background preloader

Rhet-research

Facebook Twitter

10 - Critique épistémologique interne des sciences de la complexité. FORUM(S) organisés par l'atelier MCX 10 La scientificité et donc l'enseignabilité des sciences des systèmes et de quelques autres Première contribution sous la forme d'une : Lettre à un Ami attentif à nos réflexions sur les nouvelles sciences de la complexité : " J'en viens à tes questions sur le statut épistémologique de la science des SYSTEMES .

10 - Critique épistémologique interne des sciences de la complexité

Pour qu'on puisse argumenter une réponse paisible ,il faut je crois remonter à la légitimation épistémologique de chaque "discipline" . Cela commence officiellement avec la cybernétique ,sciences de la communication et de la commande dans les systèmes naturels et artificiels . et cela continue avec les sciences de l'information , de la décision, de l'organisation , de la gestion , de l'éducation , de la cognition , de la conception , etc. ... La question devient dense (ou complexe!) J'ajoute une composante que les disciplines positives ne parviennent paraissaient à prendre en compte : le temps .

10 - Critique épistémologique interne des sciences de la complexité. Devenir chercheur. Regards croisés autour de la thèse en sciences sociales - EHESS. Devenir chercheur.

Devenir chercheur. Regards croisés autour de la thèse en sciences sociales - EHESS

Regards croisés autour de la thèse en sciences sociales Penser avec les autres. La thèse comme co-écriture Pour en finir avec certaines idées reçues quant à l’activité intellectuelle… Au cœur du processus intellectuel et académique qu’est l’écriture d’une thèse de doctorat, la relation à l’Autre est permanente et multiple : dialogues – au moins théoriques – avec les auteurs auxquels il est fait référence, relectures plus ou moins savantes de nos ébauches de texte, place des « sujets » dans la restitution de nos enquêtes, mise en discussion formelle et informelle de nos résultats et de nos questionnements… Qu’il soit porteur d’émulation ou de conflits, l’échange est un élément central des pratiques de recherche.

Ces allers-retours de la pensée, qui la forment, la transforment et la font résonner, seront le fil conducteur de cette année pour aborder à nouveaux frais certains des aspects concrets de la thèse. Enregistré le lundi 4 novembre 2013. Les séries américaines deviennent des objets d'étude. Après The Wire, Les Experts, Desperate housewives et The Practice fascinent les universitaires et chercheurs français.

Les séries américaines deviennent des objets d'étude

Les séries télévisées américaines deviennent des objets d'études universitaires. The Wire, considérée comme la meilleure du genre par la presse anglo-saxonne, est désormais étudiée à Paris-X (Nanterre) depuis le mois de janvier après avoir été scrutée à Harvard. Plus d'une cinquantaine d'universités dans le monde l'ont déjà inscrite à leur programme d'études depuis sa sortie en 2002. Jusqu'au 1er juin, plusieurs interventions sont organisées à son sujet au sein de l'université parisienne. On s'y intéressera au ghetto, à la police et à la justice telles que ces institutions sont représentées dans cette série très réaliste, écrite par un ancien journaliste et un ancien policier de la ville de Baltimore.

Les vénérables Presses universitaires de France passionnées par le sujet Trois autres séries à succès de qualité attirent depuis peu l'attention des chercheurs français. [Article paru dans la revue Communications, n° 15, 1970, p. [Article paru dans la revue Communications, n° 15, 1970, p. 70-95] Jacques Durand Rhétorique et image publicitaire Rhétorique et publicité.

[Article paru dans la revue Communications, n° 15, 1970, p

La rhétorique, actuellement délaissée par l'enseignement officiel et par la " littérature supérieure ", semble avoir trouvé refuge dans la publicité. La rhétorique peut être définie, au moins sommairement, comme " l'art de la parole feinte ". Le discrédit de la rhétorique peut expliquer, en partie, le discrédit de la publicité. Une première analyse de l'image publicitaire à l'aide des concepts rhétoriques a été proposée par Roland Barthes dans le n° 4 de Communications : l'analyse approfondie d'une annonce le conduisait à jeter les bases d'une " rhétorique de l'image ". C'est un tel inventaire qui a été tenté, sur plusieurs milliers d'annonces. JD/23. Jacques DURAND (by chronological order) (NOTE : I.R.E.P. = Institut de Recherches et d'Etudes Publicitaires)

JD/23