background preloader

Formation professionnelle, apprentissage, insertion-emploi métie

Facebook Twitter

Rapport d'information déposé par la commission des affaires européennes sur la validation de l'apprentissage non formel et informel. Contrats d'études prospectives - Environnement et développement durable en Martinique. 2015-053 - Le devenir des résidents des Zus passés par un contrat aidé. Six mois après la fin de leur contrat aidé, les résidents des zones urbaines sensibles (Zus) sont moins souvent en emploi durable (CDI, CDD de plus de six mois, titulaire de la fonction publique ou travailleur indépendant) que les habitants des quartiers avoisinants. Après leur sortie d’un contrat unique d’insertion dans le secteur non marchand (CUI-CAE) en 2012, 17 % des personnes résidant en Zus sont en emploi durable.

C’est le cas de 24 % de celles qui habitent dans les quartiers urbains avoisinants, soit 7 points de plus. Après un contrat aidé dans le secteur marchand (CUI-CIE), le taux de retour à l’emploi durable est de 8 points inférieur : 49 % pour les résidents des Zus, contre 57 % pour ceux des quartiers environnants. Les résidents des Zus recrutés en CUI avaient un niveau de formation plus faible que leurs homologues des quartiers environnants et étaient plus fréquemment bénéficiaires de minima sociaux. Enquête "sortants de formation 2014" Un demandeur d'emploi sur deux est en emploi six mois après avoir bénéficié d'une formation En 2014, un demandeur d’emploi sur deux (49,5%) était en emploi six mois après la fin d’une formation(1). Le taux de retour à l’emploi est en léger recul par rapport à 2013 (-1,3 point) et demeure plus élevé pour les bénéficiaires d’une formation financée par Pôle emploi (51,4% contre 48,4% pour les autres).

Les taux de retour à l’emploi 6 mois après la formation se différencient selon le dispositif de formation. Ils restent les plus élevés pour les formations de type préalable à l’embauche (73,2%), bien qu’ils affichent une baisse sensible sur un an (79,1% en 2013). Le taux de retour à un emploi durable1 est stable sur un an et s’établit à 37,2%. En 2014, trois emplois retrouvés sur quatre sont des emplois durables. Neuf personnes sur dix se disent satisfaites de l’emploi retrouvé et deux personnes sur trois (66,1%) déclarent avoir trouvé l’emploi qu’elles cherchaient. Les jeunes franciliens face à l’emploi en 2014 (chiffres clés) © Fotolia Cette publication annuelle s’adresse à l’ensemble des acteurs qui se mobilisent en faveur de l’emploi des jeunes, notamment des jeunes sans qualification.

Ce portait des jeunes franciliens permet de disposer d'éléments quantitatifs sur la situation des jeunes en 2014 sous différents éclairages : activités, emploi, chômage, demandeurs d’emploi, jeunes en difficulté d’insertion accueillis par les missions locales. Ce portrait statistique est un préalable indispensable pour agir efficacement. Les jeunes franciliens face à l’emploi en 2014 (chiffres clés) Tags : jeunes peu qualifiés | missions locales | RCO. Économie et Statistique n°477. 2015-192 - Quels effets du recrutement en contrat aidé sur la trajectoire professionnelle ? N° 192 de juillet 2015 par Isabelle BENOTEAU Cette étude a pour objet d’évaluer l’impact causal du passage en contrat aidé (CIE, CAE, CAV et CI-RMA) sur la trajectoire professionnelle des demandeurs d’emploi.

Les contrats aidés sont des emplois qui bénéficient d’une aide financière de l’État en vue de favoriser l’insertion professionnelle des demandeurs d’emploi. Dans le secteur marchand, les contrats aidés relèvent d’une logique de subvention à l’embauche, tandis qu’ils relèvent davantage d’une création d’emplois publics temporaires dans le secteur non marchand. L’évaluation présentée ici s’appuie sur le Panel 2008, enquête en deux vagues menée par la Dares fin 2008 et fin 2009 auprès d’un échantillon de demandeurs d’emploi qui se sont inscrits à l’ANPE au printemps 2005, et dont certains ont été recrutés en contrat aidé entre le deuxième trimestre 2005 et le deuxième trimestre 2007. 2015-192 - Quels effets du recrutement en contrat aidé sur la trajectoire professionnelle ?

