background preloader

Docuiments récents

Facebook Twitter

Du jeu traditionnel au sport : l’irrésistible mondialisation du jeu sportif- CEMÉA - Site de l'association nationale. Au cours du dernier siècle, notre société a abandonné les jeux traditionnels au profit de jeux institutionnels nouveaux dont la mondialisation est conquérante.

Du jeu traditionnel au sport : l’irrésistible mondialisation du jeu sportif- CEMÉA - Site de l'association nationale

A quelle logique ces sports répondent-ils ? Cette mondialisation se révèle-t-elle bénéfique ? Depuis de nombreuses décennies, l’opposition entre jeux traditionnels et sports est symboliquement au cœur des débats pédagogiques qui engagent une conception de l’enfant et orientent le choix d’un modèle de société souhaitable. En tant que "pratique sociale" soutenue par les instances nationales et mondiales, affirme le courant pro-sportif, le sport possède une incontestable supériorité sur les autres activités considérées comme mineures. Ainsi, dans les Cahiers du Centre d’Etudes et de Recherches Marxistes, Yvon Adam écrit-il : "Plus un sport se perfectionne dans son jeu, ses règles, ses techniques, plus il exige un niveau d’approche élevé, plus il offre de possibilités éducatives. Pratiques locales ou pratiques mondiales ? Sport et jeu. Tout d’abord, commençons par observer les similarités entre le sport et le jeu.

Sport et jeu

Premièrement, on peut voir que dans les deux cas on accepte un certain nombre de règles. Cette première remarque peut paraitre pour le moins simpliste mais elle a son importance dans la mesure où le sport comme le jeu ne peuvent exister qu’en présence de certaines contraintes. Deuxièmement, le sportif comme le joueur n’a qu’un but : Gagner ! Et finalement, le sport et le jeu se rejoignent dans la mesure où l’on cherche son plaisir dans les deux cas. Se sont là, les trois points principaux ou jeu et sport se ressemblent fortement. Parallèlement à la première similarité, il est intéressant de faire un rapprochement entre la chance, qui caractérise le jeu et l’injustice propre au sport.

Nous avions affirmé ci-dessus, que gagner était l’un des points communs que partagent le sport et le jeu. En ce qui concerne le plaisir, les sportifs comme les joueurs en recherchent. RoSa. LE SPORT, AU-DELA DU JEU - 3/4 - La dictature de la performance. "L’homme contemporain est placé sous transfusion sportive permanente " écrit le philosophe Robert Redeker dans son livre « L’emprise du sport ».

LE SPORT, AU-DELA DU JEU - 3/4 - La dictature de la performance

Les Unes de quotidiens, les dossiers spéciaux, les journaux TV, s’enchainent autour d’événements sportifs : Euro de Football, Tour de France, Jeux Olympiques. Le sport prend de plus en plus de place dans nos sociétés (pour raconter de belles histoires et de moins belles !... Que ce soit pour s’extasier devant le 7ème titre remporté par le champion de tennis Roger Federer à Wimbledon ou pour critiquer le comportement des joueurs de l’équipe de France ou encore pour nous rappeler que le dopage continue de gangrener le monde du cyclisme à en croire la mise en garde à vue, hier, d’un coureur français du Tour de France).

Le sport prend de plus en plus de place dans nos vies au point que peut-être des historiens d’un lointain avenir appelleront-ils notre époque « l’ère du sport », écrit Robert Redeker. On en parle ce matin avec nos invités : Sport jeu enjeux. Au-delà de l’aspect ludique du sport. On ne saurait parler d’activités sportives à l’échelle mondiale sans mentionner l’Afrique, représenté partout dans le monde par les talents de ses sportifs, dans presque toutes les disciplines.

Au-delà de l’aspect ludique du sport

Néanmoins le continent n’est lui même qu’est spectateur et un consommateur de toute cette industrie. Il semble impératif pour l’Afrique, qui dispose d’un potentiel énorme en matière de sport, d’inclure ce secteur dans sa stratégie de développement. Il faudrait à cet effet, une dynamique de groupe et s’appuyer sur le secteur privé. Le sport est un secteur qui subit plusieurs mutations, qui connaît une croissance assez rapide et qui ne laisse personne indifférent. Cependant son incidence macroéconomique est sous–estimée. Dans cette dynamique, l’Afrique reste en retrait et maintient son statut de « livreur » de matières premières. Loin d’être le secteur porteur de développement pour l’Afrique, le sport a aussi une partition à jouer dans le concert du développement en Afrique.

Foly Ananou.