background preloader

BI - Articles Press

Facebook Twitter

L'INFORMATIQUE DECISIONNELLE : Portail thématique Lesjeudis. Avis d’expert : La Business Intelligence traditionnelle est-elle menacée? par Arnaud Delamare – Tribune Solutions. La BI traditionnelle peine à satisfaire les besoins d’analyse des entreprises.

Avis d’expert : La Business Intelligence traditionnelle est-elle menacée? par Arnaud Delamare – Tribune Solutions

Une nouvelle génération d’outils séduit les directions métiers par leur facilité d’utilisation et la valeur quasi immédiate qu’en tirent les utilisateurs. Dès l'origine, une promesse majeure de la business intelligence (BI) a été de mettre la manipulation et l'analyse de données à la portée des non-spécialistes. Avec une quinzaine d'années de recul, force est de constater que ce n'est pas vraiment le cas : la BI s'est effectivement démocratisée, mais principalement en tant qu'outil de reporting et de diffusion d'informations - informations dûment contrôlées et validées, ce qui n'est pas le moindre apport de la BI traditionnelle face à la marée informationnelle qui frappe toutes les entreprises. Dans le domaine de l'analyse, le moins qu'on puisse dire est que les utilisateurs n'ont pas suivi la voie fixée par les éditeurs.

"La Business Intelligence pour smartphones et tablettes va émerger en 2011" - Journal du Net Solutions. Le décisionnel en mode Cloud Computing se répand pour les applications analytiques.

"La Business Intelligence pour smartphones et tablettes va émerger en 2011" - Journal du Net Solutions

Tout comme les appliances décisionnelles qui permettent de rationaliser les coûts. JDN Solutions. 2011 sera-t-elle l'année de la maturité pour les projets BI des entreprises ? Jean-Michel Franco. Ce que l'on constate c'est que de nombreuses entreprises, en particulier les grands comptes, ont déjà mené beaucoup de projets significatifs mais sont encore au milieu du gué. Les DSI se partagent également de plus en plus les projets BI avec les directions métiers pour lesquelles ils constituent une demande récurrente. Les grands comptes sont surtout intéressés par industrialiser leur informatique en y consacrant à peu près 15% de leur budget IT. La BI en mobilité et en environnement Cloud semble monter en puissance : partagez-vous cette impression ?

Par rapport aux années précédentes, on ressent effectivement une accélération des besoins en matière de BI en mobilité. Business Intelligence (informatique décisionnelle) - définition, actu. De l'exploitation des données métiers à la gouvernance IT, le point sur la Business Intelligence, et ses outils de type décisionnel : le reporting, le tableau de bord et l'analyse prévisionnelle. Quel est l'objectif de la Business Intelligence ? La Business Intelligence (BI), également "intelligence d'affaires" ou "informatique décisionnelle", englobe les solutions IT apportant une aide à la décision aux professionnels avec, en bout de chaîne, des rapports et tableaux de bord de suivi des activités de l'entreprise à la fois analytiques et prospectifs.

Cette notion apparait à la fin des années 1970 avec les premiers infocentres. Des systèmes qui envoyaient des requêtes directement sur les serveurs de production, ce qui se révélait plutôt dangereux pour ces derniers. Dans les années 1980, l'arrivée des bases relationnelles et du client / serveur permet d'isoler l'informatique de production des dispositifs décisionnels. Comment fonctionne les outils décisionnels aujourd'hui ? Les dangers du reporting ad hoc. Les outils Les dangers du reporting ad hoc Selon l’étude du Magic Quadrant for BI plateforms du Gartner, le reporting ad hoc est un moyen de visualisation essentiel que chaque suite décisionnelle doit posséder.

Les dangers du reporting ad hoc

Je vous propose de découvrir dans un premier temps l’intérêt de ce type de visualisation des données puis nous verrons quels peuvent être les dangers liés à une utilisation non maitrisée de l’outil. La « Rapid-BI » sonne-t-elle le glas de la BI traditionnelle ? par Sybille Dessart - Chronique Solutions. Avec la démocratisation de la Business Intelligence, les volumes de données ont explosé et les utilisateurs plus nombreux à se plaindre des temps de réponse et du manque de convivialité des outils.

La « Rapid-BI » sonne-t-elle le glas de la BI traditionnelle ? par Sybille Dessart - Chronique Solutions

Les outils dits de nouvelle génération représentent-ils une véritable rupture ? L’effondrement du coût de la mémoire et l’explosion de la puissance matérielle semblent sonner le glas des plate¬formes décisionnelles telles qu’on les connaît avec leur complexité et leur lenteur souvent frustrante. Les outils dits de nouvelle génération représentent-ils une véritable rupture et peuvent-ils réellement remplacer les outils traditionnels existants ?

« Rapid-BI » une solution qui requiert une grand rigueur dans sa mise en œuvre Appropriation rapide, simplicité d’utilisation, flexibilité et faible coût sont les princi­paux arguments avancés par les spécialistes de la « Rapid- BI ».La simplicité de mise en œuvre ne présente pourtant pas que des avantages. Sources et références : www.decideo.fr.