background preloader

Environnement

Facebook Twitter

Rétrospective 2011 de Zegreenweb. Accident de Fukushima (Japon), multiplication des catastrophes naturelles, cultures de plus en plus menacées par le réchauffement climatique : l'année qui s'achève aura été marquée par de nombreux drames.

Rétrospective 2011 de Zegreenweb

Et tout de même quelques bonnes nouvelles... Des inondations en Australie à l'échec du sommet de Durban (Afrique du Sud), douze mois de malheurs Rappelez-vous son calvaire, qui a en fait débuté en décembre 2010. Confrontée à des inondations monstre pendant près de deux mois et dont le bilan humain et écologique a été considérable, l'Australie a ensuite été frappée par le cyclone Yasi, véritable « coup de grâce ». 2011 aura été une annus horribilis pour le pays.

Le Japon, lui, a carrément dû faire face à la plus importante crise de son histoire depuis 1945. Outre les inondations en Australie, citons aussi celles qui ont frappé l'Afrique du Sud, le Brésil, le Sri Lanka et plus récemment la Thaïlande et les Philippines. Le reste des 10 mauvaises nouvelles de l’année sur zegreenweb.com. Les Français agissent de plus en plus pour l’environnement. Les produits issus de l'agriculture bio séduisent de plus en plus de nos concitoyens, indépendamment de leur milieu social De la parole aux actes, il y a un grand pas que nos concitoyens sont désormais nombreux à avoir franchi.

Les Français agissent de plus en plus pour l’environnement

C’est le constat qu’a émis le CREDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) dans une étude de cent vingt-cinq pages fourmillant de données statistiques encourageantes. La réduction de la consommation d’eau fait par exemple figure « de norme sociale, tant elle s’est imposée dans l’ensemble de la société », souligne le Centre, selon lequel les deux tiers des Français veillent aujourd’hui à fermer le robinet pour éviter le gaspillage alors qu’ils n’étaient qu’une courte majorité il y a quinze ans. Et de préciser que l’allègement de la facture n’est plus la motivation première : « malgré la crise économique, les considérations budgétaires passent au second plan. Vigilance accrue face au greenwashing. 2% du PIB mondial pour une économie verte.

WWF Ecological FootPrint. Les AMAP ont la pêche. Les Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP) étendent leur influence au secteur de la pêche.

Les AMAP ont la pêche

Devant les exigences accrues des consommateurs et la dégradation de l’état des ressources halieutiques, de plus en plus de pêcheurs commencent à se tourner vers un commerce de proximité plus humain et surtout plus durable. Le principe est le même que pour une AMAP « rurale » : chaque semaine, un panier garni de poissons et de fruits de mer est vendu directement aux consommateurs à un prix unitaire. C’est une sorte d’abonnement aux produits de la mer que prennent les acheteurs, ce sans intermédiaire ou presque (en général des bénévoles se chargent de la distribution). Les atouts sont nombreux. Le pêcheur est ainsi astreint à un quota moins élevé que lorsqu’il travaille pour une grande surface ou une poissonnerie à travers la vente à la criée. Crédit photo : flickr - DMahendra. Zegreenweb : portail grand public d'information et de services d?di? au d?veloppement durable et au bio.

Tourisme spatial : une facture environnementale vertigineuse. Paysagiste. Le paysagiste intervient dans le cadre de projets d’aménagement paysagers afin d’intégrer au mieux les différents éléments, constructions nouvelles ou existantes, espaces verts, etc.

Paysagiste

Il est le maître d’œuvre des projets. Il peut également être amené à réaménager des quartiers ou des sites avec l’objectif de créer un meilleur cadre de vie ou restaurer des paysages. Le paysagiste peut exercer son activité en tant qu’indépendant ou au sein des collectivités locales comme technicien territorial en espaces verts. Cursus requis Profil recherché Le paysagiste doit démontrer un goût prononcé pour la nature et être créatif. Niveaux de salaires Très variable en fonction de la structure dans lequel il exerce son métier (salarié, chef s’entreprise ou libéral)Pour un débutant au sein d’une collectivité locale, de l’ordre de 1 300 €* brut mensuels. Recycler ses radios : une idée lumineuse ! Les films d’imagerie médicale (scanners, radios etc.) contiennent, entre autres, de l’argent et des matières plastiques, ce qui en fait une source de pollution potentielle non négligeable.

Recycler ses radios : une idée lumineuse !

Fort heureusement le commun des mortels est toutefois moins enclin à laisser voler aux quatre vents sa radio de la cheville que le sac plastique dont il ne s’est servi qu’une poignée de minutes pour rapporter ses courses à la maison. Il n’empêche : on ne peut éternellement repousser l’échéance du vidage des placards et la radio de la fracture du bras de la saison de ski 1986-1987 a une forte probabilité de se retrouver à la poubelle. Greenpeace France. Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation et la pertinence des informations que nous vous diffusons.

Greenpeace France

En savoir plus J'accepte This field is mandatory! Greenpeace Nos dernières actualités Les dernières mises à jour Communiqués de presse Pesticides : ces pommes qui laissent un goût amer Actualité | 16 juin, 2015 à 17:04 Dans plusieurs pays européens, Greenpeace publie aujourd’hui un rapport qui révèle que nos vergers de pommes européens sont contaminés aux pesticides. COP21 : prendre le chemin des changements concrets Actualité | 16 juin, 2015 à 12:54 Une nouvelle session de négociations techniques sur le climat s’est terminée vendredi 12 juin 2015 à Bonn en Allemagne, sur des résultats mitigés.