background preloader

French left primaries / Primaires de la gauche

Facebook Twitter

Hollande's re-election retreat met with mixed response. La nouvelle donne à gauche. De nouvelles règles du jeu : le renoncement de François Hollande bouscule la gauche, au-delà de la seule famille socialiste.

La nouvelle donne à gauche

Le Premier ministre, Manuel Valls, devrait se lancer dans les prochains jours, mais sans se presser, le temps, comme le note un responsable socialiste, de laisser passer un «délai de décence». Valls a ainsi annulé vendredi sa participation à la convention nationale de la Belle Alliance populaire (BAP) ce samedi après-midi à Paris. Sa candidature change la donne pour l’aile gauche socialiste, pressée de se regrouper pour éviter une victoire de l’actuel Premier ministre dès le premier tour. "C’est en se retirant que François Hollande prouve qu’il a été président" L'OBS.

"C’est en se retirant que François Hollande prouve qu’il a été président"

Se défaire volontairement du pouvoir, expliquez-vous dans votre livre (1), c'est justement revendiquer que l'on en est le détenteur? Jacques Le Brun. Abdiquer, ce n'est pas démissionner. Il ne s'agit pas de renoncer simplement à une fonction que l'on a un temps assuré. Une décision «logique» pour la presse suisse. L’annonce de François Hollande de ne pas briguer un nouveau mandat ne surprend qu’à moitié la presse suisse de vendredi.

Une décision «logique» pour la presse suisse

Les commentateurs sont unanimes pour dire que le président français n’avait aucune chance devant les électeurs. Pour la presse helvétique, François Hollande a tiré la conséquence somme toute «logique» d’un taux d’impopularité record. S’il s’était présenté une nouvelle fois devant les électeurs, le président français n’aurait certainement eu aucune chance. Il n’aurait peut-être même pas réussi à passer le cap d’une élection primaire à gauche. Pour Mathieu Hanotin, soutien de Benoit Hamon, : “le retrait de François Hollande met tous les candidats à égalité pour la primaire” "Surprenante".

Pour Mathieu Hanotin, soutien de Benoit Hamon, : “le retrait de François Hollande met tous les candidats à égalité pour la primaire”

Tel est le jugement de Mathieu Hanotin, député PS de Seine-Saint-Denis sur la campagne présidentielle. "Décapante", ajoute Jean-François Lamour, député LR de Paris. Vu de l’étranger. Pourquoi François Hollande jette l’éponge. Le président français a finalement décidé de ne pas se présenter pour un second mandat.

Vu de l’étranger. Pourquoi François Hollande jette l’éponge

Les réactions de la presse étrangère. L’impopulaire président ne se représentera pas pour un second mandat, annonce en une de son site la Süddeutsche Zeitung. Le renoncement de François Hollande ou le signe d'une crise aiguë de la politique française. FIGAROVOX/CHRONIQUE - Le renoncement de François Hollande n'est-il que l'échec d'un homme ?

Le renoncement de François Hollande ou le signe d'une crise aiguë de la politique française

Pour Maxime Tandonnet, il s'agit peut-être davantage encore de la manifestation d'un présidentialisme à la française qui est malade. Ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, haut-fonctionnaire, Maxime Tandonnet décrypte chaque semaine l'exercice de l'État pour le FigaroVox. Frédéric Lazorthes: «Le renoncement de Hollande et l’engrenage populiste» L’annonce soudaine par François Hollande, à plus de cinq mois du scrutin présidentiel, de son renoncement à briguer un second mandat n’est pas que l’aveu d’un échec personnel mais l’indice d’une crise de régime.

Frédéric Lazorthes: «Le renoncement de Hollande et l’engrenage populiste»

Sans le savoir, sans le décider, les Français ont changé de Constitution. L’installation d’un dispositif électoral inédit, celui des primaires, a suffi par changer la nature des institutions. Les primaires sont le point d’aboutissement de l’affaiblissement de la fonction présidentielle. Adoubé par une primaire en 2012, François Hollande renonce par crainte d’être désavoué par une autre… Cette mésaventure vaut avertissement pour tout successeur : rien n’indique en effet qu’une présidence moins normale suffise à rétablir une autorité affaiblie par l’évolution de notre démocratie. François Hollande, un Dédale perdu dans son labyrinthe. Francois Hollande Leaves Successor to Fix French Economy. L’énigme Hollande - La Croix.

Avec son renoncement à briguer un nouveau mandat, le chef de l’État conforte l’image d’un homme insondable, qui a échoué à incarner un « président normal ».

L’énigme Hollande - La Croix

François Hollande était seul face à son destin. Seul face au désamour des Français et au désaveu d’une partie de sa majorité. Primaire de la gauche : le candidat élu pourrait-il se désister au profit d'un autre ? Benoît Hamon est arrivé en tête du premier tour de la primaire de la gauche avec 36,35% des voix, devant Manuel Valls (31,11%) et Arnaud Montebourg (17,52%).

Primaire de la gauche : le candidat élu pourrait-il se désister au profit d'un autre ?

Pour le second tour, les électeurs des candidats éliminés vont devoir voter pour l'un des deux participants encore en lice. Mais l'inquiétude règne quant à la présence du candidat choisi par la primaire au deuxième tour de l'élection présidentielle. "Je ne crois pas au miracle". La gauche éliminée du second tour comme en avril 2002 est un scénario qui tétanise les électeurs. Primaire de la gauche : la fin du concept de "candidat de la synthèse" Bienvenue !

Primaire de la gauche : la fin du concept de "candidat de la synthèse"

{* welcomeName *} {* loginWidget *} Primaire de gauche : la surprise Hamon. D'après les premiers résultats, Benoît Hamon est arrivé en tête du premier tour de cette primaire de gauche avec 36,12% des voix. Il devance Manuel Valls (31,24%). Avec seulement 17,69% des voix, Arnaud Montebourg est éliminé. Ce dernier a aussitôt appelé à voter Benoît Hamon pour le second tour. Benoît Hamon, ce vainqueur de la primaire qui veut réinventer la gauche française - Le Temps.

Benoît Hamon a réussi son incroyable pari. L’ancien ministre de l’Education, homme neuf porteur d’idées neuves pour une gauche différente, au programme centré sur la réponse à la raréfaction future du travail salarié, est sorti nettement en tête du premier tour de la primaire «citoyenne» organisée par le parti socialiste français. Environ 1,7 millions d'électeurs se sont déplacés, contre plus de quatre millions pour la primaire de la droite de novembre 2016, et 2,6 millions pour la primaire du PS de l'automne 2011. In France, once powerful Socialists stand little chance of winning election. 'It has no chance': Socialist party heading for implosion in French elections. Explicit cookie consent. Primaire de la gauche : la large victoire de Hamon, Présidentielle 2017 : la primaire à gauche. France election: Hamon and Valls in run-off for Socialist candidacy.