Algorithmes

Facebook Twitter

Un algorithme pour prévoir la météo sur un an. Et si les algorithmes pouvaient nous aider à prévoir la météo jusqu'à 12 mois en avance?

Un algorithme pour prévoir la météo sur un an

Après tout, ils permettent déjà à des sites de musique comme Pandora (indisponible en France pour l'instant) de prévoir le style de chansons que ses utilisateurs veulent écouter en décortiquant les composantes des chansons qu'ils aiment pour les retrouver dans d'autres morceaux. Le blog Freakonomics se demande si, grâce aux algorithmes, nous serions capables d'étendre nos capacités de prévisions de la météo jusqu'à un an.

L'idée n'est pas totalement fantaisiste: une petite entreprise (Weather Trends International) parvient à projeter des tendances de température, précipitations et chutes de neige jusqu'à un an en avance partout dans le monde, avec plus de 80% d'exactitude. Autrement dit, ils récupèrent autant de données que possible, autant de renseignements historiques sur la météo qu'il existe, puis les rentrent dans un algorithme afin d'en sortir leurs prévisions. Les millisecondes qui font gagner des millions. Des algorithmes ultrarapides observent les marchés financiers 24h/24.

Les millisecondes qui font gagner des millions

Ils permettent de gagner de l’argent en quelques millisecondes. Enquête sur le high frequency trading, pratique méconnue et controversée. A la Bourse, les patrons sont désormais des ordinateurs. A l’aide de processeurs surpuissants et de connexions ultrarapides, des algorithmes de calcul automatiques investissent 24h/24, seconde après seconde, pour le compte de hedge funds et de banques d’investissement. Qu’est-ce qu’un algorithme ? Même si les algorithmes sont souvent considérés comme étant du ressort exclusif des mathématiques et de l'informatique, leur champ d'application est en réalité beaucoup plus vaste.

Qu’est-ce qu’un algorithme ?

Le mot « algorithme » vient du nom du grand mathématicien persan Al Khwarizmi (vers l'an 820), qui introduisit en Occident la numération décimale (rapportée d'Inde) et enseigna les règles élémentaires des calculs s'y rapportant. La notion d'algorithme est donc historiquement liée aux manipulations numériques, mais elle s'est progressivement développée pour porter sur des objets de plus en plus complexes, des textes, des images, des formules logiques, des objets physiques, etc.

De la méthode. Liste des algorithmes. La liste complète de tous les principaux algorithmes (300), dans tous les domaines.

Liste des algorithmes

Avec pour but de fournir un programme prêt à tourner pour chacun, ou une description de l'algorithme. Les langages de programmation incluent Java, JavaScript, et PHP, C ou C++ soit sous forme directe, soit générés à partir d'un source en Scriptol. Automate Powerset construction. Specialiste algorithmes evolutionnaires. Pierre Collet, spécialiste des algorithmes évolutionnaires C.J : Pierre Collet, on parle de plus en plus "d'évolution artificielle".

specialiste algorithmes evolutionnaires

Mais que recouvre exactement ce terme ? Pierre Collet : L'évolution artificielle regroupe plusieurs domaines dont le plus connu, je devrais dire le plus médiatisé, est celui des algorithmes génétiques. En quelques mots, il s'agit d'une méthode de résolution ou d'optimisation de problèmes complexes en employant métaphoriquement les concepts, principes ou mécanismes sous-tendant l'évolution naturelle, et plus spécifiquement le principe de sélection Darwinienne. Les algorithmes ont-ils pris le contrôle des marchés financiers?

A l'image de Skynet dans Terminator, de plus en plus de transactions financières sont totalement automatisées par des algorithmes.

Les algorithmes ont-ils pris le contrôle des marchés financiers?

Dans quel volume et avec quels risques ? Pour qui a vu la saga Terminator, Skynet évoque ce réseau d’ordinateurs qui, une fois devenu plus malin que les humains, décide de déclarer la guerre à notre espèce. Depuis quelques années, des logiciels informatiques, plus précisément des algorithmes extrêmement complexes, ont peu à peu remplacé les traders.

Kevin Slavin: How algorithms shape our world. Eli Pariser: Beware online "filter bubbles". Data marketing contre l’humanité – Robotwar is coming ! On dit souvent que la Science Fiction influence les développements technologiques et inversement.

Data marketing contre l’humanité – Robotwar is coming !

Hors, l’un des thèmes les plus abordés dans la SF littéraire ou cinématographique est le soulèvement, la révolte ou encore la guerre des robots. De Metropolis à Matrix en passant par Asimov, Battlestar Galactica, Terminator ou encore Blade Runner, les robots se réveillent, se rebellent, et écrasent les humains mous et sans défense. Geoffrey West : Les maths surprenantes des villes et des compagnies. La programmation du monde : où nous mène la convergence technologique. Par Hubert Guillaud le 19/07/11 | 6 commentaires | 5,015 lectures | Impression Notre collègue et ami, Rémi Sussan était invité à délivrer une masterclass sur la scène de Lift.

