background preloader

Younessghezal

Facebook Twitter

Youness Ghezal

Nike: problème de salaire en Indonésie. RSE et codes de conduite : l'échec des approches technocratiques. La catastrophe historique de Rana Plaza au Bangladesh a une nouvelle fois attiré l’attention du public sur les grandes chaînes d’approvisionnement globalisées qui caractérisent aujourd’hui l’industrie textile (mais aussi les industries électroniques).

RSE et codes de conduite : l'échec des approches technocratiques

Elle est aussi venue mettre radicalement en question le modèle de "responsabilité sociale" promu jusqu’ici par les grandes marques. Les instruments mis en place jusqu’à aujourd’hui ont-ils jamais contribué à améliorer le sort des travailleurs en bas de chaîne ? La Boston Review contribue au débat. La Boston Review publie un essai important de Richard Locke, directeur du département de sciences politiques du MIT, qui a passé plusieurs années à étudier de près la manière dont Nike gérait, contrôlait et auditait sa chaîne d’approvisionnement.

Une recherche qu’il a ensuite étendue à l’industrie textile en général. Cambodge : ils réclamaient 11 euros de plus par mois, Nike les licencie ! Des centaines d’ouvriers d’une usine sous-traitante de la firme américaine Nike ont été licenciés après une série de protestations concernant les salaires.

Cambodge : ils réclamaient 11 euros de plus par mois, Nike les licencie !

Ils ont osé manifester contre leurs dures conditions de travail, ils se sont fait licencier. Leurs réclamations : une hausse à hauteur de 11 euros sur un salaire mensuel de 57 euros. Ils sont 288 à avoir été remerciés à l’usine Sabrina Garment Manufacturing pour avoir participé à cette grève les 27 mai et 3 juin derniers, provoquant des heurts avec la police, selon les syndicats. Forcés de démissionner de leur emploi sans compensation. Les esclaves cachés qui font la fortune des "grandes marques" Sous la pression des organisations syndicales et des associations de consommateurs américains, le groupe Nike, dirigé par Philip Knight, a dû reconnaître, dans un rapport officiel publié par le groupe, les conditions de travail déplorables et l’exploitation brutale que subissent les salariés dans les usines de ses sous-traitants, en Indonésie.

Les esclaves cachés qui font la fortune des "grandes marques"

Selon les termes du rapport, dont les révélations sont certainement en dessous de la réalité, "2,5% des salariés ont déclaré avoir été victimes d’attouchements sexuels" et "3% ont déclarés avoir été victimes d’abus physiques de la part de leur hiérarchie". Nike, soucieux de redorer son image, a créé, en partenariat avec la Banque Mondiale, une institution prétendument "indépendante" pour étudier les conditions de travail chez ses sous-traitants. Chez Nike, au Salvador, la semaine de travail s’élève à 60 heures par semaine. Sweatshops : comment Nike s'est refait une virginité. Le géant de la basket a longtemps été le symbole des mauvaises conditions de travail.

Sweatshops : comment Nike s'est refait une virginité

Visions Mag - Nike : le géant américain qui n’a pas d’usine aux Etats-Unis. Innovation Publié le 10 avril 2013 | par VisionsMag Michael Jordan, Cristiano Ronaldo, Roger Federer, ces champions dans leur discipline respective partagent un point commun : ils sont sponsorisés par le géant américain Nike.

Visions Mag - Nike : le géant américain qui n’a pas d’usine aux Etats-Unis

La marque est l’un des symboles de l’hégémonie culturelle américaine. Paradoxalement, aucune production estampillée Nike n’est manufacturée sur le sol américain. Nike est la firme qui a initié l’externalisation des productions. 1964, Etats-Unis. Pour quelques dollars de plus. La Chine devient trop chère pour Nike et Adidas - 23 décembre 2013. La Chine devient trop chère pour Nike, Adidas et leurs concurrents.

La Chine devient trop chère pour Nike et Adidas - 23 décembre 2013

Les salaires des ouvriers augmentent rapidement, alors que la production des leaders des articles de sport est très gourmande en main d'oeuvre. Pour l'heure, ce sont les pays du Sud-Est asiatique qui raflent la mise, mais à terme c'est bien le consommateur qui risque de payer l'addition. Même si ces grandes marques investissent beaucoup dans la publicité, les coûts de production sont toujours le premier poste de dépense. Ils déterminent grandement la rentabilité. Cette grève en Chine qui menace Adidas, Nike et Reebok - 23 avril 2014. Les salariés chinois ont de la suite dans les idées.

Cette grève en Chine qui menace Adidas, Nike et Reebok - 23 avril 2014

Lundi, dans la province du Jiangxi, 2.000 salariés d'une usine du chinois Yue Yuen, le plus gros fournisseur en chaussures de Nike, Adidas et Reebok ont pointé à leur lieu de travail avant… de rentrer tranquillement chez eux. Ethique. Comment Nike a été forcé de changer ses pratiques. Cette information dont le Guardian(1) anglais s’est fait écho l’année dernière devrait convaincre même les plus sceptiques : oui, le travail et l’activisme des associations peut donner des résultats concrets !

Ethique. Comment Nike a été forcé de changer ses pratiques

Cela se produit même lorsqu’on s’attaque à des « Goliath » : Nike, qu’on ne présente pas, a plié sous la pression des activistes qui l’exhortent depuis des années à employer des méthodes plus éthiques. Le géant américain n’a eu d’autre choix que de changer sa politique et ses pratiques. Cela fait 20 ans que Nike est régulièrement attaqué pour des pratiques plus que douteuses dans le meilleur des cas, inadmissibles voire inhumaines dans d’autres. Le spécialiste américain des vêtements, accessoires et matériel de sport s’est fait épinglé plus d’une fois sur le terrain des conditions de travail déplorables pour les ouvriers des usines sous-traitantes.