Sortants du supérieur : la hausse du niveau de formation n'empêche pas celle du chômage. CAP-BEP : des difficultés d'insertion encore aggravées par la crise. C319.pdf. Afdet : association française pour le développement de l'enseignement technique ( cet formation europe, professionnel et technologique ) Guide Transition énergétique – Les Maisons de l’Emploi et le Développement Durable. Le guide “Maisons de l’Emploi et Développement Durable – Transition Energétique, les territoires se mobilisent et accompagnent l’évolution des emplois et des compétences dans la filière du bâtiment” est le résultat d’un travail partenarial mené avec l’ADEME et les Maisons de l’Emploi.

En 2008 l’ADEME et l’Alliance Villes Emploi ont décidé de s’associer pour conduire, avec des Maisons de l’Emploi, des diagnostics territoriaux, des études prospectives et des actions visant à anticiper les besoins en emplois et en compétences des entreprises du bâtiment dans les domaines de l’efficacité énergétique et du développement des énergies renouvelables. L’ADEME et l’Alliance Villes Emploi se sont engagées en 2008 dans 3 projets, rejoints en 2010 par 30 autres puis par 10 en 2012. En 2015, ce sont 43 territoires engagés dans 19 régions, avec les Maisons de l’Emploi et leurs partenaires et plus de 600 actions qui sont déployées.

Ce guide a pour objectifs : Atlas des missions locales. Avenir de l'emploi : que faire de ce qu'on sait ? Par Jean Pisani-Ferry. Comme chaque année à même époque, 750 000 jeunes terminent leur cursus d'élèves et d'étudiants. Les choix qu'ils viennent de faire ou qu'ils s'apprêtent à faire vont être déterminants pour leur avenir professionnel. Or ces choix sont souvent insuffisamment informés. Que sait-on des métiers qui recruteront demain ? Plusieurs lignes se dessinent à l'horizon. En 2022, 800 000 postes seront à pourvoir par an. Les secteurs les plus porteurs seront le "care" au sens large, des services et des soins à la personne aux métiers de l'enseignement, en passant par l'action culturelle et sociale ; mais aussi le commerce et d'une façon générale les services. Quels que soient l'état du marché du travail et le niveau de chômage, certains métiers recruteront fortement, d'autres beaucoup moins.

Pour aller plus loin et anticiper les créations d'emplois, il faut envisager des scénarios. Jean Pisani-Ferry. La réforme de la formation professionnelle en 10 points. Retrouvez les notions essentielles à retenir mais pas seulement ! L’idée étant de garder à l’esprit toutes les améliorations qui vont vous permettre d’accompagner efficacement vos salariés. 1) Les organismes de formation : ils vont devoir faire entrer la notion de qualité au sein de leur organisation. Aujourd’hui le choix est vaste, Afnor, ISO et autres labels liés aux Opca. L’essentiel résidant dans la traçabilité de la formation et la satisfaction du client. 2) Les formateurs : ils devront être qualifiés au regard de la formation qu’ils dispensent. 3) Les salariés : bénéficient d’un droit à la formation qui est cette fois inscrit dans la loi. 4) L’entretien professionnel : il est maintenant obligatoire et remplace les autres entretiens sauf celui qui concerne le bilan d’activité annuel (EAD). 5) Création du CPF : il vient remplacer définitivement le DIF qui n’a pas su prendre sa place dans la construction des parcours professionnels.

De nouvelles mesures de lutte contre le décrochage scolaire. Le 23/07/2015 La lutte contre le décrochage scolaire représente des enjeux humains, sociaux et économiques majeurs pour la France. Afin de répondre à ces enjeux, le Président de la République a fixé pour objectif de diviser par deux d’ici 2017 le nombre de jeunes sortant sans qualification du système de formation. Par ailleurs, l’engagement a été pris dans le cadre de la stratégie Europe 2020 d’abaisser le taux de jeunes en dehors de tout système de formation et sans diplôme de second cycle à 9,5 %.

Depuis 2011, en application de la circulaire interministérielle du 9 février 2011, les préfets de département se sont appuyés sur les trois académies franciliennes pour généraliser la mise en place des Plateformes de suivi et d’appui aux décrocheurs (PSAD). En outre, la Région Ile-de-France a décidé de soutenir la création d’espaces de dialogues et de coordination pour une mutualisation des ressources autour de Protocoles de sécurisation des parcours (PSP). Retour des jeunes en formation. Bruno Devauchelle : Le numérique et la peur de l'autonomie. A lire les textes qui critiquent l'autonomie dans les établissements scolaires et en particulier à propos de la réforme des collèges, il faudrait l'interdire, l'encadrer, la limiter. Il nous faut interroger cette critique au moment où le numérique permet un cadre différent pour envisager plusieurs formes d'autonomie. A première vue les deux questions semblent éloignées, mais quand on y regarde de près on trouve de sérieux entrecroisements.

Les moyens numériques dont nous disposons depuis près de vingt années (c'est en 1995 qu'Internet a commencé à se déployer réellement en France) ont rendu poreuses des frontières jalousement gardées. Or cette porosité donne des idées d'autonomie, c'est vrai. Mais surtout cette porosité a d'autres conséquences dont en particulier de révéler les limites (et les peurs) du système ancien. Les moyens numériques, personnalisables, sont une ouverture pour chaque utilisateur.

Aller à l'école, est-ce renoncer à développer son autonomie ? Bruno Devauchelle. Alerte. Le bras de fer entre le principal syndicat des formateurs indépendants (le Sycfi) et Cegos, l’un des leaders français du marché, se poursuit. Alors que l’organisme de formation avait prévu, en juin dernier, de diminuer de 30 % les honoraires d’une cinquantaine de ses sous-traitants indépendants actifs dans le domaine de la bureautique en invoquant les tensions particulières de ce marché (lire notre article), le syndicat avait annoncé son intention de saisir le médiateur inter-entreprises afin de lutter contre une pratique accusée de favoriser la formation low cost et d’entretenir la précarité des formateurs freelances.

Nouvelle grille d’honoraires Une menace que le Sycfi avait, dans un premier temps, laissé en suspens. Il attendait le résultat de la négociation qui s’était engagée entre la direction de Cegos et huit de ses formateurs indépendants. “Principe de réaction systématique” Le FPSPP engage 260 millions d'euros supplémentaires en 2015 - Localtis.info - Caisse des Dépôts. L’Alliance pour l’Education : « Nous agissons en amont du décrochage scolaire » INTERVIEW. 140 000, c’est le nombre de jeunes, qui, chaque année, sortent du système scolaire sans diplôme, soit près d’ 1 jeune sur 5. Pour contribuer à enrayer ce phénomène, en 2013, sept fondations d'entreprises se réunissaient autour d’un projet innovant, l'Alliance pour l'éducation.

Retour sur ce programme inédit avec Laurence Piccinin, Déléguée générale. Le décrochage scolaire est un phénomène dont les causes sont multiples : sentiment d’enfermement dans des choix d’orientation souvent subis ; dévalorisation de l’école et du travail ; influence de l’environnement social et familial... Comment alors aider les élèves en passe de décrocher qui s’exposent, du fait de l’absence de qualifications, à être confrontés à une insertion professionnelle difficile voir au chômage ?

