background preloader

Serveur windows

Facebook Twitter

Coup de chaud sur les prix de Windows Server 2016. « les nouvelles conditions de licence font que certains utilisateurs devront payer leurs licences Windows Server plus cher » selon Christopher Barnett, avocat associé chez Scott & Scott LLP.

Coup de chaud sur les prix de Windows Server 2016

Windows Server 2016 : les entreprises vont prendre leur temps. Le Cloud va t’il enfin s’imposer en France grâce au Cloud hybride. Le Cloud fait désormais partie du paysage IT mais son adoption par les entreprises françaises prend du temps.

Le Cloud va t’il enfin s’imposer en France grâce au Cloud hybride

D’après une étude récente de l’INSEE, les projets Cloud progressent dans les plus grandes entreprises mais demeurent encore peu nombreux dans les petites entreprises*. La sécurité, et plus encore les questions autour du coût du Cloud, expliquent cette prudence**. Alors que le Cloud - privé et public - peine à s’imposer auprès de toutes les entreprises, le Cloud hybride propose de lever de nombreuses barrières.

En se basant sur le meilleur du Cloud privé et du Cloud public, le Cloud hybride offre de nombreux avantages que les deux modèles utilisés séparément peinent à garantir et à combiner. Porté par les grandes entreprises, le modèle hybride séduit de plus en plus Sur le terrain, porté par les grandes entreprises, le Cloud hybride tend à prendre de l’ampleur. Cloud hybride, le meilleur des deux mondes. La bonne interface pour la bonne infrastructure. Optimisation des performances d'un environnement Hyper-V.

L’une des problématiques régulièrement rencontrées par les administrateurs des environnements virtualisées concerne l’analyse et l’optimisation des performances.

Optimisation des performances d'un environnement Hyper-V

Fonctionnalités administratives Evaluation des performances Il est important de rappeler que l’appréciation des performances doit s’appuyer sur un historique de métriques (appelé ligne de base) permettant d’évaluer l’évolutiondes performances et ainsi déterminer si elles sont en train de chuter. Cette ligne de base devra être établie à pleine charge de l’environnement (évitez de faire cela le week-end lorsqu’aucun utilisateur n’est connecté…) et prendre en compte les spécificités éventuelles de l’environnement. En effet, les différentes couches de virtualisation (processeurs, mémoire, réseau, stockage, …) superposées aux mêmes couches des systèmes invités, multiplient les points de contention pouvant nuire aux performances. 14 juillet 2015, c'était la fin du support de Windows Server 2003.

De nombreuses questions émergent, que faut-il faire dès qu’on évoque toutes ces applications tournant sous Windows Server 2003.

14 juillet 2015, c'était la fin du support de Windows Server 2003

Entretien avec Loïc Thobois, consultant et formateur chez Avaedos. IT Pro Magazine : Quelles sont les questions à se poser avec la fin du support Windows Server 2003 ? Loïc Thobois : La planification de la migration d’un système d’exploitation doit passer par plusieurs niveaux d’inventaire afin d’évaluer l’impact de celui-ci. On pense tout d’abord à la migration physique des serveurs. Windows Server 2003 ayant maintenant plus de 10 ans pour les premières installations, on peut être confronté à plusieurs problèmes comme la fin du support matériel, malgré les multiples renouvellements, la compatibilité matérielle avec le nouveau système comme les pilotes, cartes.... Quelle démarche envisager ? Dans un second temps, il faut valider la compatibilité logicielle des applicatifs et l’impact de leur installation sur une version plus récente du système d’exploitation.

Microsoft publie la seconde Preview de Windows Server 2016 et introduit Nano Server : une version ultra-l g re de l'OS. La seconde preview de Windows Server 2016 est désormais disponible en téléchargement gratuit sur MSDN.

