background preloader

Agrégateurs de flux RSS

Facebook Twitter

Tiny Tiny RSS

Surveiller les réseaux sociaux avec RSS. Pour alimenter en informations sa veille stratégique, les flux RSS restent un must de la surveillance à distance.

Surveiller les réseaux sociaux avec RSS

Nous avions déjà dévoilé dix astuces pour détecter et identifier des flux sur le web, il est temps d’aborder la question des réseaux sociaux qui font du web 2.0 ce qu’il est aujourd’hui s’il on veut rester exhaustif. Or le triste (mais logique) constat ne fait que se confirmer depuis quelques années: Les flux RSS se raréfient. De plus en plus de sites internet préfèrent souvent les remplacer par une newsletter, qui a l’avantage de fournir des informations sur les souscripteurs, ce qui n’est pas le cas avec l’utilisateur d’un flux RSS (qui, lui reste anonyme).

Avec l’émergence du Big Data et l’impérieuse nécessiter de tout mesurer pour optimiser ses actions, les flux RSS deviennent inutiles. Voici donc une liste (non exhaustive) des astuces permettant de mettre en surveillance les réseaux sociaux, mise à jour en mai 2016:

Gregarius

FreshRSS 0.6 : le test. L'ami diasporien* Marien vient de sortir la version beta 0.6 de son lecteur de flux RSS : FreshRSS.

FreshRSS 0.6 : le test

J'avais dit que je testerais son travail, allons-y ! Note : Ceci est une version beta, pas faite pour de l'utilisation au quotidien. Je me lance dans le test de cette version par curiosité : si vous voulez une installation tenant la route, quelque soit le l'application, attendez toujours la version finale ! Installation Les étapes de l'installation sont absolument ordinaires. Étape 0 C'est très rapide ici : on fait juste son choix de langue. Étape 1 Ici, on fait l'habituelle vérifications des prérequis : PHP, cURL, MySQL. FreshRSS, a free, self-hostable aggregator… Leed, l'agrégateur RSS fitness ! - Accueil.

Mon nouveau lecteur rss en remplacement de google reader : Kriss Feed - Blog des télécoms. Introduction La mort des flux rss est annoncé depuis de long mois.

Mon nouveau lecteur rss en remplacement de google reader : Kriss Feed - Blog des télécoms

Malgré cela, il m’est difficile de trouver un remplaçant aussi souple et efficace. Mes besoins Google ayant annoncé la fin de Google Reader, je me suis lancé dans la recherche de mon nouveau lecteur. Mon cahier des charges était celui-ci : doit fonctionner en auto hébergement pour ne plus subir les aléas d’hébergeursdoit être open source et libre, enfin de pouvoir m’assurer de la durée de vie de l’applicationdoit utiliser des langages que je maîtrise, dans le but de pouvoir modifier le code et poursuivre en cas d’abandon du créateurdoit être léger (je n’aime pas les usines à gaz !

Solution choisie : KRISS FEED Après plusieurs tests, j’ai trouvé la solution adéquate. Installation L’installation est extrêment basique. Posh : Le netvibes libre est toujours en développement. Les utilisateurs de Google Reader qui s'excitent pour remplacer leur lecteur de flux donnent des envies de recherche.

Posh : Le netvibes libre est toujours en développement

Dernièrement, je me suis baladé entre News et TinyTiny RSS. Je n’arrête pourtant pas ma veille techno et c'est en flânant que je suis tombé sur Posh. Alors, Posh, j'en parlais dans un billet qui aura bientôt 2 ans. Le gros problème de Posh, c’était qu'il n’était plus maintenu. Free Business & Enterprise software downloads. QuiteRSS, un autre lecteur de flux RSS multiplateforme. Quand Google Reader a clos ses portes au 1er juillet 2013, nombre de ses utilisateurs se sont repliés vers des lecteurs de flux RSS en ligne, ou vers des outils sur leurs ordinateurs.

QuiteRSS, un autre lecteur de flux RSS multiplateforme

Je me suis orienté vers Liferea, que j’avais utilisé avant de passer sur Google Reader, et donc, il était pour moi « normal » de revenir vers mon outil fétiche, au point que j’ai décidé de reprendre la maintenance d’une version de développement pour les utilisateurs d’Archlinux et distributions GNU/Linux compatible comme la Manjaro ou l’Antergos par exemple. Cependant, grace à Agnès du blog Destination Passions qui avait parlé il y a près d’un an du logiciel multiplateforme (Linux, Windows et OS/2) QuiteRSS, et suite à un post sur le forum qu’elle a ouvert, j’ai voulu en savoir plus sur ce logiciel de lecture de flux RSS multiplateforme d’origine russe. L’installation est simple. Si vous utilisez MS-Windows, OS/2 (il en reste ?)

Remplacez Google Reader par un Raspberry Pi et Tiny Tiny RSS. Alors que Google a décidé de mettre fin à son service de lecteur de flux RSS au mois de juillet, et malgré une pétition qui circule sur la toile pour stopper ce processus, n’allez pas imaginer que Google va prendre en considération celle-ci et revenir sur ces choix.

Remplacez Google Reader par un Raspberry Pi et Tiny Tiny RSS

Indiquant le fait que le service est en perte de vitesse, tout laisse à croire que la firme de Mountain View souhaite davantage centraliser ses efforts sur Google+, sa plateforme sociale qui sans nul doute deviendra la porte d’entrée de tous les services dans un avenir plus ou moins proche. Du coup, si vous cherchez peut-être une autre façon de rester au courant des news à partir de vos abonnements, alors pourquoi ne pas mettre en place un Raspberry Pi qui pourra faire le travail pour vous, au lieu d’importer vos flux dans un autre service basé sur le Web ? Vous n’avez pas encore de Raspberry Pi ? Ne vous inquiétez pas tout autre dispositif pourra faire l’affaire. RSS Bridge - Let's revive RSS. RSSOwl - Powerful RSS / RDF / Atom News Feed Reader with Google Reader Synchronization. Tontof/kriss_feed. TUTO] Installer simplement Leed sur son hébergement mutualisé.

Suite à l’annonce de la fermeture prochaine de Google Reader, beaucoup cherchent une solution alternative comme Leed.

TUTO] Installer simplement Leed sur son hébergement mutualisé

Le tuto expliquant comment installer Leed sur son propre serveur existant déjà, je vous propose de découvrir comment l’installer sur son hébergement mutualisé. What is Leed? Pour ceux qui se le demandent, Leed est un agrégateur de RSS à l’image de Google Reader, RSS Lounge, TinyTinyRSS ou Ardilla. Celui-ci a bien des avantages dont la légèreté, le fait d’être open source ou moins risqué qu’un service propriétaire qui peut (comme va le faire Google Reader) fermer à tout moment. Leed utilise PHP, JQUERY, HTML5 pour la partie code et MySQL pour la partie base de données. Pour plus d’info sur le projet, vous pouvez consulter le site du projet ou mon précédent article sur celui-ci.

WikiStart.