background preloader

Alimentation Bio

Facebook Twitter

Bjorg nous aide à manger équilibré. Les produits bio se vendent de mieux en mieux. La filière bio dans son ensemble a enregistré une impressionnante progression l'an passé La treizième édition, qui se tiendra jusqu’au 15 juin prochain et consistera en une centaine d’initiatives * dans toute la France, a été inaugurée vendredi matin par l’Agence Bio, à deux pas du Cour Saint-Émilion (XIIe arrondissement de Paris).

Les produits bio se vendent de mieux en mieux

La filière bio ne connaît visiblement pas la crise. Cémoi, maillon fort du chocolat bio et équitable (jeu-concours) De nouvelles tablettes de chocolat ainsi que des mini-tablettes à emporter et à croquer n’importe où 100% bio et équitables : éco-responsable comme son nom le suggère, la gamme « Nature » de CÉMOI devrait combler bien des éco-citoyens amateurs de cacao.

Cémoi, maillon fort du chocolat bio et équitable (jeu-concours)

Fondée il y a environ deux siècles, la maison CÉMOI a toujours fait du chocolat sa production exclusive et cela fait maintenant 20 ans qu’elle est investie dans la production éco-responsable, notamment en Équateur et à Sao Tomé – un des plus petits pays d’Afrique, situé dans le Golfe de Guinée. Alimentation bio : un supermarché bio Carrefour à Paris ? Carrefour pourrait bien implanter son premier magasin bio à Paris.

Alimentation bio : un supermarché bio Carrefour à Paris ?

Carrefour envisagerait d’implanter son premier supermarché bio à Paris. Selon nos confrères du site Internet de La Tribune, la célèbre enseigne de distribution chercherait actuellement un emplacement dans la capitale française en vue d’installer un premier magasin d’alimentation bio. Pâques oui, mais bio ! Pour Pâques, préparez vous-même vos œufs A peine remis de Noël et du Nouvel an, vos estomacs vont encore souffrir dimanche, cette fois-ci avec des œufs de Pâques et/ou des lapins en chocolat. Tant qu’à faire, autant opter pour du chocolat bio et issu du commerce équitable non ? Quand le pop-corn devient un produit diététique. Prendre soin de soi en se faisant plaisir n'est décidément plus un mythe Un chercheur américain spécialisé dans l’analyse des apports nutritionnels des aliments “communs” a expliqué lors d’une convention scientifique que le pop-corn était bon pour la santé.

Quand le pop-corn devient un produit diététique

C’est à San Diego (Californie) que se tient en ce moment le National Meeting & Exposition de l’American Chemical Society (ACS). Pionnier dans l’analyse des composants du chocolat, le professeur Joe Vinson y a déjà fait sensation, décrivant le pop-corn comme un en-cas idéal. Celui-ci ne contient en effet que 4% d’eau et possède donc des polyphénols beaucoup plus concentré que dans la plupart des fruits et légumes qui, eux, contiennent 90% d’eau. Pour rappel, les polyphénols, en qualité d’antioxydants naturels, jouent un rôle dans la prévention d’un certain nombre de maladies telles que le cancer et un certain nombre de maladies inflammatoires, cardiovasculaires et neurodégénératives.

Un « sable magique » pour une meilleure filtration de l’eau. L’Union Européenne est confrontée à une pénurie d’oeufs. Nos confrères du Guardian ont rapporté au début du mois que leur prix avait été multiplié par quatre. « Certaines entreprises seront au point de rupture dans trois ou quatre semaines », avait par ailleurs confié au quotidien britannique un acteur de la filière qui a souhaité conserver l’anonymat.

L’Union Européenne est confrontée à une pénurie d’oeufs

Un fabricant de produits alimentaires britanniques lui avait aussi indiqué que, sur dix fournisseurs démarchés, huit n’avaient pas été en mesure de satisfaire sa demande… La Grande-Bretagne n’est toutefois pas le seul pays à devoir faire face à une pénurie d’oeufs : l’Union Européenne (UE) dans son ensemble est aujourd’hui en grande difficulté. La faute à une nouvelle réglementation, en vigueur depuis le 1er janvier. Explications. Les producteurs européens maudissent Bruxelles. Les Nations unies dénoncent l’exportation de la malbouffe vers les pays en voie de développement. L'exportation de la malbouffe dans les pays pauvres entraîne la propagation du diabète, de l'obésité et des maladies cardiaques Un rapport de l’ONU dénonce l’exportation de la malbouffe et des pathologies qui y sont associées vers les pays pauvres.

Les Nations unies dénoncent l’exportation de la malbouffe vers les pays en voie de développement

Il prône l’organisation de filières agroalimentaires permettant une consommation responsable et reposant sur certains principes de l’agriculture biologique. D’après un rapport présenté en mars 2012 au Conseil des droits de l’Homme des Nations unies, les pays riches seraient en train d’exporter leurs régimes alimentaires vers les pays en voie de développement (PED) et vers les économies émergentes, provoquant ainsi une propagation de l’obésité, du diabète et des maladies cardiaques dans ces régions du globe. « Les régimes alimentaires mauvais pour la santé et déjà répandus aux Etats-unis s’étendent aux pays plus pauvres, tout comme les problèmes de santé associés à ces régimes.

Des OGM pour lutter contre l’obésité. Des chercheurs veulent mettre au point des OGM au service de la santé Des chercheurs britanniques s’intéressent aux aliments génétiquement modifiés comme réponse aux problèmes de santé.

