background preloader

Tech Spec

Facebook Twitter

Apple embarque ses premiers partenaires dans le projet HomeKit, dont Withings et Netatmo. A l'occasion de sa conférence développeurs, Apple a dévoilé son propre protocole de domotique, censé unifier l'univers de la maison connectée. 17 partenaires sont d'ores et déjà annoncés, dont les français Netatmo et Withings.

Apple embarque ses premiers partenaires dans le projet HomeKit, dont Withings et Netatmo

"Hey Siri, allume les lumières et ferme les volets" ! L'injonction relève pour l'instant de la science-fiction… mais plus pour très longtemps. Apple a en effet dévoilé, à l'occasion de la Worldwide developers Conference, ses plans en matière de domotique. Les fabricants d'objets et créateurs d'applications pourront s'insérer dans un nouveau "hub" domotique créé par la marque à la pomme, nommé "HomeKit", intégré au système d'exploitation mobile iOS8. un protocole de plus dans l'univers de la maison connectée HomeKit repose sur un standard développé par la firme de Cuppertino, l'Apple's home automation protocol, et une API (interface de programmation) dédiée aux fabricants d'objets et développeurs d'application. 17 premiers partenaires certifiés. Busit, la plateforme qui facilite la communication des objets connectés.

Alors que la France est à l’avant-garde dans la conception d’objets connectés, avec par exemple la balance connectée ou le thermostat intelligent, et que le nombre d’utilisateurs d’éléments reliés à Internet augmente, aucun service ne leur permettait jusqu’à présent de les faire communiquer entre eux.

Busit, la plateforme qui facilite la communication des objets connectés

La plateforme open-source Busit, a récemment été dévoilée pour cela. Lancée le jeudi 18 septembre à Paris, Busit permet de connecter les objets connectés aux services web. Cette innovation permet notamment d’interconnecter des objets physiques (smartphones, voitures, dispositifs médicaux…) et des services web (boite email, réseaux sociaux, applications…) de façon personnalisée. En effet, de plus en plus d’objets et de services connectés au Web rythment aujourd’hui le quotidien d’un nombre croissant de personnes. Mais comment optimiser leur utilisation, provenant de ces nombreuses sources ? A propos de Busit : Microsoft va lancer un Windows 9 pour objets connectés. Avec l’introduction de son prochain système d’exploitation Windows 9, Microsoft va se lancer à l’assaut des objets connectés, avec une version gratuite, dédiée à ce marché.

Microsoft va lancer un Windows 9 pour objets connectés

De quoi le mettre en concurrence frontale avec Google et son système Android Wear. C’est officiel. Microsoft compte bel et bien se lancer à l’assaut du marché des objets connectés. Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité chez Microsoft France, le confirme. Le prochain système d’exploitation Windows 9, qui sera présenté le 30 septembre 2014 aux entreprises et développeurs, sera décliné sur toutes catégories de terminaux. CES 2014 : Nanoport, un connecteur universel magnétique pour lier des terminaux entre eux. On connait Apple et sa technologie MagSafe, mais c’est au CES que la société Nano Magnetics a dévoilé Nanoport.

CES 2014 : Nanoport, un connecteur universel magnétique pour lier des terminaux entre eux

Il s’agit d’un connecteur magnétique qui se veut universel, et qui permet de relier différents terminaux entre eux. Dans la vidéo ci-dessous on peut ainsi apercevoir plusieurs smartphones qui forment un seul et même écran, la technologie qui est plug’n'Play peut réunir jusqu’à 127 appareils ! Basée sur un connecteur de la même taille qu’un port micro USB, Nanoport offre un taux de transfert jusqu’à 5Gbps et surtout la possibilité de transférer des données, entre deux appareils équipés, sans câble. RIOT : un OS open source pour l’Internet des Objets.

Salon CeBIT 2014 © Inria / Photo G.

RIOT : un OS open source pour l’Internet des Objets

Maisonneuve. Un standard de communication pour l'Internet des objets. L'Oasis (Organization for the Advancement of Structured Information Standards) vient d'élever MQTT au rang de standard.

Un standard de communication pour l'Internet des objets

Ce protocole de gestion des messages (MQTT signifie Message Queuing Telemetry Transport) apparaît donc comme l'un des socles futurs des communications M2M et de l'Internet des objets. La GSM Association (GSMA) estime que 15 milliards d'objets communicants seront en circulation en 2020. Microsoft va lancer un Windows 9 pour objets connectés. Un standard de communication pour l'Internet des objets. RIOT - The friendly Operating System for the Internet of Things. Un réseau français pour l’internet des objets de la Valley. L’internet des objets a souvent les honneurs des médias et même si pour l’heure les nouveaux objets connectés font plutôt figure de produits de niche, il ne fait guère de doute que le domaine est appelé à prendre un essor considérable.

Un réseau français pour l’internet des objets de la Valley

Mais, aujourd’hui, pour fonctionner, ces objets plus ou moins intelligents sont capables de transmettre leurs données soit à un périphérique Bluetooth à proximité, soit par le biais d’un réseau Wi-Fi. Sorti de ces deux alternatives, point de salut. Contiki: The Open Source Operating System for the Internet of Things. Android Wear : Google officialise son OS pour objets connectés. Avec Android Wear, Google propose des rails pour que les fabricants cessent de développer, chacun de leur côté, des engins connectés qui ne communiquent pas entre eux.

Android Wear : Google officialise son OS pour objets connectés

Comme pour Android, le moteur de recherche va offrir des ailes à une concurrence plus féroce en leur enlevant l’épine du développement du pied. Résumé : Si l’information d’un Android dédié aux objets connectés circulait depuis longtemps, aucun calendrier n’était apparu pour ce projet de Google. En dévoilant hier Android Wear, le moteur de recherche propose donc une nouvelle base de travail pour une gamme de produit qu’on nous promet comme ayant un grand avenir. Avec plusieurs exemples de produits qui vont exploiter ce nouveau système, Google se pose d’emblée comme un acteur important de ce futur boom qu’on nous prédit avec force analyses : LG et Motorola ont déjà montré leur intérêt en emboîtant le pas à la marque avec chacun une montre sous Android Wear. Ok Google is the new Kitt tu m’entends ?