background preloader

Turquie

Facebook Twitter

La Turquie, terre d’opportunités en Europe avec une croissance prévue de 4% en 2013. Özlem Özüner, directeur général d’Euler Hermes en Turquie, a ouvert cette réunion en présentant brièvement les activités d’assurance-crédit de la société en Turquie et les résultats financiers globaux pour 2012.

La Turquie, terre d’opportunités en Europe avec une croissance prévue de 4% en 2013

Ludovic Subran a ensuite présenté l’analyse des tendances du marché réalisée par les spécialistes de la recherche économique d’Euler Hermes afin de mieux cerner les opportunités et les risques du marché en Turquie et dans le reste du monde. Voici le résumé des deux interventions : Dossier Pays Turquie. Facteurs de risque et perspectives La perte d’appétit constatée à l’échelle mondiale pour le risque relatif aux actifs des marchés émergents a révélé le talon d’Achille de la Turquie : l’imposant déficit structurel de son compte courant financé par des flux de capitaux à court terme et son faible taux d’épargne qui génère des cycles économiques d’expansion et de ralentissement.

Dossier Pays Turquie

Les récentes agitations politiques ont exacerbé l’aversion pour le risque des investisseurs étrangers et donné lieu à d’abondants exodes de capitaux ainsi qu’à une dépréciation de la livre. Disponibilité en eau dans le pays suivant : Turquie. Sélectionner un pays : Population : 72 320 000 Taux de précipitations1: 600 mm/an.

Disponibilité en eau dans le pays suivant : Turquie

Turquie - Dette extérieure. Turquie. Principaux Indicateurs économiques (p) Prévisions Finances publiques saines Vitalité démographique Marché de 75 millions d’habitants avec classe moyenne en progression Position régionale pivot, notamment pour le gaz (TANAP, Turkstream) Union douanière avec l’Union européenne Secteur bancaire assaini et résilient Des grands groupes industriels Déficit courant substantiel et épargne domestique insuffisante Dépendance aux capitaux étrangers, notamment de portefeuille Dépenses de R&D ne représentant que 1% du PIB Endettement en devises des entreprises (position ouverte nette = 30% du PIB) Part substantielle de l’économie informelle (28 %) et faible participation des femmes Situation politique intérieure et extérieure délicate (question kurde, Syrie et Irak, tentative de coup d’Etat) Dérive autoritariste de l’exécutif Agriculture peu productive, gros déficit en viande Retard de développement à l’est du pays Appréciation du risque.

Turquie

Dossier Pays Turquie. Facteurs de risque et perspectives Grâce à l’importante mutation qu’elle a connue ces dix dernières années, l’économie turque s’est montrée résiliente lors de la crise de 2008-2009 et a enregistré une expansion économique sans précédent depuis quelque temps. Cette expansion à couper le souffle a néanmoins généré une surchauffe comme en témoignent la hausse de l’inflation, la croissance rapide du crédit et l’ampleur du déficit du compte courant.

Un rééquilibrage est en cours mais il reste à voir comment la Turquie va digérer les conséquences de son boom économique.