background preloader

Bibliothèques rurales

Facebook Twitter

Gueugnon | Didier Cornaille : « le monde rural est en train de décoller » Le cinéma Le Danton accueillera ce vendredi Didier Cornaille, écrivain. Cette conférence dédicace sera l’occasion d’échange entre l’auteur et ces lecteurs. Ce dernier, a bien voulu répondre à nos questions. « D’où vous vient cette passion pour le monde rural ? » « Je suis fils d’agriculteurs, j’ai été pendant des années journalistes dans de nombreuses revues agricoles. . « Depuis quand êtes-vous intéressé à la littérature ?

« J’ai toujours écrit et j’aime écrire. . « Que pensez-vous de l’évolution de la ruralité dans notre pays ? « Cela peut vous surprendre mais le monde rural est en train de décoller. Note Ce vendredi, 14 h 30, au cinéma Le Danton. Accueillir des classes en petite bibliothèque rurale. Amenager un bibliotheque en milieu rural. Le rôle de la bibliothèque en milieu rural : d’importance ! - Yvelines Infos. Favoriser l’accès aux biens culturels à tous, proposer des espaces de rencontres et de débats, garantir du lien social, accompagner la formation « tout au long de la vie », la bibliothèque, de par les missions qu’elle exerce, possède cette capacité à s’adapter durablement aux usages des habitants des petites communes.

Le Département est attentif à maintenir un accès au livre et à la lecture équilibré à la fois : > en versant aux communes rurales une subvention de fonctionnement liée à l’acquisition de ressources, livres, films, jeux, etc., > en incitant les communes à mutualiser leurs ressources documentaires pour offrir plus de choix aux habitants, >en soutenant financièrement tout projet de mise en réseau de bibliothèques, d’informatisation, d’automatisation pour permettre la circulation des titres, le déplacement des usagers. Parmi les 7 nouvelles subventions culturelles, 2 répondent particulièrement au besoin de structurer des réseaux documentaires : Bibliothèque rurale - La communication. La place du bénévolat dans les bibliothèques publiques – Monde du Livre. État des lieux En 2013, une enquête du Ministère de la Culture et de la Communication montrait qu’il y avait 55% de personnes bénévoles travaillant dans les bibliothèques, soit plus d’une personne sur deux1.

On dénombre même 88% de bénévoles si l’on prend en compte les effectifs totaux des points d’accès au livre. Ces chiffres peuvent paraître très élevés, cependant, ils sont le reflet de situations très différentes. On constate en effet un écart très important entre le monde rural, avec peu de professionnels, et les communes plus importantes, où les bénévoles sont largement minoritaires, et travaillent de pair avec les bibliothécaires. La synthèse d’activité des bibliothèques municipales montre bien que plus la ville est grande, plus les professionnels sont nombreux. Une fracture entre le monde rural et le monde citadin Il existe plusieurs sortes de bénévolat, et leurs apports diffèrent suivant les cas. En milieu rural, la situation est tout autre.

Un recrutement exigeant En conclusion… Objectif ATQCPB: Bibliothèque et quartier. La proximité de l'équipement culturel et de lecture publique me paraît être un pilier dans une politique de la ville, et plus précisément une politique de re-valorisation ou de re-qualification urbaine. Ceci étant dit, le modèle de la bibliothèque de quartier ne peut tout à fait être le même que celui d'un équipement du centre ville. De même d'ailleurs qu'une bibliothèque en milieu rural ne sera pas identique dans son organisation et ses services à celle d'un centre ville.

Il ne s'agit pas ici de stigmatiser des populations, il s'agit ici de prendre en compte la réalité des spécificités et des tensions qui existent dans certains quartiers. Je partirai d'abord de l'idée que la bibliothèque ne devrait pas être un équipement isolé, mais faire partir d'un tout ; au sein d'une mairie annexe, d'une maison de quartier, d'un centre culturel, etc...

C'est enfin dans ses services et dans ses collections que la bibliothèque de quartier peut traduire cette proximité. La bibliothèque minimale ? | Livre, lecture, numérique et bibliothèques. La France compte de nombreuses bibliothèques publiques de petite dimension, qui ne sont pas normatives au regard des critères fixés par le concours particulier de la DGD (à savoir 0.07 m² par habitants pour les communes de moins de 25 000 habitants). A cela s’ajoute des réseaux parallèles tel celui des bibliothèques pour tous.

Logo de l'association nationale Culture et bibliothèques pour Tous Aussi, la France ne compte-t’elle pas quelques 4000 bibliothèques publiques, mais plus de 10 000. L’offre de lecture publique est donc bien plus étoffée que ne le laisse apparaître la statistique publique. Et le territoire, surtout dans le monde rural, est couvert de petits établissements offrant certes une gamme de services plus limitée, mais que le public – si recherché – fréquente. La diversité dans le monde rural Le bâtiment mêle une médiathèque ainsi qu’un centre social. Ce mouvement général se développe en France depuis les années 2000 ; il s’est accéléré depuis le milieu des années 2000. Les petites bibliothèques modèles | Bulletin des bibliothèques de France.

Postulats Postulat n° 1 : poser la question de la « petite bibliothèque », c’est aussi poser la question de la grande. C’est d’abord s’interroger sur les limites (en excluant sciemment du champ, du moins provisoirement, les problématiques liées à l’internet comme « bibliothèque virtuelle infinie »), les deux bornes extrêmes de la notion de bibliothèque : y a-t-il un seuil au-dessous duquel on ne peut pas encore parler de bibliothèque, mais aussi un seuil au-delà duquel on ne pourrait plus parler de bibliothèque ?

Et, dans l’espace compris entre ces bornes, n’a-t-on affaire qu’à de multiples déclinaisons d’un même modèle, la petite bibliothèque n’étant qu’un microcosme de la grande ? Autrement dit, y aurait-il un modèle de bibliothèque ? Un modèle de petite bibliothèque et un modèle de grande bibliothèque ? Des modèles de petites et de grandes ? Pas de modèle du tout ? La petite bibliothèque Se posent donc d’emblée les questions : De Michel Melot à Micromégas Étendue et profondeur. La bibliothèque rurale, un lieu de vie nécessaire. La France compte un très grand nombre de bibliothèques publiques de petites dimensions, qui ne sont pas « normatives » au regard des critères fixés pour bénéficier du concours particulier de la dotation générale de décentralisation, à savoir 0,07 m² par habitant pour les communes de moins de 25 000 habitants 1.

À ce « réseau » de bibliothèques s’ajoutent des réseaux parallèles, tel celui des Bibliothèques pour tous 2, réseau issu des mouvements de l’éducation populaire. De ce fait, la France ne compte pas quelque 4 000 bibliothèques publiques, comme les statistiques officielles l’affirment, mais plus de 10 000. L’offre de lecture publique est donc bien plus étoffée que ne le laisse apparaître la statistique publique, et le territoire, surtout dans le monde rural, est couvert de petits établissements offrant certes une gamme de services plus limitée, mais que le public – si recherché – fréquente. Les bibliothèques dans le monde rural La bibliothèque, le seul lieu de vie de la commune ?