Articles

Facebook Twitter

Antimondialisation. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Antimondialisation

Protestation antimondialiste contre le 33e sommet du G8 à Heiligendamm, 2007. Antimondialisme est le terme générique utilisé au cours des années 1990 pour décrire le mouvement d'opposition au mondialisme. Il n'est pas à confondre avec l'antimondialisation qui est l'opposition à un processus d’échanges matériels et immatériels dus au progrès technique. L'antimondialisme désigne l'opposition à toute forme de mondialisme, à la différence des altermondialistes qui prônent un autre mondialisme. L'antimondialisme réprouve l'évolution rapide et peu contrôlable de la mondialisation et des dérapages économiques qu'elle implique. Origines[modifier | modifier le code] En 1999, lors de la réunion de l'Organisation mondiale du commerce, à Seattle, une opposition d'ampleur du mouvement antimondialisation s'est révélée, qui s'était déjà également exprimée en d'autres occasions, dont notablement à Vancouver, lors du Sommet de l'APEC, en 1997[1].

Mondialisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mondialisme

Le mondialisme ou globalisme[1] est à la fois une approche des relations internationales, qui met l'accent sur les courants transnationaux dans la marche du monde et une idéologie[2], qui prône la libre circulation des biens, des hommes et des capitaux en fonction des besoins du marché. Ce projet a pour but d'instituer un nouvel ordre mondial dirigé par un État mondial. Le mondialisme travaille ainsi à la dissolution de toutes les nations du globe en une seule humanité. Il existe également un altermondialisme d'extrême gauche, héritier de l'internationalisme, qui se caractérise par son anticapitalisme et par un anationalisme partisan d'un monde sans frontières.

En soit, le mondialisme se réfère plutôt à la perception qu'ont certains de l'existence d'une marche organisée vers un État Mondial. Histoire[modifier | modifier le code] L'idéologie selon laquelle tous les hommes sont citoyens du monde trouve ses origines au XVIIIe siècle. L'erreur de l'Occident face à la mondialisation - Philippe Jurgensen.

Pouvoirs opaques de la Trilatérale, par Olivier Boiral. Il y a trente ans, en juillet 1973, à l’initiative de M.

Pouvoirs opaques de la Trilatérale, par Olivier Boiral

David Rockefeller, figure de proue du capitalisme américain, naissait la Commission trilatérale. Cénacle de l’élite politique et économique internationale, ce club très fermé et toujours actif de hauts dirigeants a suscité nombre de controverses, surtout à ses débuts (1). La Commission entend alors devenir un organe privé de concertation et d’orientation de la politique internationale des pays de la triade (Etats-Unis, Europe, Japon). Sa charte fondatrice résume : « Centrée sur l’analyse des enjeux majeurs auxquels font face l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest et le Japon, la Commission s’attache à développer des propositions pratiques pour une action conjointe.

Les membres de la Commission regroupent plus de 200 distingués citoyens provenant des trois régions et engagés dans différents domaines (2). » Ces interventions s’articulent autour de quelques idées fondatrices qui ont été largement relayées par le politique. Mcdonaldisation de la société. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « McDonaldisation » est un terme employé par le sociologue américain George Ritzer dans son livre McDonaldization of Society (1991) pour désigner la prise d'une société des caractéristiques d'un restaurant rapide.

Mcdonaldisation de la société

En effet, on observe un glissement du traditionnel vers des modes dits raisonnables de pensée et de gestion scientifique. Là où Max Weber avait fait référence au modèle de bureaucratie pour représenter l'orientation de cette société changeante, Ritzer voit la restauration rapide comme devenu le paradigme de représentation contemporaine. Alternativement, la « McDonaldisation » peut se rapporter au remplacement des restaurants traditionnels par des restaurants McDonald's. Composants et processus[modifier | modifier le code] Ritzer détermine cinq composants principaux de la « McDonaldisation » : Avec ces cinq processus, une stratégie apparemment raisonnable selon un point de vue peut mener à des résultats nocifs ou irrationnels.