background preloader

Univers

Facebook Twitter

Trous noirs

Exploration. OVNI. NASA: Mars est habitable. Société URL courte Grâce au rover Curiosity, la NASA a découvert dans les échantillons du sol martien des nitrates uniques qui contiennent de l'azote, élément indispensable à la vie et au fonctionnement des organismes vivants, rapporte la revue scientifique américaine «Proceedings of the National Academy of Sciences».

NASA: Mars est habitable

D'après les scientifiques, la découverte prouve que la planète rouge est susceptible d'abriter la vie. Près du cratère de Geyl, le rover a découvert un environnement qui répond aux conditions au développement des organismes. "Le rover Curiosity a permis de révéler un environnement qui, d'après nos estimations, non seulement n'est pas néfaste, mais s'avère même vivable", annonce Jennifer Stern, spécialiste au Centre de vol spatial Goddard (centre de la NASA consacré à la recherche scientifique, ndlr). Selon les experts, l'hypothèse selon laquelle un grand lac d'eau douce aurait pu exister dans le cratère de Geyl il y a quelques 3,7 milliards d'années de cela est soutenable. La semaine prochaine, le CERN va tenter de créer des trous noirs pour prouver l’existence d’univers parallèles!

S’il y a un endroit sur terre où la science peut rejoindre la fiction, c’est bien à Genève.

La semaine prochaine, le CERN va tenter de créer des trous noirs pour prouver l’existence d’univers parallèles!

C’est là que se trouve le CERN, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire, particulièrement connue pour son accélérateur de particules de 27 km creusé sous les Alpes, le fameux Grand collisionneur de hadrons (LHC). Selon le journal anglais Daily Express hier, le CERN va débuter dès la semaine prochaine une nouvelle série de tests visant à révolutionner la science. Grâce à l’utilisation d’une quantité d’énergie phénoménale, leurs chercheurs vont tenter de créer ni plus ni moins que des mini trous noirs !

Le but ? Prouver l’existence d’univers parallèles situés dans d’autres dimensions. Comment ? Pour y parvenir, le CERN va concentrer des quantités inimaginables d’énergie : entre 9,5 TeV (mille milliards d’électron volts), qui devraient "ouvrir" 6 dimensions et 11,9 TeV, pour en "ouvrir" 10. Ce n’est pas la première fois que le CERN tente cette expérience. Une nouvelle étude confirme que l’ Univers est un hologramme. Vivons-nous dans un hologramme?

Une nouvelle étude confirme que l’ Univers est un hologramme

Les champs énergétiques sont décodés par notre cerveau en une image 3D pour donner place à l’illusion d’un monde physique. Malgré sa matérialité apparente, l’univers est une sorte de projection 3 D et n’est finalement pas plus réel qu’un hologramme. Certaines découvertes scientifiques récentes soutiennent la conclusion que le monde est une grande projection holographique. Les bases constructives de la réalité se comportent de façon inexplicable et ne sont sensées que si nous percevons l’univers en termes de champ holographique et non comme un conteneur vide rempli d’objets. Une étude récente publiée dans Nature indique que le cosmos n’est probablement qu’une grande projection selon ses simulations. En 1997 le physicien théoricien Juan Maldacena a proposé un modèle audacieux de l’univers dans lequel la gravité prend forme à partir de minuscules cordes vibrantes.

Big Bang, la théorie qui pourrait tout changer : ce ne serait pas l’origine de l’univers. C'est une idée qui fait son bonhomme de chemin dans la communauté scientifique : le Big Bang ne serait pas le commencement de tout.

Big Bang, la théorie qui pourrait tout changer : ce ne serait pas l’origine de l’univers

Autrement dit, contrairement au modèle standard actuel il est possible que l'Univers ait existé de toute éternité. Aurélien Barrau est professeur à l’Université Joseph Fourier, membre de l’Institut Universitaire de France et chercheur au Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie du CNRS. Près de la moitié de l’eau de la Terre serait plus vieille que le Soleil ! En étudiant l’origine de l’eau présente dans le Système solaire, des chercheurs viennent de conclure qu’elle se serait formée pour une large part avant la naissance du Soleil et de la Terre.

Près de la moitié de l’eau de la Terre serait plus vieille que le Soleil !

L’eau qui se forme dans les vastes nébuleuses interstellaires pourrait survivre lors de leur effondrement et de la création des étoiles et de leurs planètes. Ainsi, jusqu’à près de la moitié de l’eau présente sur la Terre pourrait être plus ancienne que la Terre elle-même et que le Soleil.Crédits : illustration de BILL SAXTON/NSF/AUI/NRAO L’eau est partout dans le Système solaire. On la trouve sur la Terre bien sûr, mais également dans les roches, l’atmosphère ou à la surface des planètes et d’un grand nombre de leurs satellites, ainsi que dans les comètes et les astéroïdes.

Les astronomes détectent depuis longtemps de l’eau dans les vastes nébuleuses qui s’effondrent et se condensent pour former des étoiles et (systématiquement ?) Dès le 15 septembre la NASA dévoilera ses dossiers secrets de la Lune et des Ovnis sur Discovery Channel. Michel Mayor - "D'autres Terres dans l'Univers ?"