background preloader

Attentats

Facebook Twitter

État d’urgence : « Une perquisition de fada. Son fils assure avoir reçu deux ou trois gifles alors qu’il était menotté, un policier assis sur son dos.

État d’urgence : « Une perquisition de fada

Abdelkader Aziz, lui, se serait retrouvé avec un canon de fusil sur la tempe. Sa femme, ses filles – dont une est atteinte d’un cancer – et son petit-fils ont eux aussi été sortis du lit manu militari. C’était le 20 janvier dernier, lors d’une perquisition administrative d’un autre monde. L’ordre ? Le Monde. Journal en guerre. J’ai été pris par un sentiment de stupeur à la lecture de l’éditorial du Monde de ce mercredi 27 juillet.

Le Monde. Journal en guerre

Jérôme Fénoglio, le directeur du journal, a écrit : « Nous ne sommes pas frappés pour notre appartenance à la coalition qui combat l’EI en Irak et en Syrie : la France ne l’a rejointe qu’après avoir été attaquée ». Les attentats de l’Etat islamique ont fait plus de 2 500 morts en deux ans. Pourquoi le tueur de la députée anglaise Jo Cox n’est-il pas qualifié de « terroriste » ? La députée travailliste britannique Jo Cox a été brutalement assassinée jeudi 16 juin.

Pourquoi le tueur de la députée anglaise Jo Cox n’est-il pas qualifié de « terroriste » ?

Bien que le motif n’ait pas encore été formellement établi, de nombreuses preuves montrent que le suspect arrêté, Thomas Mair, un homme blanc de 52 ans, était mu par une idéologie politique. « Daesh nous empêche de voir que la question majeure est politique » par Pauline Graulle. Politis : Comment analysez-vous ce qu’il s’est passé à Nice la semaine dernière ?

« Daesh nous empêche de voir que la question majeure est politique » par Pauline Graulle

Roland Gori : La prudence serait de dire qu’on ne sait pas. Que l’on a besoin de temps pour préciser les données à recueillir par des enquêtes, et de temps pour une analyse multidimensionnelle mobilisant la pensée. Nous avons besoin de temps pour penser ce qui nous arrive, et comment nous en sommes arrivés là. Nous avons besoin de comprendre ce qui rapproche chacun de ces meurtres de masse et ce qui les différencie les uns des autres. Globalement, nous réagissons trop vite. Pourquoi le tueur de la députée anglaise Jo Cox n’est-il pas qualifié de « terroriste » ? Les attaques terroristes en Europe ont fait plus de 1 800 morts depuis 2001. La déshumanisation ordinaire des victimes non-occidentales. La déshumanisation ordinaire des victimes non-occidentales. La séparation. Le terrorisme. Vos guerres, nos morts. Ce sont les nôtres qui sont morts la nuit dernière.

Vos guerres, nos morts

À la terrasse d’un restaurant, dans un bar, dans la rue, dans une salle de concert. Morts parce que des assassins ont décidé de frapper en plein Paris et de tirer dans la foule, avec pour objectif de faire le plus de victimes possible. 11h30. Sarkozy vient de déclarer : « Nous sommes en guerre ». Pour une fois je suis d’accord avec lui. Vous êtes en guerre, vous les Sarkozy, Hollande, Valls, Cameron, Netanyahou, Obama. Et vous nous avez entrainés là-dedans, sans nous demander notre avis.

Afghanistan, Iraq, Libye, Mali, Syrie… Nous n’avons pas toujours été très nombreux à protester. Car la guerre n’a pas commencé hier soir. ALAIN BADIOU, PENSER LES MEURTRES DE MASSE. Le boomerang est revenu mais pas dans la tête de ceux qui l’avaient lancé.

