Pratiques immorales

Facebook Twitter

Bogota: capitale préférée des hommes d'affaires? Agences de notation: la grande hypocrisie des Gouvernements. Hong Kong, dimanche 11 juillet, 2011.

Agences de notation: la grande hypocrisie des Gouvernements

Il serait inconscient de ne pas voir en face les faiblesses de la notation des obligations d’Etat émises par les pays du monde entier. J’ai moi-même été assez critique dans le passé pour ne pas leur en faire le reproche. Cela permet-il pour autant aux gouvernements européens de s’en prendre à ce qui constitue le seul baromètre internationalement reconnu de la santé des Etats ?

Voyons d’abord du côté des agences de notation. Leur légitimité est affaiblie par trois principales faiblesses. La gouvernance même des agences de notation les affaiblit. La transparence est absolument insuffisante : j’ai fait l’effort ces derniers mois d’écouter et de lire les jugements sous-jacents aux décisions d’avertissement ou de diminution de notations des Etats-Unis et de l’Europe. Le timing des annonces est inacceptable. Ils passent plus de temps à accuser la Banque Centrale Européenne qu’à résoudre les problèmes. Déficit américain : une Grèce par mois ! (Billet de un dollar - Wikimedia - Bryanb124) Du même auteur C’est cette semaine que le Parlement Grec doit voter son nouveau plan d’austérité, déclenchant alors le déblocage de la cinquième tranche du plan de sauvetage par la Troïka, soit 12 milliards de dollars.

Déficit américain : une Grèce par mois !

Toute cette semaine, on va nous revendre la soupe de ce vilain petit canard de l’Europe, ce nain de 2% de l’économie mondiale qui menace à lui tout seul, l’ensemble du si vertueux système financier mondial. Si les chiffres sont effrayants, ils ne viennent pourtant pas de Grèce, ni même d’Europe. La Grèce, c’est un amuse-bouche pour anorexique, par rapport à ce qui nous attend. Il débloque 6.6 milliards en coupure de 100, tout droit sortis des coffres de la FED de NY dans le New Jersey. Agence de notation financière. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Agence de notation financière

Une agence de notation financière est un organisme chargé d'évaluer le risque de non-remboursement de la dette d'un Etat, d'une entreprise ou d'une collectivité locale. Ces organismes sont rémunérés par le demandeur de notation. Les agences de notation financière insistent sur le fait que leur notation est une opinion. Outre que ceci leur assure une certaine protection légale du fait du premier amendement de la constitution américaine (liberté de parole), les agences ne garantissent rien à personne et s'estiment être exonérées des conséquences de décisions prises d'après cette opinion. Contrairement aux agences de notation sociétale, ces agences n'incluent aucun critère environnemental ou social dans leur notation. Bonnet d'âne aux agences de notation.

Le dessous des cartes 090606 À quoi servent les fonds souverains.wmv‬‏ La dette publique, une affaire rentable‬‏ L'économie déboussolée : multinationales, paradis fiscaux et captation des richesses. Publié le 7 décembre 2010 Mardi 7 décembre 2010, le CCFD-Terre Solidaire lance le Rapport « L’économie déboussolée : multinationales, paradis fiscaux et captation des richesses »* Qui est le travailleur le plus rentable au monde : le Chinois, le Bermudien ou l’Américain ?

L'économie déboussolée : multinationales, paradis fiscaux et captation des richesses

Quel est le premier exportateur de bananes en Europe : Jersey, Équateur ou le Costa Rica ? Dans quel pays croit-on le plus en l’avenir : les Iles Vierges Britanniques, les États-Unis ou la Chine ? Les réponses à ces questions sont loin d’être évidentes... Le rapport « L’économie déboussolée » met en lumière les distorsions entre l’économie réelle et les indicateurs qui guident le G20 et les Institutions financières internationales. A partir d’un minutieux travail d’étude des rapports d’activités des 50 principales entreprises européennes, il livre un panorama inédit des filiales de ces entreprises dans les trous noirs de la finance. Edito Ce rapport raconte l’histoire d’une imposture. Résumé du Rapport (pdf) L'encadrement du crédit revolving ne suffira pas. Depuis mai dernier, la loi dite « Lagarde » encadrant le crédit à la consommation est entrée en vigueur.

L'encadrement du crédit revolving ne suffira pas

Objectif : « Supprimer les abus et les excès.·» Le texte, s'il concerne tous les types de crédits à la consommation, fait surtout subir un sérieux lifting au crédit dit revolving (ou « renouvelable » en français). Cette forme de crédit est particulièrement décriée. Elle s'adresse essentiellement aux bas revenus en leur « offrant » des crédits à taux variables pouvant monter jusqu'à 19,5 % (!). Ces crédits se transformaient très souvent en trappes à surendettement : d'après le dernier rapport de la Banque de France, les crédits revolving sont impliqués dans 82 % des dossiers examinés en commission de surendettement.

Les mesures prévues par la loi récente, si elles sont convenablement appliquées, devraient limiter la casse. Des mesures techniques.