Microsoft publie la seconde Preview de Windows Server 2016 et introduit Nano Server : une version ultra-l g re de l'OS

Comme prévu, cette version introduit son lot de nouveautés, tel que l’introduction de Nano Server. Nano Server est une version allégée de Windows Server. Résultat d’un refactoring approfondi, il est plus compact de 93% et nécessite 82% de redémarrages en moins. Sa structure minimaliste lui permet d’être plus économique en terme de ressources et beaucoup plus sécurisé puisqu’il possédé une surface d’attaque assez réduite.

Développé avec pour but de fonctionner en Cloud sur des conteneurs et des machines virtuelles ainsi que de serveurs physiques, il est dépourvu d’interface graphique, mais peut être géré à distance via WMI et PowerShell. Il faut noter cependant qu’il ne s’agit encore que d’une pre-release et que plusieurs fonctionnalités sont encore en cours de développement. La troisi me pr version technique de Windows Server 2016 est disponible et apporte le support des conteneurs. Microsoft a annoncé la disponibilité de la troisième préversion technique de Windows Server 2016.

La troisi me pr version technique de Windows Server 2016 est disponible et apporte le support des conteneurs

Une préversion qui va apporter Windows Server containers, qui fournit aux utilisateurs un moyen d’exécuter des applications isolées du reste de l’environnement. Les containers Windows Server font partie du projet open source Dock et peuvent être déployés et gérés en utilisant le client de déploiement de conteneur PowerShell ou même Dock. Microsoft apportera donc les mises à jour adéquates à Visual Studio ainsi que Visual Studio Online afin qu’ils puissent supporter Windows Server Containers de cette nouvelle préversion.

Les utilisateurs seront alors par exemple en mesure de créer un conteneur Windows Server hébergé sur Azure, publier des applications console dans des conteneurs et déployer leurs applications sur un hébergeur de conteneur. Source : blog TechNet. Microsoft publie la seconde Preview de Windows Server 2016 et introduit Nano Server : une version ultra-l g re de l'OS. Microsoft : Windows Server 2012 sera la meilleure plateforme pour ex cuter Linux , la soci t promet d' clipser la concurrence. Un engagement pour le moins assez surprenant pour une entreprise qui s’opposait avant radicalement à Linux : faire de Windows Server la plateforme de référence pour exécuter Linux.

Microsoft : Windows Server 2012 sera la meilleure plateforme pour ex cuter Linux , la soci t promet d' clipser la concurrence

Microsoft le promet dans un récent billet de blog, et travaille activement pour que « Windows Server 2012 R2 et System Center 2012 R2 soient la meilleure plateforme pour exécuter Linux dans le Cloud ». La société vient de dévoiler ses axes de développement pour prendre en charge les distributions sous le noyau open source dans sa solution de virtualisation Hyper-V, pour la prochaine mise à jour de Windows Server 2012 (nom code « Blue »). Windows Server 2012 R2 offrira la réplication à distance des machines virtuelles Linux. Cette solution permettra une reprise après sinistre rapide. Les entreprises disposeront avec cette version d’une plus grande flexibilité dans la gestion des machines virtuelles Linux.

Pour atteindre ces objectifs, Microsoft a activement travaillé avec les communautés de l’open source. Windows Server 2012 est disponible : simplification et virtualisation renforc e, Microsoft veut d passer VMWare d'ici deux ans. Simplification.

Windows Server 2012 est disponible : simplification et virtualisation renforc e, Microsoft veut d passer VMWare d'ici deux ans

Tel est le mot clef de Windows Server 2012, l’OS qui vient d’être dévoilé officiellement par Microsoft. Taillée pour le Big Data, la flexibilité et le Cloud, cette version est « la plus ambitieuse depuis Windows Server 2000 », commente Pauline Maillard, chef de produit Windows Server. Un OS que Microsoft présente aujourd’hui comme un « Cloud OS ». Avec 6 Milliards de dollars de chiffre d’affaires sur l’année qui vient de s’écouler, le système pour serveur est le troisième produit le plus important pour l’éditeur. Et bien que le marché global soit en crise (-2.5% prévu sur 2013), Microsoft compte bien, lui, gagner des parts de marché. Qui dit serveur dit aujourd’hui également virtualisation.