background preloader

Revue de presse EHS

Facebook Twitter

Comment se protéger des ondes chez soi ? Elles sont invisibles, inodores, mais sont partout et touchent toute la population.

Comment se protéger des ondes chez soi ?

Elles, ce sont les ondes électromagnétiques, produites par la plupart de nos équipements électroniques. Dans nos maisons et appartements, elles proviennent des téléphones portables, des ampoules basse consommation, des plaques à induction, des micro-ondes, du Wi-Fi... Tout savoir sur la loi encadrant les ondes électromagnétiques. ONDES C'est la première fois qu'on institue une démarche de précaution face aux risques sanitaires potentiels des ondes électromagnétiques...

Tout savoir sur la loi encadrant les ondes électromagnétiques

Publié le Mis à jour le Un vote, après deux ans de parcours parlementaire mouvementé. L’Assemblée a adopté définitivement jeudi une proposition de loi écologiste encadrant l'exposition aux ondes électromagnétiques. Elle inscrit notamment le principe de «sobriété» face aux émissions des téléphones portables, boîtiers wifi et antennes relais. 20 Minutes vous dit tout sur cette loi qui ne fait pas l’unanimité. >> Ondes électromagnétiques: «Peurs irrationnelles» ou danger pour la santé? Ondes électromagnétiques : le wifi bientôt interdit dans les crèches ? Les ondes, mot à mot. A comme antennes-relais Ces émetteurs-récepteurs servent à acheminer les appels du réseau vers des téléphones mobiles situés dans leur zone de couverture appelée «cellule».

Les ondes, mot à mot

Quand plusieurs antennes sont implantées au même endroit (appartenant à plusieurs opérateurs), on parle de «stations de base». On compte en France environ 50.000 antennes-relais, de taille plus ou moins importantes. Le coût d’une antenne est variable, de 50.000 euros sur le toit d’un immeuble à 500.000 euros en rase campagne. C comme Cartoradio Cette carte, consultable sur le site Internet de l'Agence nationale des fréquences, permet de localiser les antennes relais du téléphone mobile en métropole et outre-mer. Victimes du brouillard électromagnétique. N une décennie, notre environnement a considérablement changé.

Victimes du brouillard électromagnétique

Pratiquement à notre insu. La société baigne désormais dans un brouillard de champs électromagnétiques. Il y avait déjà le four à micro-ondes. Sont venus s'y ajouter le téléphone sans fil, les connexions Internet en Wi-Fi et WiMax, le téléphone portable, le Bluetooth, les antennes-relais… Et ces émetteurs de courant électrique sans support matériel sont appelés à se multiplier encore : bientôt, même les compteurs d'eau et d'électricité fonctionneront avec des radiofréquences pour transmettre les relevés aux opérateurs.

Ne supportant plus les ondes, souffrant de terribles douleurs, les personnes dites « électrohypersensibles » sont-elles l'arbre qui cache la forêt : des victimes d'un problème sanitaire d'envergure qui se profile à plus ou moins long terme ? Une loi pour encadrer l'exposition aux ondes. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Pierre Le Hir Attendue depuis deux ans, la loi encadrant l'exposition du public aux ondes électromagnétiques générées par les technologies sans fil (antennes-relais, téléphones mobiles, tablettes...) a été adoptée par les députés, jeudi 29 janvier en fin de matinée, à la faveur d'une niche parlementaire du groupe écologiste.

Une loi pour encadrer l'exposition aux ondes

Elle a été votée par l'ensemble de la majorité, tandis que l'UDI s'est abstenue – à l'exception de Bertrand Pancher (Meuse) qui s'est prononcé pour – et que l'UMP a voté contre, y voyant une entrave au développement des industries du numérique. Ce texte – le premier en France à instituer une démarche de précaution face aux risques sanitaires potentiels des radiofréquences – est l'aboutissement d'une véritable course d'obstacles, au cours de laquelle ses ambitions initiales ont été sérieusement revues à la baisse. Un article de la loi est consacré à la protection des plus jeunes. Les électrosensibles à la recherche d’une terre vierge de toute onde. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Boulc (Drôme), envoyée spéciale Il faut d'abord parvenir au site du rendez-vous, encaissé dans une vallée aussi belle que sauvage, nichée aux portes du Vercors, à une dizaine de kilomètres de Boulc (Drôme), 128 âmes.

Les électrosensibles à la recherche d’une terre vierge de toute onde

Ensuite, laisser son téléphone portable dans la voiture, éteint et la batterie ôtée. Les clefs du véhicule sont déposées dans un seau en fer. On a aussi été prévenue qu'il était préférable de ne pas se parfumer deux jours avant et de laver ses habits avec des lessives faiblement chimiques. Hautes-Alpes : une zone blanche pour les électro-sensibles. Dans une combe à l'abri des regards, à l'écart du hameau de Souvestrière (Drôme), Emma vit depuis deux mois dans sa caravane.

Hautes-Alpes : une zone blanche pour les électro-sensibles

Un poêle à gaz, une table, une chaise, un lit, quelques dessins au mur, Emma vit recluse. Cette jeune femme de 28 ans est devenue électro sensible. "Emma était une enfant très sportive mais elle a cumulé des problèmes de santé ensuite", explique sa mère, visiblement très émue de ne pas pouvoir aider sa fille. L'électrosensibilité enfin reconnue comme maladie ? - 05/11/2013. Électrosensible depuis plus de dix ans, une Tourangelle vient de se voir reconnaître la qualité de travailleur handicapé.

L'électrosensibilité enfin reconnue comme maladie ? - 05/11/2013

Témoignage. Infographiste à Tours, Véronika vient de se voir reconnaître la qualité de travailleur handicapé par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) en raison de son électrosensibilité. « Une première en Indre-et-Loire et sans doute aussi en région Centre », insiste Emmanuel Denis, le délégué départemental de l'association Robin des toits. Agée de 56 ans, cette Tourangelle a pu se prévaloir d'un certificat médical datant d'avril dernier et émanant d'un médecin nantais, spécialisé en pathologie professionnelle et environnementale. Une vie sociale et professionnelle compromise Contact : bambindestoits@yahoo.fr la phrase " Le rapport de l'Anses est un rapport politique, tout juste bon à jeter aux poubelles de l'Histoire "

Article qui les prend au sérieux (Suède) LE MONDE. Problem loading page.