ALAIN BADIOU, PENSER LES MEURTRES DE MASSE

Devant les victimes, devant tout un pays en état de choc, le pouvoir politique répond par la guerre et l’état d’urgence. L’urgence est de mettre en cause ce virage sécuritaire. Lundi 23 novembre, au théâtre de la Commune d’Aubervilliers, sans publicité et devant une salle comble, le philosophe Alain BADIOU donnait une conférence « POUR PENSER LES MEURTRES DE MASSE ». Le 19 novembre à l’Assemblée nationale, Manuel Valls déclarait : « Le terrorisme frappe la France non pas pour ce qu’elle fait en Irak, en Syrie ou au Sahel, mais pour ce qu’elle est ».

Malgré le choc – ou à cause du choc – nombreux sont celles et ceux qui cherchent à comprendre. (cliquez sur "HD" pour afficher la vidéo en meilleure qualité) Cliquez ici pour télécharger la version audio : Gmail – La messagerie avec espace de stockage gratuit de Google. Etat d’urgence : « de graves violations des droits humains sont allégrement envisagées » Par Gilbert Achcar, professeur à l’Ecole des études orientales et africaines (SOAS, université de Londres) C’est en proclamant la « guerre » que François Hollande a réagi à l’abjection du terrorisme qui a derechef frappé en plein cœur de Paris – comme fit naguère George W.

Etat d’urgence : « de graves violations des droits humains sont allégrement envisagées »

Bush face à « la mère de tous les attentats terroristes » en plein cœur de New York. Ce faisant, le président français a choisi d’ignorer les nombreuses critiques du choix fait par l’administration Bush, bien qu’elles constituassent en leur temps l’opinion dominante à cet égard en France même (une opinion partagée par Hubert Védrine et Dominique de Villepin). Et ce en dépit du fait que le bilan désastreux de la « guerre contre le terrorisme » menée par l’administration Bush a donné pleinement raison à ses critiques. Sigmar Gabriel, vice-chancelier de l’Allemagne voisine et président du SPD allemand, parti frère du PS français, a lui-même déclaré que parler de guerre, c’est faire le jeu de Daech. "Réformer la Constitution sous un prétexte sécuritaire est consternant" A la suite des attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis, François Hollande a fait part de sa volonté de modifier la Constitution "pour permettre aux pouvoirs publics d'agir, conformément à l'Etat de droit, contre le terrorisme de guerre".

"Réformer la Constitution sous un prétexte sécuritaire est consternant"

> Attentats: suivez l'évolution des événements Ce mercredi, le gouvernement a annoncé les principales mesures du projet de loi de prolongation et de réforme de la loi de 1955 sur l'état d'urgence. L'analyse de Laurent Mucchielli, directeur de recherche au CNRS, spécialiste des questions de sécurité. Que pensez-vous des mesures annoncées par le gouvernement depuis les attentats?

Certaines des mesures prises dès vendredi soir sont tout à fait justifiées. Jürgen Habermas: « Le djihadisme, une forme moderne de réaction au déracinement » LE MONDE | • Mis à jour le | Par Nicolas Weill (Propos recueillis par) Le président François Hollande veut définir un « état de guerre » adapté à la situation.

Jürgen Habermas: « Le djihadisme, une forme moderne de réaction au déracinement »

Que pensez-vous de cette discussion ? Jean-Luc Mélenchon: "Pour pouvoir être courageux il faut avoir peur" Revoir en replay et en streaming ""La guerre contre le terrorisme ne peut pas être gagnée" - Echange entre D. de Villepin et H. Védrine" Ebriété guerrière (Le Monde diplomatique, 17 novembre 2015)

« Etoiles » (un marché à Damas, en Syrie) cc Christophe Le 13 novembre 2015, une série de fusillades et d’explosions ont endeuillé Paris et Saint-Denis, provoquant la mort de 129 personnes.

Ebriété guerrière (Le Monde diplomatique, 17 novembre 2015)

Les auteurs de ces attentats, souvent des jeunes Français musulmans, ont motivé leur acte en invoquant l’intervention militaire de leur pays en Syrie contre l’Organisation de l’Etat islamique (OEI). "Réformer la Constitution sous un prétexte sécuritaire est consternant" Le pire n'est jamais certain.