Énergies renouvelable

Facebook Twitter

Eoliennes : on sait stocker l’electricité ! Partagez : Des chercheurs australiens ont réussi à élaborer un dispositif qui permet de stocker l’électricité, chose que l’on croyait hors de portée.

Eoliennes : on sait stocker l’electricité !

Principale application : la régulation de la production des éoliennes qui ont la fâcheuse habitude de continuer à tourner et à produire de l’électricité quand vous dormez ou que vous ne consommez aucun courant. C’est à King Island qu’a été installé un accumulateur géant qui recueille l’électricité d’un parc d’éoliennes. Lorsque la consommation est forte et que le vent faiblit, l’électricité stockée est restituée au réseau. Le gain est immédiat car on n’utilise plus autant les générateurs au fioul qui servait alors à prendre le relais des éoliennes : en l’occurrence c’est un gain de 50% de fioul qui est réalisé, représentant environ 2000 tonnes de C02 annuel non rejeté dans l’atmosphère. La technique nouvelle des Australiens est fondée sur la circulation d’électrolytes liquides. Autrement dit : Energies renouvelables : éolien, solaire, pile à combustible, géothermie profonde...

Autres articles Faire de l'essence avec des dattes Zitouni table sur une production de 280 litres de bioéthanol par tonne de dattes, un rendement nettement supérieur à celui de la betterave, de la canne à sucre et du maïs.

Energies renouvelables : éolien, solaire, pile à combustible, géothermie profonde...

Le détournement de la production dattière à des fins énergétiques ne risque-t-il pas de se répercuter sur le prix de ce fruit ? Aucun risque, rassure Zitouni. Les requins transformés en agro-carburant? Groenland - Toutes les espèces de requins ne sont pas protégées et certaines pourraient devenir utiles en tant que biocarburant. Le requin du Groenland est une des espèces les plus courantes de requins et représente une nuisance pour les pécheurs. Les algues et les algocarburants peuvent-ils sauver le monde? Les algues pourraient servir à produire des biocarburants, les algocarburants, dont la production serait neutre en carbone et serait basée sur des cultures non alimentaires.

Un panneau solaire en peinture Eoliennes et vent de polémique La suite sur : ENFIN. Suite Suite. B38-02- Eolienne (Page 12) La voiture qui fonctionne a l'eau au japon. Le Japon envisage de produire de l'électricité dans l'espace. Le gouvernement nippon vient de lancer un projet ambitieux de centrale solaire spatiale qui pourrait voir le jour aux alentours de 2030.

Le Japon envisage de produire de l'électricité dans l'espace

Orbite terrestre Cela ressemble à un scénario à la James Bond , type GoldenEye . Sauf que les intentions de ce projet futuriste sont hautement paci­fiques. Le Japon a décidé de construire, à l’horizon 2030, une centrale électrique spatiale, à même de capter l’énergie émise par le Soleil et de la reémettre sur Terre par faisceau laser ou micro-ondes . L’affaire est si sérieuse que le gouvernement japonais vient de désigner, au terme d’un appel d’offres lancé cet été, le consortium d’entreprises et d’organismes de recherche qui sera chargé de développer ce dispositif révolutionnaire. L’idée consiste à placer en orbite géostationnaire, soit à 36 000 kilomètres de la Terre, un satellite bardé de panneaux photovoltaïques chargés de convertir l’énergie solaire en électricité. Fonctionnement du dispositif Source : Marc Mennessier – Le Figaro.fr A voir également: