background preloader

Sciences de gestion

Facebook Twitter

Nomophobie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nomophobie

La nomophobie est une phobie liée à la peur excessive d'être séparé de son téléphone mobile. Étymologie[modifier | modifier le code] Le mot a été inventé au cours d'une étude menée en février 2008 par la UK Post Office qui accrédita YouGov, une organisation de recherche basée au Royaume-Uni, pour observer les angoisses subies par les utilisateurs de téléphones mobiles[1]. Le terme est un mot-valise construit par contraction de l'expression anglaise « no mobile-phone phobia »[2] et désigne alors la peur excessive d'être séparé de son téléphone mobile[3],[4],[5]. Michael Quinion (en) décrit ce néologisme comme une « affreuse chimère étymologique partiellement construite sur le grec ancien », et observe que le sens le plus logique à associer au terme « nomophobie » devrait être celui de « peur excessive des lois », considérant que le grec ancien nomos signifie « loi »[6]. Épidémiologie[modifier | modifier le code] Êtes-vous nomophobe ?

Comment le téléphone mobile influence les enfants. Que font les jeunes avec leur téléphone mobile ?

Comment le téléphone mobile influence les enfants

C'est le sujet d'une étude conduite à travers cinq pays (Japon, Corée du Sud, Chine, Inde et Mexique) sur les différentes influences et utilisations du téléphone portable par les enfants et les adolescents. L'Institut indépendant de recherche sur les mobiles Mobile Society Research Institute (MSRI), institut affilié à NTT Docomo, est à l'origine de cette étude, réalisée avec la participation de l'Association des téléphones mobiles (GSMA), le soutient de KTF (opérateur de téléphonie Coréen) et l'aide du Centre de Science et de Technologie de l'université de Tsinghua (Chine).

Plus de 6 000 enfants de 9 à 18 ans ainsi que leurs parents ont été interrogés sur l’usage, l’attitude et leur manière d’agir face à leur téléphone. [via : MSRI] L’influence du téléphone portable chez les jeunes - Jeunes Congolais - Jeunes Congolais. Il y a quelques années de cela, le téléphone portable portait mal son nom.

L’influence du téléphone portable chez les jeunes - Jeunes Congolais - Jeunes Congolais

En raison du poids de ses batteries, il n’était portable que si vous vous appeliez Monsieur ou si vous l’installiez dans votre voiture. Il coûtait en outre l’équivalent de plusieurs milliers d’euros. Aujourd’hui, près de 5 milliards de portables sont en service dans le monde. Tandis que dans certains pays, plus de la moitié des habitants en possèdent un. La plupart de ces téléphones tiennent dans le creux de la main et certains sont même distribués gratuitement. Le téléphone portable jadis instrument de communication est devenu aujourd’hui plus qu’un ami pour beaucoup de jeunes. Avec son coût relativement bas, ce service permet de s’échanger de courts messages écrits.

Bien qu’il soit moins pratique de composer et de taper un message que de parler à son correspondant, chaque mois quelque 30 milliards de messages s’échangent dans le monde. MOROCCAN BODY LANGUAGE. Moroccan body language Le body language est une sorte de communication non-verbal, elle consiste essentiellement sur les postures du corps ; le gestuel et les expressions faciales. 93% de la communication humaine comprend le body language et les indices paralinguistique, alors que les mots ne présente que 7% .

MOROCCAN BODY LANGUAGE

Le langage du corps peut fournir des indices quant à l'attitude ou l'état d'esprit d'une personne. Par exemple, il peut indiquer l'agression, l'attention, l'ennui, état ​​de relaxation, plaisir, amusement, et l'intoxication, parmi beaucoup d'autres indices. Vous vous demandez, pourquoi j ai choisi de parler du body language? Le peuple marocain est un peuple très expressifs, premièrement personne ne peut garder sa vie et ses problèmes pour lui, le sens du partage est fort chez nous, deuxièment on se sens obligé de faire parti de la vie des autres ...sans prendre permission. En outre, il existe trois zones standard qu'une personne regarde ;qui représentent différents états de l'être.

Communications interpersonnelles. Accueil » Ressources et Outils » infoRH » Un milieu de travail convivial » Communications interpersonnelles Communications interpersonnelles Quand vient le temps d'interagir avec un collègue de travail - que ce soit à une réunion du personnel, dans le cadre de directives pour l'accomplissement d'une tâche, à l'occasion d'une séance de remue-méninges ou lors d'une évaluation du rendement, etc. -, la communication joue un rôle crucial et peut faire en sorte que l'interaction soit utile ou au contraire source de frustration.

Communications interpersonnelles

Une «piètre communication» est très souvent invoquée parmi les problèmes rencontrés au travail, mais qu'est-ce au juste qu'une «bonne communication»? Communiquer de manière efficace - en d'autres mots, être bien compris et bien comprendre les autres - est un ensemble d'habiletés que l'on peut apprendre et pratiquer. Conceptions erronées qu'on retrouve fréquemment au sujet de la communication Si je le dis, l'autre personne comprendra. Plus on communique, mieux c'est.