background preloader

ECONOMIE ET SOCIETE

Facebook Twitter

Eco40.pdf. Éléments de théorie Économique - Chapitre 2 : Introduction à la micro-économie. Yidizoglu_Introduction_a_la_Microeconomie.pdf. "L'économie, cette immense duperie": les anti-économistes prennent la parole - Bibliobs - L'Obs. L'art de se duper soi-même Par Jean-Pierre Dupuy Jean-Pierre Dupuy par Stéphane Trapier Les économistes sont-ils des imposteurs ? Un imposteur ment et sait qu'il ment. Il trompe son monde et sait qu'il trompe. Les économistes, eux, se trompent car ils se mentent à eux-mêmes, c'est tout différent. Ou, plutôt, ils se font sans le savoir les complices d'une immense duperie de soi collective qui s'appelle l'économie.

Cette affirmation a été posée pour la première fois par un philosophe et moraliste écossais qui allait devenir, selon l'histoire officielle, le premier des économistes: Adam Smith. L'économie est mue par le désir - et plus spécialement le désir d'être reconnu par les autres, d'être admiré par eux, cette admiration fût-elle teintée d'envie. Cependant, le système ne fonctionne que parce que les agents sont dans l'opacité sur leurs propres motivations et sur celles des autres. C'est de ce regard que sans le savoir chacun est avide. Aujourd'hui, l'étoile s'est éteinte. Introduction à l'analyse économique. L'équilibre néoclassique Il est bien évident qu'on ne saurait présenter l'ensemble du courant néoclassique en quelques paragraphes, et que le texte qui suit n'a pas cette ambition.

Il tente simplement de souligner quelques points qui me paraissent essentiels pour caractériser la démarche et les conclusions de cette filiation théorique. Il faut donc considérer ces points comme une introduction à l'étude des raisonnements néoclassiques, et non comme ces raisonnements eux-mêmes. 1. Contexte et dénominations Chose étonnante, le courant néoclassique est né des travaux menés indépendamment et quasiment simultanément par Stanley Jevons (1871), Carl Menger (1871) et Léon Walras (1873).

Il serait exagéré de présenter la théorie néoclassique de la valeur comme une innovation complète. La théorie néoclassique est également souvent qualifiée de marginaliste, du fait qu'elle généralise une méthode de raisonnement dite « à la marge ». 2. 1. 2. Revenons-en à la démarche néo-classique. 3. 3. Introduction à l'analyse économique. La baisse du taux de profit Parmi les thèmes qui traversent toute l'analyse classique, trouvant des prolongements jusqu'à Marx, la dynamique de long terme du système capitaliste occupe une place de premier plan. Pour tous les auteurs importants de cette époque, en effet, la science doit permettre de percer l'évolution historique du système économique, un peu comme la connaissance des lois de la physique permet aujourd'hui de prédire l'avenir lointain du soleil.

Cette préoccupation s'explique assez facilement, une fois de plus, par les choix politiques de ces différents auteurs. Smith et Ricardo étaient les interprètes d'une classe montante, celle des capitalistes, qui aspirait à diriger et à remodeler la société sans entraves. Marx, pour sa part, se posait en représentant d'une classe ouvrière appelée à renverser l'organisation capitaliste. Bref, chacun d'eux, quoique situé sur une colline différente, souhaitait dominer le champ de bataille pour en scruter l'horizon. 1. 2. 3. Introduction à l'analyse économique. La loi des débouchés 1. Quelques éléments historiques Très tôt, l'économie politique a été confrontée à un phénomène récurrent : celui des crises économiques. Elle s'est donc interrogée sur leurs causes, comme sur les moyens d'y faire face. Les crises économiques, au sens large, ne sont pas nées avec la révolution industrielle et le capitalisme.

Avant la révolution industrielle, et aussi loin qu'on remonte dans le temps, on peut dire que les crises économiques avaient globalement une physionomie commune. Avec la révolution industrielle, l'essor de l'industrie et du commerce, émerge peu à peu un nouveau type de crises. Par bien des aspects, la physionomie des crises industrielles et commerciales modernes est donc strictement inverse des crises d'antan. Dès la première moitié du XIXe siècle, les crises, au moins sur certains aspects, prirent de plus en plus les caractéristiques des crses modernes. 2. Jean-Baptiste Say et la Loi des débouchés La reformulation par les néoclassiques 3.

Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. MIA: K. Marx - Le Capital - Livre III (13) Le procès d'ensemble de la production capitaliste K. Marx § 3 : Loi tendancielle de la baisse du taux de profit Chapître XIII : La loi en elle-même Le salaire et la journée de travail étant donnés, un capital variable déterminé, un capital de 100 par exemple, correspond à l'emploi d'un nombre déterminé d'ouvriers et est la caractéristique de ce nombre. Si c = 50 v = 100; p' = 100/150 = 66 ⅔ % Si c = 100 et v = 100; p' = 100/200 = 50 % Si c = 200 et v = 100; p' = 100/300 = 33 ⅓ % Si c = 300 et v = 100; p' = 100/400 = 25 % Si c = 400 et v = 100; p' = 100/500 = 20 % Un même taux de plus-value, avec un même degré d'exploitation du travail, donne lieu à un taux de profit allant en décroissant, lorsque la valeur du capital constant et par conséquent la valeur du capital total vont en augmentant.

Autant cette loi parait simple d'après ce que nous venons de développer, autant il a été impossible, ainsi que nous le montrerons plus loin, aux économistes de la découvrir. L’école classique. L'école classique désigne le courant de pensée économique contemporain de la révolution industrielle et qui s'étend de la fin du XVIIIe siècle au début du XIXe siècle. Les principaux auteurs de ce courant sont anglophones, il s'agit d'Adam Smith (1723-1790), de Thomas Robert Malthus (1766-1834) et de David Ricardo (1772-1823). En France, le représentant le plus célèbre de ce courant est Jean-Baptiste Say (1767-1832). Fondatrice de l'économie politique en tant que discipline autonome, l'approche classique met l'accent sur le rôle moteur de l'intérêt individuel, elle confère au marché un rôle de régulateur et défend le principe de laissez faire et de libre concurrence.

Il faut cependant souligner qu'aucun économiste n'a reconnu de son vivant appartenir au courant classique. Il s'agit en réalité d'une catégorie d'histoire de la pensée économique telle qu'ont pu la pratiquer Karl Marx ou John Maynard Keynes. David Ricardo est un attentif lecteur et critique d'Adam Smith. FICHE DE LECTURE DE L'ECOLE DES CLASSIQUES - Le blog de etudiant-economie.over-blog.com. Pour comprendre les théories de l’école classique, nous allons tout d’abord procéder à sa présentation (période de vie et auteurs classiques), ensuite entrer dans leurs analyses (un auteurs après l’autre) pour finir par leurs points communs. La présentation du courant des classiques repose sur leur période de vie et les auteurs qui ont profondément contribués à son développement. A- Période de vie Apparu au XVIIIeme siècle (siècle des lumières et de la révolution protestante), les auteurs classiques proposent une analyse scientifique du fonctionnement de l’économie, de façon générale, et du système capitaliste en particulier.

B- Auteurs classiques Les membres les plus importants sont, en Grande-Bretagne, Adam SMITH (1723-1790) ; David RICARDO (1772-1823) ; Thomas Robert MALTHUS (1766-1834), John Stuart MILL (1806-1873), et en France, Jean Baptiste SAY (1767-1832) et Frédéric BASTIAT (1801-1850). A- Classiques optimistes: B- Classiques pessimistes : 1- Conception objective de la valeur. Les Classiques des sciences sociales. L'Economie en questions - Podcast.