background preloader

Appropriation culturelle

Facebook Twitter

La problématique de l'appropriation culturelle. [Cet article est une traduction de « What’s Wrong with Cultural Appropriation? These 9 Answers Reveal Its Harm »] Donc vous venez d’arriver à une soirée d’Halloween. Vous pensez porter un costume d’enfer, mais à la place de vous complimenter, quelqu’un vous dit que votre costume est de l’appropriation culturelle.

Et vous pensez que cette accusation est ridicule. Vous ? Vous n’aviez pas d’intentions haineuses, donc vous ne voyez pas comment cela pourrait avoir un impact négatif. Si vous vous demandez quel est le problème à propos de l’appropriation culturelle, je vais vous l’expliquer. Poursuivez la lecture pour quelques explications sur pourquoi les gens pourraient s’énerver si vous empruntez quelque chose d’une autre culture. Ce qu’est l’appropriation culturelle (et ce que ça n’est pas) Pour faire court : l’appropriation culturelle, c’est lorsque quelqu’un adopte des aspects d’une culture qui n’est pas la sienne.

En d’autres termes, le contexte compte. 1. 2. 3. 4. 5. Est-ce un blanc ? 6. 7. Petites notes sur l’appropriation culturelle | équimauves. Concept du coup de clavier ici. C’est à l’arrache. Condensé de commentaires sur l’appropriation culturelle. Parce qu’on en revient toujours là. Dans les discussions suscitées par cette affaire de policiers qui font une « soirée négro » (ouais, je sais, haut niveau), une énième affaire de blackface, on voit souvent s’élaborer une distanciation par rapport à ce comportement avec l’idée de justifier l’appropriation culturelle comme un ouverture au monde. Une large partie du développement est issue de lectures très intéressantes sur divers blogs francophones et anglophones.

Il y a une petite liste de liens à consulter en bas de l’article. Il s’agit ici d’une simple succession de notes sur pourquoi le sujet est important. L’appropriation culturelle n’est pas un échange culturel. L’appropriation culturelle c’est l’adoption ou le vol d’icônes, rituels, normes esthétiques et comportement d’une culture ou sous-culture par une autre. Laura ajoute: « »blesser les gens ça arrive ». A voir ! WordPress: Appréciation ou appropriation de la culture? | La Cerise. Mon petit doigt me dit que tu es en train de planifier ton costume pour l’Halloween. Je t’écris donc par mesure préventive. Ouais, je suis là pour t’éviter de faire un faux pas vestimentaire.

Je sais, je sais : Jean Airoldi, sors de ce corps. Cependant, mes contraventions ne punissent pas le style, mais bien le racisme. OK. À ne pas confondre avec un échange culturel, c’est ce qui se produit lorsqu’une majorité ethnique, sans prendre en considération l’histoire derrière certaines coutumes étrangères, s’en empare. «Ben voyons! Prendre le crédit pour une identité qui n’est pas sienne, c’est du vol au même titre que le plagiat. Tu comprends maintenant pourquoi je collerai une contravention à quiconque se pointe le 31 octobre en costume de geishas sexy, de Mexicains avec le kit moustache-poncho-sombrero-maracas ou de terroriste musulman.

Pas de panique. T’es-tu procuré ton capteur de rêve auprès d’un artisan autochtone ou au Dollarama? Photo: Wikimedia Commons. Amandla Stenberg de Hunger Games et l’appropriation culturelle : une vidéo PARFAITE! Dear White People/Queridos Gringos: You Want Our Culture But You Don’t Want Us – Stop Colonizing The Day Of The Dead | Aya de Leon.

Dear White People (or should I say Queridos Gringos/Gabachos), Let me begin by saying it is completely natural that you would find yourself attracted to The Day of The Dead. This indigenous holiday from Mexico celebrates the loving connection between the living and our departed loved ones that is so deeply missing in Western culture. Who wouldn’t feel moved by intricately and lovingly built altars, beautifully painted skull faces, waterfalls of marigold flowers, fragrant sweet breads and delicious meals for those whom we miss sharing our earthly lives. I understand. Many cultures from around the world celebrate these things, and many of them at this time of year.

Let me continue by saying that it is completely natural that you would want to participate in celebrating The Day of The Dead. I understand. And in the tradition of indigenous peoples, Chican@ and Mexican-American communities have not told you not to come, not to join, not to celebrate your dead alongside them. Please. Petites notes sur l’appropriation culturelle | équimauves. » White People Shouldn’t Wear Dreadlocks: Thoughts on Appropriating Culture BraceLand. Friday, February 19th, 2010...2:12 pm Jump to Comments There was a debate over lunch in the Berkman Center kitchen today over whether white people (or Asian people, for that matter) should wear dreadlocks.

I’m of the opinion that it’s a terrible idea, though at the time I couldn’t really articulate why without sounding like I was being snotty and judgmental. My gut reaction when I see a white kid with dreadlocks is to roll my eyes–this kid is trying way too hard to be something he’s not. There’s an interesting discussion in the comments about what counts as Western importation: David thinks the list of Western imports would be short, though I think I’m with Nick.

At the end of our lunch discussion, I was convinced that it’s not ALWAYS wrong for white people to wear dreadlocks.