Matière à penser

Facebook Twitter

Candy Crush Rehab. L’association américaine de psychiatrie (qui n’est pas, par ailleurs, un congrès de saints) réclamait il y a quelques jours que le phénomène Candy Crush Saga, dont le nombre d’addicts ne cesse d’augmenter, soit reconnu épidémie nationale et qu’une cellule virtuelle d’aide à la désintoxication soit mise en place.

Candy Crush Rehab

Lancé par l’entreprise britannique King en 2012, Candy Crush Saga est (avec son équivalent oriental Puzzle and Dragons) l’application la plus téléchargée au monde. Elle compte 80 millions d’usagers et réalise 700 000 euros de bénéfices par jour. Les analystes des jeux vidéo s’interrogent : comment une application aussi sotte, à base de bonbons multicolores flottants, a pu surpasser les jeux les plus sophistiqués développés pendant des années par les programmeurs de Nintendo ? Souriez, vous êtes traqués !

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Sandrine Cassini Le Big Data fera-t-il tomber la dernière barrière de la vie privée ?

Souriez, vous êtes traqués !

Ses perspectives donnent le vertige. Le citoyen n'aura plus guère d'intimité : on saura tout de ses habitudes, de sa santé, de la façon dont il se nourrit, conduit sa voiture, dépense son argent ou s'il éteint la lumière en sortant de sa chambre. En théorie, ces informations collectées partout sur le Web ou par le biais de capteurs dans les objets du quotidien (voiture, frigo, compteurs électriques…) sont recueillies de façon anonyme, pour empêcher de remonter jusqu'à l'identité de l'individu. Mais la quantité inédite des données, associée à la multiplicité des recoupements possibles, représente un énorme risque. An Epistemological Critique of Wikipedia. Steve Jankowski’s Master Thesis (Wikipedia and Encyclopaedism: A genre analysis of epistemological values Click Here!

An Epistemological Critique of Wikipedia

) is proof that a supervisor (me) can learn more from his student than the student from his supervisor. And I’m not speaking here about learning some interesting facts or methodological tricks. When reading the final version of the thesis, I truly learned about new, relevant and important ideas pertaining to digital humanities and post-colonial epistemology.

Henry Farrell for Democracy Journal: The Tech Intellectuals. Issue #30, Fall 2013 The good, bad, and ugly among our new breed of cyber-critics, and the economic imperatives that drive them.

Henry Farrell for Democracy Journal: The Tech Intellectuals

Henry Farrell. La lettre du 30 septembre : ce qui fait l’originalité de Twitter. Censored by Google. (Updated September 26; see note at bottom.)

Censored by Google

“Whatever there is of value in America Whitman has expressed, and there is nothing more to be said. The future belongs to the machine, the robots.” —Henry Miller. Google, une certaine idéologie du progrès. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Alexandre Piquard Des ingénieurs aux yeux qui brillent, des références aux grands inventeurs comme l'astronome Galilée ou l'aviateur Blériot… C'est ce que Google avait choisi de montrer à un parterre de professionnels de la publicité, ce 5 septembre, aux Journées de l'union des agences médias.

Google, une certaine idéologie du progrès

Juste avant, les représentants de Facebook puis de Twitter avaient préféré, plus trivialement, vanter la créativité ou la puissance de leur réseau social. Le petit film de Google racontait, lui, les promesses de son nouveau laboratoire, Google X. Des projets qu'il nomme des "moonshots" (des "tirs lunaires") : la voiture qui se conduit toute seule, les lunettes connectées Google Glass, les ballons gonflables Loon pour offrir une connexion Internet aux deux tiers de la planète qui en sont privés, ou encore les turbines aériennes Makani. Séminaire "Innovation et Numérique", intervention de Dominique Boulier. Séminaire "Innovation et Numérique", intervention de Dominique Boulier L’UTC fête ses 40 ans d’innovation en se tournant vers l’avenir.

