et du Cac 40. Seule personnalité à soutenir cette décision, Laurence Parisot estime qu'il faudrait plutôt féliciter le groupe tricolore qui a réussi à débaucher un capitatine d'industrie français et de haut niveau.

Après les rémunérations indécentes, les parachutes dorés et autres retraites chapeaux, vous allez adorer les "golden hello" ! Politiques et syndicats vent debout Une pratique courante dans le secteur pharmaceutique.