background preloader

Contes et légendes francophones d'Afrique

Facebook Twitter

Au programme, des histoires en vidéos, à lire ou écouter en ligne, aussi des ressources bibliographiques et documentaires.

Afrique du Sud

Algérie. Angola. Burkina Faso. Burundi. Cameroun. Comores. Côte d'Ivoire. Érythrée. Éthiopie. Gabon. Haïti. Lesotho. Madagascar. Mali. Maroc. Mauritanie. Niger. République démocratique du Congo. Sénégal. Tchad. Togo. Zimbabwé. Un conte berbère raconté par Djamila Zeghbab. Un conte de la brousse raconté par Jacques Bourgarel. Le Coq et le Renard (raconté par le père Benjamin Kala N'goma) Le Lac aux génies (mis en scène par Paule Campan et interprété par des élèves de l'école française de Carjac)

L'Oiseau de pluie. La Poule et le Cafard. Contes traditionnels africains. Je vous raconte une histoire ? - Contes africains pour une culture de la paix. En Afrique, l’art traditionnel du récit est très ancré.

Je vous raconte une histoire ? - Contes africains pour une culture de la paix

Il s’agit d’une forme inestimable de diffusion et de préservation du patrimoine culturel. La plupart d’entre nous se souviennent des moments où leurs parents ou grands-parents leur racontaient des histoires de l’ancien temps. C’est le cas du Sénégalais Ibrahima Ndiaye. Les dix histoires qu’il a adaptées pour notre série « Learning by Ear » lui viennent de sa grand-mère. Elles sont destinées à promouvoir la compréhension mutuelle et la coexistence pacifique. Les animaux jouent un rôle important dans ces fables – les petits et les grands, les forts et les faibles, les courageux et les poltrons.

Les feuilletons « Learning by Ear » sont disponibles en six langues : anglais, swahili, français, hausa, portugais et amharique. Carnet de contes : Contes africains. Site.zep.vallons.free.fr. Contes africains. Sable et pierre (conte touareg) Contes d'Afrique - Jean-Jacques Fdida - 2013. Auteur : Jean-Jacques Fdida Illustrateur : Rémi Courgeon Lieu d'édition : Paris (France) Éditeur : Didier jeunesse Année d'édition : 2013 Nombre de pages : 121 p.

Contes d'Afrique - Jean-Jacques Fdida - 2013

Illustration : Couleur Format : 24 x 19 cm ISBN : 978-2-278-07068-8 Âge de lecture : À partir de 9 ans Prix : 18 € Anthologie de vingt-six contes savoureux et variés ponctués de devinettes et de proverbes. Contes étiologiques, contes d'animaux, contes d'avertissement, contes à énigmes, randonnées, etc. où se déploient malice et sagesse au fil de beaux textes musicaux et poétiques. Dans ce florilège provenant de l'Afrique subsaharienne, on s'étonne de trouver le conte "La Goutte de miel" car cette randonnée où une goutte de miel provoque une succession de catastrophes (racontée à la 582e nuit dans Les 1001 Nuits) est connue pour faire partie du patrimoine culturel du peuple arménien. Il est bien dommage que la bibliographie ne précise pas dans quel livre trouver chacun des contes, ni à quels pays ou ethnies ils correspondent. Odile Puren, "Les contes africains : une école vivante de la transmission de la tradition"

Les contes africains constituent une littérature orale servant à transmettre les valeurs de la société dans laquelle ils sont contés.

Odile Puren, "Les contes africains : une école vivante de la transmission de la tradition"

Nul ne connaît l’origine des contes africains, qui sont en général le reflet de la société et n’ont pas d’auteur. Ils appartiennent à la société dont ils sont issus. Aussi parle-t-on de contes maliens, ou de contes béninois. Dans un même pays, on différencie les contes par leur ethnie d’origine. Ainsi, on entend dire au Bénin par exemple : ce conte est fon (ethnie du centre du Bénin) ou bien cet autre conte est yoruba (ethnie du sud-est du Bénin). Les personnages des récits africains sont des êtres humains, des animaux, des éléments de la nature, des génies de la forêt, mamiwata (personnage mi-humain mi-poisson que l’on peut assimiler à une sirène), des esprits, des dieux, etc. Contrairement à ce que l’on croit, le public des contes africains n’est pas uniquement jeune. Dans la plupart des villages africains, l’espace du conte est le même. Jean Dérivé, "Le traitement littéraire du conte africain : deux exemples chez Bernard Dadié et Birago Diop"

1Parmi les très nombreux types de relation que la culture orale africaine a pu entretenir avec la production écrite, notamment la fixation des œuvres qu’elle exécute oralement en des livres de langues africaines comme européennes, il est un cas sur lequel nous aimerions nous arrêter un instant dans ce volume.

Jean Dérivé, "Le traitement littéraire du conte africain : deux exemples chez Bernard Dadié et Birago Diop"

C’est celui de la transposition en français écrit, par un écrivain reconnu et ayant des prétentions littéraires, d’œuvres orales dites originellement dans une langue africaine. Dans l’histoire littéraire de l’Afrique francophone, une telle pratique a surtout concerné deux genres : d’une part, l’épopée (par exemple, celle de Soundjata librement adaptée pour l’écrit respectivement par Djibril Tamsir Niane et par Camara Laye1), d’autre part, le conte, c’est-à-dire deux genres essentiellement narratifs.

Il est bien entendu que dans un cas comme dans l’autre, l’opération dont nous parlons ne consiste pas en une traduction, fût elle enjolivée.