background preloader

Africa / Afrique

Facebook Twitter

« La révolution entrepreneuriale en Afrique nous donne une leçon d’économie » Jean-Michel Severino et Jérémy Hajdenberg, auteurs d’« Entreprenante Afrique », répondent aux critiques de notre chroniqueur Hamidou Anne.

« La révolution entrepreneuriale en Afrique nous donne une leçon d’économie »

Depuis sa parution il y a quelques semaines, notre livre Entreprenante Afrique a suscité beaucoup de commentaires, certains très positifs, d’autres plus critiques. L’un des axes de la critique consiste à affirmer que nous tenons un propos trop enthousiaste sur la place des entrepreneurs et que nous négligeons le rôle de l’Etat en Afrique. Tel n’est pourtant pas notre propos. Notre livre insiste au contraire sur la nécessaire intervention des Etats, et ce sur tous les plans (comme la gouvernance, les infrastructures, la santé, l’éducation…), tout en reconnaissant et en démontrant que le secteur privé africain – et donc l’entrepreneuriat – constitue le principal moteur des économies du continent.

China's model is becoming more popular in Africa than the United States economic model — Quartz. More African countries are looking East for inspiration on how to grow and manage their economies.

China's model is becoming more popular in Africa than the United States economic model — Quartz

Et si c’était les entrepreneurs africains qui faisaient aujourd’hui l’histoire du continent ? Ex-patron de l’AFD et investisseur, Jean-Michel Severino publie avec Jérémy Hajdenberg un nouvel essai marquant.

Et si c’était les entrepreneurs africains qui faisaient aujourd’hui l’histoire du continent ?

Le « Monde Afrique » en publie les bonnes feuilles. Jean-Michel Severino préside Investisseurs & Partenaires (I & P), un fonds d’investissement à impact social destiné aux PME africaines. Il a été vice-président de la Banque mondiale et directeur de l’Agence française de développement (AFD, partenaire du Monde Afrique). Il a par ailleurs écrit, avec Olivier Ray, Le Temps de l’Afrique (Odile Jacob, 2010) et Le Grand Basculement (éd. Non, l’entrepreneur ne changera pas l’Afrique ! Pour notre chroniqueur, le discours hyper médiatisé qui place l’avenir du continent entre les mains des « businessmen » est supercherie.

Non, l’entrepreneur ne changera pas l’Afrique !

Il y a une mode en Afrique qui consiste à survendre l’entreprenariat, et même à en faire la panacée du développement du continent, au mépris des réalités têtues et importantes auxquelles il fait face. Dans les bonnes feuilles de leur dernier livre, publiées récemment par Le Monde Afrique, Jean-Michel Severino et Jérémy Hajdenberg, en évoquant, de façon dithyrambique, la place de l’entreprenariat dans la transformation de l’Afrique, n’y échappent pas.

Lire aussi : Et si c’était les entrepreneurs africains qui faisaient aujourd’hui l’histoire du continent ? D’abord, une précision : entreprendre n’est pas chose nouvelle en Afrique comme on tend souvent à le penser. Cela a d’ailleurs été toujours la norme pour un continent dont les circuits classiques n’ont jamais pu absorber toutes les nombreuses demandes d’emplois. Les réussites de la Silicon Valley. IMF Urges East Africa Nations to Use Good Times to Build Buffers. East African nations with economic growth outpacing others on the continent should use the current good times to create cushions against inevitable tough periods, the International Monetary Fund’s director for Africa said.

IMF Urges East Africa Nations to Use Good Times to Build Buffers

While sub-Saharan Africa’s economic growth is expected to slow to 1.4 percent this year, nations such as Kenya and Rwanda forecast 6 percent expansion as they benefit from lower oil prices and public spending on infrastructure projects. Gross domestic product in Tanzania, which holds natural gas reserves of as much as 58 trillion cubic feet, could grow by more than 7 percent, according to government estimates. “We have a saying in my country that the time to build a roof is when the sun is shining,” IMF’s Abebe Selassie said in an interview in the northern Tanzanian city of Arusha on Oct. 31. Countries should strike a balance between addressing their needs and making sure that their debt doesn’t get out of control, he said.

Fiscal Consolidation. Comment le numérique dope le développement de l'Afrique. Les petits pêcheurs, acteurs sous-estimés de l'économie africaine. États-Unis : après la victoire de Trump, l'Afrique partagée entre incrédulité et espoir. L'onde de choc causée par l'élection à la Maison Blanche de Donald Trump n'a pas épargné l'Afrique, déçue par Barack Obama et aujourd'hui partagée entre incrédulité et espoir devant un nouveau président qui a rarement évoqué le continent pendant sa campagne.

États-Unis : après la victoire de Trump, l'Afrique partagée entre incrédulité et espoir

C’est Pierre Nkurunziza qui a ouvert le bal des félicitations africaines. « Votre victoire est la victoire de tous les Américains », s’est enthousiasmé le chef de l’État du Burundi, dont les relations avec l’administration Obama n’étaient pas au beau fixe. Il a rapidement été suivi par d’autres présidents en délicatesse avec Washington, comme le Congolais Joseph Kabila.

Mais derrière les félicitations de circonstances, rares sont ceux qui peuvent dire avec précision de quoi la politique africaine du nouveau président américain sera faite, tant la question du continent a été en retrait dans la campagne électorale. Dix faits que revèle l'indice Mo Ibrahim sur une décennie de gouvernance en Afrique Diaporama. En Afrique, la sécurité et l’état de droit reculent - La Croix. Le progrès de la gouvernance en Afrique au cours des dix dernières années est freiné par la détérioration en matière de sécurité et d’état de droit, selon les indices établis par la Fondation Mo Ibrahim.

En Afrique, la sécurité et l’état de droit reculent - La Croix

Can Services Drive Africa's Development? The conventional map of Africa’s development path went more or less like this: transfers of capital and technology would ease people out of farming and into factory jobs around cities, while income from the extraction of oil, gas, and minerals would help governments pay for education, health, and infrastructure.

Can Services Drive Africa's Development?

At the end of it, most workers would manufacture goods that the world would want to buy—at salaries that workers in richer parts of the world would shun. The problem with this march towards “industrialization” is that it has not happened. Africans did move, and are still moving, into cities. But once there, they are stuck in producing services, not goods, mostly informally. Le continent africain au bord du gouffre? Développement : quand l'Afrique passera au vert. Avec le réchauffement climatique, le continent semble promis au pire : sécheresses, montée des eaux, crises alimentaires… À moins qu'il n'en profite pour devenir un champion du développement durable ?

Développement : quand l'Afrique passera au vert

L’accord mondial négocié durant la 21e Conférence des Nations unies sur le climat (COP 21), organisée à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015 et pour laquelle de nombreux chefs d’État ont fait le déplacement, symbolise à lui seul une nouvelle ère. Après les différentes réunions préparatoires qui se sont déroulées ces dernières années de Cancún à Lima en passant par Doha et Varsovie, il semble acquis que le réchauffement climatique est bien une réalité pour la planète entière. L’heure est grave et, plus que jamais, au compromis diplomatique. Las, l’objectif, annoncé à Copenhague en 2009, de limiter le réchauffement climatique à moins de 2°C d’ici à la fin de ce siècle ne sera certainement pas atteint. Lourd tribut Saute-mouton Les bénéfices d’une telle électrification verte ?

Burundi

Tunisia / Tunisie. African Union / Union africaine. Gabon.