La programmation du monde : où nous mène la convergence technologique

Une occasion pour lui, de synthétiser bien des propos qu’il tient dans ses articles et ses livres. Assurément, une autre manière de lire Rémi Sussan. Sur la scène de Lift, le journaliste Rémi Sussan avait pour défi de dresser l’état des lieux des technologies émergentes. La capacité prédictive de nos systèmes socio-techniques va-t-elle tuer notre libre arbitre. L’informavore caractérise l’organisme qui consomme de l’information pour vivre, explique le journaliste et éditorialiste Frank Schirrmacher, coéditeur du premier quotidien national allemand le Frankfurter Allgemeine Zeitung dans une passionnante interview à la revue The Edge.

La capacité prédictive de nos systèmes socio-techniques va-t-elle tuer notre libre arbitre

Quelles informations retenir ? Qui va les retenir pour nous ? La police prédictive : l’algorithme du crime. La lecture de la semaine, il s’agit d’un prolongement de la conversation que nous avons eue il y a 15 jours avec Eric Sadin autour de “La société de la prédiction”.

La police prédictive : l’algorithme du crime

Il est paru sur le site TPM, Il s’intitule “Les flics de Santa Cruz expérimentent la police préventive” et on le doit à Jeol Shurkin. “La police de la Santa Cruz, en Californie, a entamé une expérience consistant à utiliser un algorithme qui prévoit quand et où certains crimes vont être commis, et permet d’envoyer des hommes sur le terrain avant même que ces crimes ne soient commis. A ce jour, la police a arrêté 5 personnes en utilisant cette technique dite de “police prédictive”, et les taux de certaines catégories de crime dans la ville ont déjà baissé de manière significative – peut-être un résultat de cette politique ? Prof Says Tech Entering the Age of the Algorithm. Les machines se font la guerre sur les marchés financiers. Pour gagner des microsecondes sur leurs concurrents, les investisseurs manipuleraient les cours. Nanex, une petite société américaine de diffusion de flux de données boursières a jeté un pavé dans la mare il y a quelques mois. Elle aurait trouvé l’explication de la chute brutale (7% en quelques minutes) de Wall Street le 6 mai dernier.

Pour elle le High Frequency Trading est bien responsable de ce qu’il est désormais convenu d’appeler le « flash crash ». Mieux, les acteurs du HFT se livreraient à une sale guerre, tentant de s’enfumer à coup de d’informations pourries générées uniquement dans le but de se gêner les uns, les autres. En compilant ses propres données et en les analysant, elle a fait ressortir quelques incongruités pour le moins dérangeantes. Les algorithmes prédictifs sont-ils un risque pour notre libre-arbitre? L’informavore caractérise l’organisme qui consomme de l’information pour vivre, explique Frank Schirrmacher, coéditeur du premier quotidien national allemand le Frankfurter Allgemeine Zeitung dans une passionnante interview à la revue The Edge. Nous sommes apparemment aujourd’hui dans une situation où la technologie moderne change la façon dont les gens se comportent, parlent, réagissent, pensent et se souviennent.

Nous dépendons de plus en plus de nos gadgets pour nous souvenirs des choses : comme le disait Daniel Dennet, nous connaissons une explosion démographique des idées que le cerveau n’arrive pas à couvrir. L’information est alimentée par l’attention : si nous n’avons pas assez d’attention, nous n’avons pas assez de nourriture pour retenir tout ces renseignements. Kevin Slavin : “il nous faut dresser l’Atlas des algorithmes contemporains” Par Hubert Guillaud le 24/02/11 | 6 commentaires | 3,657 lectures | Impression Kevin Slavin est le cofondateur d’Area/Code devenu il y a peu Zynga, un studio de conception de jeux. Et c’est pour ce travail qu’il est surtout connu (voir ses interventions en 2009 à Picnic dont nous vous avions rendu compte ici et là), mais c’est à une tout autre exploration – oh combien passionnante, bien que particulièrement alambiquée – à laquelle il nous a conviée à la conférence Lift qui se tenait récemment à Genève.

Image : Kevin Slavin sur la scène de Lift11, photographié par Ivo Näpflin. Sa présentation s’appuyait sur une précédente présentation faite il y a 4 ans qui portait sur le bas Manhattan, le quartier financier de New York, et qui s’interrogeait pour comprendre comment les villes pouvaient apprendre à écouter le pouls de la ville. Il y expliquait que les villes devaient construire des radars, comme on construisait des amplificateurs acoustiques pour détecter l’approche des avions.

Du rôle prédictif des données à la gouvernementalité algorithmique. Par Hubert Guillaud le 16/12/10 | 9 commentaires | 5,551 lectures | Impression Sur Place de la Toile, le 12 décembre dernier, Xavier de la Porte recevait Guillaume Main, consultant et statisticien, qui s’occupe du site Statosphère ; Erick Alphonse, maître de conférences au Laboratoire d’Informatique de Paris-Nord (LIPN) et responsable d’Idaaas, une société qui construit des modèles prédictifs, notamment via PredictiveDB, un logiciel prédictif et Antoinette Rouvroy, chercheuse au Fonds national de la Recherche scientifique, qui travaille sur les formes de pouvoir induites par l’usage des données.

Réécouter l’émission en ligne, ou parcourez le transcript augmenté de liens. Il y a de multiples formes de données, rappelle en préambule Xavier de la Porte : données sociales, messages, commentaires, celles qu’on publie chez les autres ou que les autres publient sur soi. L'essor vertigineux du trading algorithmique. Kevin Slavin: How algorithms shape our world.