Principes

Facebook Twitter

Histoire de la monnaie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Histoire de la monnaie

Cet article traite de l'histoire de la monnaie. La monnaie a une histoire aussi longue que le commerce et les transactions. Elle est une condition essentielle de l'activité économique. Son histoire n'est pas dissociable de l'évolution des pratiques des agents économiques comme de celles de ses formes concrètes : Soit depuis l'invention des pratiques et formes primitives de la préhistoire jusqu'aux pratiques et formes les plus avancées de l'époque contemporaine ( voir sa régression progressive en tant que pur objet matériel pour devenir de plus en plus une donnée informatique, conséquence d'un lent processus de dématérialisation ).

Monnaie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Monnaie

La monnaie est définie par Aristote[1] par trois fonctions : unité de compte, réserve de valeur et intermédiaire des échanges. Depuis la suppression de toute référence à des matières précieuses et la dématérialisation des supports monétaires, et après l’intervention des économistes « nominalistes »[2], les aspects légaux de l'usage de la monnaie (et notamment les droits juridiques qui sont attachés au cours légal et au pouvoir libératoire) sont plus apparents. Ces droits sont fixés par l’État et font de la monnaie une institution constitutionnelle en de multiples pays. Création monétaire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Création monétaire

La création monétaire, souvent appelée familièrement "la planche à billets", est le processus par lequel la masse monétaire d'un pays ou d'une région (comme la zone euro) est augmentée. Sous l'empire de la monnaie métallique (argent ou or), la masse monétaire était directement liée à la quantité de métal disponible, en fonction du destin des mines (découvertes, épuisement, ruée vers l'or) et des autres flux de métal (commerce, pillage, tribut et rançon, etc.).

Dans le monde contemporain, l'essentiel de la monnaie est scripturale, créée par le crédit (émission de dette échangeable) dans les limites qui sont imposées aux établissements de crédits (réserves obligatoires etc.) et détruite par extinction des dettes sous-jacentes (par remboursement ou autre) ; la masse monétaire évolue constamment. Les monnaies non fiduciaires et fiduciaires[modifier | modifier le code] Monnaie non fiduciaire[modifier | modifier le code] Politique monétaire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Politique monétaire

La politique monétaire est l'action par laquelle l'autorité monétaire, en général la banque centrale, agit sur l'offre de monnaie dans le but de remplir son objectif de triple stabilité, à savoir la stabilité des taux d'intérêts, la stabilité des taux de change et la stabilité des prix. Elle tâche également d'atteindre les autres objectifs de la politique économique, qualifiés de triangle keynésien : la croissance, le plein emploi, l'équilibre extérieur. Depuis le début de la crise économique de 2008, les Banques centrales ont de plus en plus recours à des politiques dites non conventionnelles dont l'assouplissement quantitatif (en anglais Quantitative easing).

La politique monétaire se distingue de la politique budgétaire. Ces deux politiques interagissent et forment ensemble le policy-mix. Banque centrale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Banque centrale

La banque centrale d'un (ou de plusieurs) pays est une institution chargée par l'État (ou un ensemble d'États dans le cas d’une zone monétaire comme la zone euro) de décider d'appliquer la politique monétaire. Elle joue tout ou partie des trois rôles suivants : assurer l'émission de la monnaie fiduciaire et contribuer ainsi à fixer les taux d'intérêt ;superviser le fonctionnement des marchés financiers, assurer le respect des réglementations du risque (ratio de solvabilité) des institutions financières (en particulier des banques de dépôts) ;jouer le rôle de prêteur en dernier ressort en cas de crise systémique.

European Currency Unit. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

European Currency Unit

Pour les articles homonymes, voir ECU. Cette devise internationale a été créée en 1979, avec le Système monétaire européen (SME), dans le but de donner aux pays membres de la CEE une zone de stabilité monétaire en limitant les fluctuations des taux de change entre les pays membres. Ce n'était pas une vraie monnaie mais un panier de valeurs, et la valeur de l'ECU était par définition plus stable que celle des monnaies qui le composent, la faiblesse éventuelle d'une monnaie du panier étant compensée par la force des autres monnaies. L'ECU a été utilisé comme unité de compte pour les institutions européennes et les banques centrales des pays membres, ainsi que comme monnaie de placement et d'endettement sur les marchés financiers.

Changement de nom[modifier | modifier le code] Serpent monétaire européen. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Serpent monétaire européen

Pour les articles homonymes, voir SME. Le Serpent monétaire européen (1972-1978) fut un dispositif économique qui limitait les fluctuations de taux de change entre les pays membres de la Communauté économique européenne.