Des OGM pour lutter contre l’obésité

Une solution économique qui permettrait de réduire l’obésité et de pallier les déficiences nutritionnelles, tout en redorant l’image des OGM. Prendre les qualités nutritives d’un fruit et les introduire dans un second, le fruit préféré des consommateurs par exemple. C’est ce que proposent de faire des scientifiques britanniques convaincus que la modification génétique des aliments va permettre de manger mieux ! En pleine expérimentation, ils espèrent entre autres modifier génétiquement les oranges, de façon à leur incorporer les effets bénéfiques des oranges sanguines, beaucoup moins appréciées, tout du moins de l’autre côté de la Manche. Des OGM mieux acceptés ? Wonderbag, une invention géniale pour cuisiner en préservant la planète. Lorsqu’une famille utilise le Wonderbag de 3 à 4 fois par semaine, les économies de CO2 réalisées équivalent à la quantité produite par une petite voiture en 4 mois Avec en tête l’envie d’aider les familles pauvres d’Afrique du Sud, tout en s’inscrivant dans une logique deprotection de l’environnement, Sarah Collins crée et développe depuis 2008 le Wonderbag, un sac isotherme fait pour cuisiner « vert ».

Wonderbag, une invention géniale pour cuisiner en préservant la planète

Préparez votre plat. Laissez-le quelques minutes sur la cuisinière afin que l’ensemble monte bien en température. Retirez-le du feu et placez votre marmite ou fait-tout dans le Wonderbag. Laissez cuire 1 à 5 heures, selon le menu. Impliquée dans le développement social, notamment en Afrique du Sud, Mme Collins a créé le Wonderbag pour les environs de Durban (Afrique du Sud), touchés par la pauvreté. 1 heure pour faire cuire des légumes, 3 heures pour du poulet. Cuisine : le panier de saison du mois de mars. En mars comme tous les autres mois de l’année, privilégiez les fruits et légumes de saison produits localement et si possible issus de l’agriculture biologique.

Cuisine : le panier de saison du mois de mars

L’Odyssée végétale du Salon de l’Agriculture fête ses 15 ans. L’agriculture consomme 92 % de l’eau douce utilisée dans le monde. Un Américain moyen consomme assez d'eau chaque année pour remplir une piscine olympique Un pourcentage ahurissant, alors que dans le même temps de nombreuses populations pâtissent d’une raréfaction des ressources en eau douce.

L’agriculture consomme 92 % de l’eau douce utilisée dans le monde

Autre donnée sans équivoque : à eux seuls, trois États pèsent 38 % de la consommation mondiale. De quoi conforter les associations de protection de l’environnement, qui plaident pour un autre modèle agricole et pour un changement des comportements alimentaires. Il n’est un secret pour personne que le secteur primaire suppose l’emploi de nombreuses ressources et en grandes quantités. Publiée dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), une étude d’Arjen Hoekstra et Mesfin Mekonnen, deux spécialistes de l’Université de Twente (Pays-Bas), permet toutefois d’en savoir davantage.

Il a ensuite divisé la surface terrestre en « blocs » de quatre-vingt-cinq kilomètres carrés puis collecté les données réunies par les États. Les produits biologiques américains débarquent en Europe. … et vice versa. L’Union Européenne (UE) et les Etats-Unis viennent en effet de conclure un accord sur les produits biologiques. La Commission européenne y voit un partenariat historique. Un restaurant de grillades… sur un volcan ! La dernière éruption dans le parc de Timanfaya (Espagne) remonte à 1824 En Espagne, sur l’île de Lanzarote (archipel des Canaries), un restaurant propose un barbecue très spécial, réalisé grâce à la chaleur d’un volcan.

Chefs et clients n’ont apparemment pas peur du danger et apprécient depuis plus de 40 ans cette « cuisine géothermique ». Un restaurant qui propose des grillades et autres poissons cuits au barbecue ? Presque banal. Cuisine : le panier de saison du mois de février. L’UE débloque 3 millions d’euros pour étudier les insectes en tant que source de protéines alimentaires.

La France est le troisième producteur de vins bio au monde. La production de vin bio français s'étendait sur 50 000 hectares en 2010, soit une augmentation de 28% par rapport à l'année précédente. Cuisine : le panier de saison du mois de janvier. L’ASEF publie un « Petit guide vert de la bio-alimentation » Alimentation équilibrée = empreinte carbone élevée. Manger bio sans se ruiner… c’est possible ! Bien qu'ils soient plus chers, les produits biologiques ne sont pas non plus inaccessibles. Il suffit surtout de modifier ses habitudes alimentaires. Faire la cuisine, entretenir un jardin sont des solutions idéales pour manger bio sans se ruiner La nourriture bio est réputée plus chère que les autres aliments. Une évidence partagée par tous les consommateurs et confirmée par la dernière étude menée au mois d’octobre pour le magazine Linéaires : entre les produits bio et les autres, la différence de prix atteint 58 % en moyenne.

Boissons

OGM. Cuisine. Agriculture. Des insectes prochainement dans nos assiettes ? McDonald’s multiplie les initiatives pour garantir une alimentation bio. Le leader mondial de la restauration rapide s’évertue à choisir des ingrédients produits de manière éco-responsable Implanté dans le monde entier, reste LA référence en matière de restauration rapide. Il ne faut cependant pas se voiler la face : ennemi juré des nutriotionnistes, le roi du hamburger souffre toujours de son image.