background preloader

Financement des grands stades - Passer d'une gestion publique à

Facebook Twitter

Euro 2016 : derrière la folie des grands stades, les contribuables. Grand stade : partenariat public-perdant. Dix ans que Lille attendait cela.

Grand stade : partenariat public-perdant

Contre Nancy, vendredi soir, le Losc joue enfin dans un stade neuf, grand (50 000 places) et high-tech, idéal pour accompagner la progression du club selon les dirigeants. Fini les matchs de Ligue des champions au Stadium Nord ou même délocalisés au Stade de France, comme en 2005. Sauf que le nouvel écrin a un prix, estimé à 324 millions d’euros ( Et son mode de financement, le partenariat public-privé (dit PPP), fait grincer quelques dents car il n’est pas sans risque. Derrière cet acronyme barbare, une tendance qui se généralise dans le sport de haut niveau et notamment dans le foot : la construction des nouveaux stades de Bordeaux et Lyon, en vue de l’Euro 2016, s’organise sur le modèle du PPP.

Stades : Passer d'une gestion publique à une gestion privée. VIDEO - Alors que la France a entamé un vaste programme de rénovation des stades pour l'Euro 2016, le débat rebondit sur le mode de financement et de gestion des enceintes sportives.

Stades : Passer d'une gestion publique à une gestion privée

L'Euro 2016 est bien en marche :le 23 mars dernier, l'Assemblée nationale a voté une proposition de loi du député UMP Bernard Depierre visant à faciliter la rénovation et l'entretien des enceintes sportives, notamment les stades gérés dans le cadre d'un certain type de bail (bail emphytéotique administratif). Si certains estiment très limité le nombre de stades concernés par ces mesures, le vote des députés traduit bien une volonté des pouvoirs publics de participer à l'effort de modernisation du parc d'équipements français, considéré comme vétuste, et ce, malgré l'organisation de la Coupe du monde de football en 1998, des Championnats du monde d'athlétisme en 2003 et de la Coupe du Monde de rugby en 2007. La player a utiliser par défaut dans les articles du figaro.fr. maj1.

Grand stade de Bordeaux : les dangers du partenariat public privé. E futur stade de Bordeaux, dans le quartier du Lac, sort peu à peu de terre.

Grand stade de Bordeaux : les dangers du partenariat public privé

Sa particularité ne tient pas seulement à son architecture, signée Herzog et de Meuron : un édifice tout blanc, un bol carré porté par une forêt de poteaux. Elle réside aussi dans le mode de construction. Il tient en trois lettres : PPP. Ce qui veut dire partenariat public privé. C’est le contrat à la mode, dont usent - et parfois abusent, selon ses détracteurs - les collectivités locales.

Depuis une dizaine d’années, les PPP se développent à grande vitesse. Il y a quelques semaines, la chaire s’est intéressée aux PPP appliqués aux équipements sportifs, dont le futur stade de Bordeaux est un exemple parmi d’autres. Maître de conférence à Sciences Po Bordeaux, Jean-Christophe Lapouble a rappelé que : « Un stade, c’est 20 à 25 jours d’occupation par an.

Professeur de droit public à l’université de Barcelone, Marta Franch a détaillé cette notion de risque. Elle sait aussi donner la parole aux exemples positifs. Stades, prisons, hôpitaux : dangers et dérives des partenariats public-privé. Le Grand stade de Lille a été financé avec un partenariat public-privé, dit PPP (SIPA) Dans le contexte actuel de réduction des dépenses publiques et en raison de la difficulté pour les collectivités d'emprunter, les recours aux prestataires privés, pour assurer les services publics, sont de plus en plus importants.

Stades, prisons, hôpitaux : dangers et dérives des partenariats public-privé

Et une forme de partenariat s'est beaucoup développée ces dernières années, ce sont les partenariats public-privé. Mais ces derniers sont beaucoup critiqués et présentent des risques non négligeables. Qu'est ce que le partenariat public-privé ? C'est un mode de financement par lequel une autorité publique fait appel à des prestataires privés pour financer et gérer un équipement assurant ou contribuant au service public. Ecomouv’: Les partenariats public-privé sont-ils un bon plan pour l'Etat?

Que sont les partenariats public-privé ?  - Les voies et moyens d'actions Découverte des institutions. Comment se traduit l’action de l’administration ?

Que sont les partenariats public-privé ?  - Les voies et moyens d'actions Découverte des institutions

: toutes les autres questions Il s’agit d’une forme assez nouvelle de contrats administratifs. Ils s’inspirent d’exemples étrangers, tels que la « Project Finance Initiative » lancée au Royaume-Uni en 1992. Ils ont été créés en France par une ordonnance du 17 juin 2004. L’origine de la création de ces contrats s’explique, principalement, par les limites inhérentes aux deux formes classiques de contrats administratifs : la délégation de service publicService publicActivité d’intérêt général prise en charge par une personne publique ou par une personne privée mais sous le contrôle d’une personne publique.

Partenariat public-privé. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Partenariat public-privé

Pour les articles homonymes, voir PPP. Le partenariat public-privé (PPP) est un mode de financement par lequel une autorité publique fait appel à des prestataires privés pour financer et gérer un équipement assurant ou contribuant au service public. Le partenaire privé reçoit en contrepartie un paiement du partenaire public et/ou des usagers du service qu'il gère. Le grand stade de Lyon, un modèle de financement novateur - 30/07.