Séminaire "Innovation et Numérique", intervention de Dominique Boulier

Dans la perspective du colloque qui se tiendra le 29 octobre à la Sorbonne, des étudiants de l’UTC (élèves ingénieurs et doctorants) accompagnés par un groupe d’enseignants chercheurs, ont questionné la problématique de l’innovation et du numérique et organisé une journée d’étude sur cette question qui a eu lieu le 10 juin après-midi. InfoTV. NSA’s data should be available for public use. Photo by Robert Galbraith/Reuters Search without Google is like social networking without Facebook: unimaginable.

NSA’s data should be available for public use.

But superb proprietary algorithms and extremely talented employees only partially explain why both fields are dominated by just one firm. The real reason is that both Google and Facebook got into their fields early on, accumulated troves of data about their users, and are now aggressively exploiting that data to offer unique services that their data-poor contenders simply cannot match, no matter how innovative their business models. Take Google's personalized search or Facebook's Graph Search feature. Both features are trivial to replicate; it's the user data that makes them stand out. L'énigme de la servitude volontaire. Posée pour la première fois par Étienne de La Boétie, la question de la servitude volontaire demeure un mystère que maintes théories politiques ont tenté en vain d’élucider.

L'énigme de la servitude volontaire

Aujourd’hui, le texte initial continue de susciter l’intérêt des philosophes politiques. « Je désirerais seulement qu’on me fît comprendre comment il se peut que tant d’hommes, tant de villes, tant de nations supportent quelquefois tout d’un tyran seul, qui n’a de puissance que celle qu’on lui donne, qui n’a pouvoir de leur nuire, qu’autant qu’ils veulent bien l’endurer et qui ne pourrait leur faire aucun mal, s’ils n’aimaient mieux tout souffrir de lui, que de le contredire (1). » Lorsqu’il écrivit ses lignes, Étienne de La Boétie n’aurait eu que 16 ans.

"Is Psychology Science?" Is The Wrong Question - Neuroskeptic. This week, there’s been lots of discussion over whether psychology is a science.

"Is Psychology Science?" Is The Wrong Question - Neuroskeptic

This is an ill-posed question. “Science” is a term which has evolved over time. It was once a synonym for “knowledge” and referred to any field of formal study. It now covers a subset of these, namely physics, chemistry, and biology… except maybe the more psychological bits of biology… maybe mathematics… and geography? Economics?

Don’t panic but psychology isn’t always a science. Every so often, the ‘is psychology a science?’ Debate sparks up again, at which point, I start to weep. It’s one of the most misplaced, misfiring scientific discussions you can have and probably not for the reasons you think. Les villes sensibles seront-elles animées de sentiments. Par Hubert Guillaud le 11/10/12 | 3 commentaires | 2,186 lectures | Impression Nigel Thrift est géographe à l’université de Warwick au Royaume-Uni (Wikipédia). “On parle beaucoup pour évoquer l’avenir de nos villes de “villes sensibles”, de villes animées de sentiments ? Tous centenaires : une bonne idée ?

Combien de fois ai-je entendu des affirmations du genre « Les OGM ou le nucléaire ça me fout la trouille, mais, les progrès de la médecine, quand même, c’est fantastique ! ». Paradoxe : dans ce « monde de dingues » où tout foire, où c’est « la crise » partout, la seule satisfaction qui reste… c’est qu’on y vit plus longtemps. Conspirationnisme : la paille et la poutre. Le peuple est bête et méchant, le peuple est obtus. Au mieux il pense mal, le plus souvent il délire. Son délire le plus caractéristique a un nom : conspirationnisme. Le conspirationnisme est une malédiction. Pardon : c’est une bénédiction. How to Live Without Irony. Leif Parsons The Stone is a forum for contemporary philosophers and other thinkers on issues both timely and timeless. If irony is the ethos of our age — and it is — then the hipster is our archetype of ironic living. The hipster haunts every city street and university town. Les nouveaux prêcheurs d'apocalypse.