Un phénomène d'autant plus inquiétant que l'on sait que 46% des non-diplomés sont au chômage actuellement en France. Qu’est-ce que l’Alliance pour l’éducation ? Laurence Piccinin. En quoi consiste ce projet ? Infographie - Comparaison entre les marchés de la formation professionnelle américains et français. Où vont les MOOCs ? : entretien avec Catherine Mongenet (France Université Numérique)

Juillet 2013, un défi qui paraît fou est lancé par Geneviève Fioraso, alors ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche : créer une plateforme de MOOCs (massive open online courses) dès début 2014 pour ne pas laisser le champ libre aux acteurs américains. Avec les équipes de l’Inria, du Cines er de Renater, Catherine Mongenet relève le défi et crée la plateforme FUN. Deux ans après le lancement du projet, elle fait le point. Catherine Mongenet Olivier Rollot : Au début cela semblait une vue de l’esprit d’imaginer que nous étions capables, en France, de concevoir et de lancer une plateforme de MOOCs capable de se mesurer aux Américains de Coursera.

Catherine Mongenet : Nous avons lancé officiellement le projet le 12 juillet 2013, il y a donc presque exactement deux ans. O. C. Problème : Open edX était une solution américaine et nous avons du traduire en français tout l’interface. O. C. O. C. O. C. O. C. O. C. O. C. O. C. O. C. O. C. O. C. O. C. O. C. O.

C. Share and Enjoy. Apprentissage : un vaccin contre le chômage des jeunes. Source : « L'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunes » Une voie incontournable pour accéder à + de 300 métiers Tout d’abord, en Allemagne, l’apprentissage est une voie incontournable pour l’accès à la plupart des métiers d’employés et d’ouvriers qualifiés en Allemagne : il existe ainsi une liste de plus de 300 professions dont la formation initiale ne peut être accomplie que par la voie de l’apprentissage. En savoir plus Des apprentis plus âgés, aux qualifications intermédiaires L’Allemagne a de plus choisi de concentrer massivement l’apprentissage sur les qualifications intermédiaires : le niveau correspondant au bac professionnel français concentre 80 % des apprentis, alors qu’en France, la majorité des apprentis sont soit très faiblement qualifiés soit au contraire dans le supérieur (42 % des apprentis sont au niveau CAP et 31 % dans les niveaux supérieurs).

En savoir plus Des entreprises très impliquées, dans tous les secteurs En savoir plus En savoir plus En savoir plus. Apprentissage : faut-il s’inspirer du modèle allemand ? Pierre-Antoine Gailly, président de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris-Ile-de France (Ph. F. Daburon/CCIP-IDF). Le président de la CCI de Paris-Ile de France, Pierre-Antoine Gailly, propose un certain nombre de pistes pour relancer l'apprentissage et améliorer son efficacité. Il suggère notamment de s'inspirer du système allemand, et en particulier d'instaurer une nouvelle répartition des rôles entre l'Education nationale et les CFA.

Comment améliorer l'efficacité de notre système d'apprentissage, alors que les pouvoirs publics ont maintenu l’objectif de 500 000 apprentis en 2017 ? La plupart des observateurs s'accordent sur les bienfaits de l'apprentissage. Ce recul de nombre d'apprentis est dû pour une bonne part aux mesures d’économie qui ont été prises ces derniers mois. Apprentis au Centre des Formations Industrielles de la CCI Paris-Ile-de France (Ph. Un autre atout du modèle allemand n'est-il pas sa très grande réactivité ? Signaler ce contenu comme inapproprié. Le décret qualité vu par S. Rémy, chef de la mission Organisation des contrôles à la DGEFP. Alerte. Pôle emploi n'accompagnerait pas suffisamment les chômeurs les plus fragiles. Dessine-moi l'éco : La réforme de la formation professionnelle. Les nouveaux critères sur la qualité de la formation en ordre de marche le 1er janvier 2017.

Alerte. Premier emploi : réseaux personnels et cooptation tiennent la corde. Chaire-securisation. CNEFOP - Rapport "SPRO : des ressources à partager" - CNEFOP. Enseignement-Éducation - Région de naissance, région de résidence : les mobilités des diplômés du supérieur.