background preloader

Jeu vidéo

Facebook Twitter

Le streaming, un marché lucratif pour le jeu vidéo. Jean-Luc Mélenchon s'emporte contre « Assassin's Creed Unity » Petite cartographie du jeu vidéo en 2014. La Paris Games Week qui s'est achevée dimanche permet de dresser un portrait partiel de la production vidéoludique actuelle, en France et dans le monde.

Petite cartographie du jeu vidéo en 2014

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par William Audureau Ils étaient 110. Cent dix jeux, mis à la disposition des nombreux visiteurs de la Paris Games Week, le salon du jeu vidéo qui s'est tenu du mercredi 29 octobre au dimanche 2 novembre porte de Versailles à Paris. Ils sont représentatifs, à leur manière, de la production en 2014. En tout cas du jeu vidéo traditionnel, tel qu'il est distribué en France par les principaux éditeurs comme Activision, Electronic Arts ou encore Ubisoft.

Tout ce qui relevait de l'autoédition (notamment sur Steam, tablettes et smartphones) ou des marchés étrangers, notamment asiatiques, était en revanche nettement sous-représenté. Game Story. C'est prouvé, les jeux vidéo augmentent la taille de votre cerveau. Le jeu vidéo rentre au MoMA qui le hisse au rang d'art. Le temple de l'art contemporain new-yorkais se lance dans un programme de conservation de jeux vidéo, et va réserver une partie de son espace d'exposition à Mario, Pac-Man et leurs amis.

Le jeu vidéo rentre au MoMA qui le hisse au rang d'art

À la question «les jeux vidéo sont-ils de l'art?» , Paola Antonelli, la directrice de la section Design et Architecture du Musée d'art moderne de New-York (MoMa) répond: «Bien sûr, c'est l'une des plus importantes et plus discutées expressions de la créativité contemporaine», écrit-elle dans un article publié sur le site du MoMa. Une déclaration qui sonne comme une reconnaissance pour les jeux vidéo, longtemps considérés comme des passe-temps d'enfants ou d'adultes qui refusaient de grandir.

Car à partir du mois de mars 2013, aller au musée pour jouer à la console sera bientôt possible. Le musée d'art moderne de New York va accueillir une section réservée aux jeux vidéo. «Les jeux vidéo ne seront jamais de l'art» Pac-Man en 1980. Les jeux vidéo entrent au MoMA. Au Grand Palais, le jeu vidéo atteint enfin la consécration. Jusqu'au 9 janvier, le Grand Palais accueille une exposition sur le jeu vidéo.

Au Grand Palais, le jeu vidéo atteint enfin la consécration

Longtemps sous-estimé, ce «dixième art» est désormais traité à l'égal des autres par le secteur de la culture. Paris, Champs-Elysées. Au milieu de la célèbre avenue trône le Grand Palais, lieu de prestige accueillant les plus grandes expositions nationales et internationales. Les promeneurs ne manqueront pourtant pas de remarquer un détail assez inhabituel dans un tel environnement : une affiche d'une dizaine de mètres de haut, transformant le Grand Palais et ses alentours en décor de jeu vidéo investi par la plupart de ses héros.

Tel est le visuel principal de l'exposition Game Story, qui fait entrer l'histoire du jeu vidéo par la grande porte. Le panneau de Game Story devant le Grand Palais. L'évènement est de taille pour une industrie qui a longtemps été considérée comme un vilain petit canard par le secteur culturel, mais aussi par l'opinion publique. Le jeu vidéo s'expose à la Cité des sciences. VIDÉO - Pendant 10 mois, la Cité des Sciences accueille un «parc d'attraction philosophique» autour du jeu vidéo, qui pourrait donner naissance à un lieu d'exposition permanent pour l'un des loisirs préféré des Français.

Le jeu vidéo s'expose à la Cité des sciences

Et de trois! Après Museogames, au Musée des Arts et Métiers, et Game Story, au Grand Palais, le jeu vidéo s'invite à nouveau dans un grand musée national avec «Jeu vidéo, l'expo», à la Cité des Sciences et de l'Industrie. Inaugurée ce mardi, et ouverte au public jusqu'au 24 août, cette exposition a cependant une ambition bien différente des précédentes. «Les précédentes expositions en France, et même à l'étranger, avaient un objectif patrimonial, et quelque peu madeleine de Proust, en invitant à rejouer aux jeux du passé», explique Olivier Lejade, patron du studio de développement Mekensleep et commissaire scientifique de l'exposition. «Montrer aux non-joueurs en quoi ce média est si fascinant» «Nous visons tous les publics.