background preloader

Fauna, Joan Fontcuberta

Facebook Twitter

ArtPlastoc: 165-JOAN FONTCUBERTA : "FAUNA", 1985-89. Joan FONTCUBERTA (né en 1955, espagnol catalan), Fauna (secreta), 1985-1989, vue de l'exposition (Musée-Château d'Annecy, 2008), installation (photographies, textes, cartographies, schémas, vitrines et vidéos), et ouvrage du même nom, écrit en collaboration avec l’écrivain Père Formiguera, publié en 1989 (date de la première grande exposition, au Musée de Zoologie de Barcelone).

ArtPlastoc: 165-JOAN FONTCUBERTA : "FAUNA", 1985-89

Depuis la rentrée de septembre 2015, Fontcuberta n'est plus au programme du Baccalauréat (Option Arts plastiques facultative). La nouvelle question concerne désormais l'oeuvre de Bill Viola. Vitrine de l'exposition. Les archives découvertes en 1908 dans la maison de Glasgow et l'une des photos montrant un portrait du Pr Ameisenhaufen. Le laboratoire du Pr Ameisenhaufen (négatif sur verre de 1927). Les prétendues vérités en question : la série Fauna, propose les photographies d’un étonnant bestiaire. Alopex Stultus (photo du bipède poilu à tête de tortue, pouvant se camoufler verticalement comme un arbuste).

Centaurus-neardentalensis-fauna-de-joan-fontcuberta-foto-r-puig.jpg (JPEG Image, 1944 × 2592 pixels) - Scaled (38%) Joan Fontcuberta. ARTS PLASTIQUES: JOAN FONCUBERTA. Photographe contemporain catalan mais aussi diplômé en sciences de l'information, Joan Fontcuberta fait œuvre d'analyste exigeant de la transmission de l'information et questionne pour cela toutes les formes de prétendues vérités.

ARTS PLASTIQUES: JOAN FONCUBERTA

Sa démarche est simulatrice et s'appuie sur les possibilités offertes par l'image photographique et ses capacités de manipulation. La série « Faune », créée entre 1985 et 1989, est un mélange de photographies, textes, cartographies, schémas, vitrines et vidéos dont l'installation simule avec force détails les découvertes faites par un soi-disant professeur Ameisenhaufen, zoologiste de son état. Par l'insolite et le vraisemblable, Joan Fontcuberta gagne la confiance du spectateur. Cliquer sur le lien / Site de l'artiste : "S'il est une vertu dont l’œuvre de Joan Fontcuberta n'est pas dénuée, c'est bien l'espièglerie. Clément Chéroux. Joan FONTCUBERTA, Fauna. Joan FONTCUBERTA, Fauna .2. Joan FONTCUBERTA, Fauna .3.

Joan FONTCUBERTA, Fauna .4. Secret Fauna. ArtPlastoc: 165-JOAN FONTCUBERTA : "FAUNA", 1985-89. Salle de l'Hydropithèque - Joan Fontcuberta. Platon et les simulacres. N’est-il pas absurde de vouloir relire Platon pour mieux asseoir notre réflexion sur le virtuel qui gagne chaque jour du terrain ?

Platon et les simulacres

Revenir vingt-cinq siècles en arrière, est-ce une démarche sensée quand il s’agit de soumettre à l’analyse des réalités inouïes qui ne semblent pas avoir eu leur équivalent dans l’histoire humaine ? L’intérêt d’une philosophie vivante telle que la promeut le site iPhilo repose en partie dans la réponse à ces interrogations. Paradoxes du vocabulaire La bonne copie ou « icône », du mot grec ancien eikon qui signifie « image », s’oppose à la mauvaise copie, du grec ancien eidolon qu’on peut traduire par « simulacre « . Quitte à simplifier quelque peu le tableau, nous pouvons affirmer d’entrée de jeu que Platon dénonce l’ « eidolon » et vante l’ « eikon ». Aujourd’hui nous parlons volontiers de « virtuel ». Le prototype du virtuel est le reflet dans un miroir. La condamnation de l’art comme mimèsis Revenons sur notre distinction initiale entre icônes et simulacres.

Une expo photo de Fontcuberta volée... dans sa quasi-intégralité. La salle d’exposition de Villeneuve-lez-Avignon avant le vol (DR).

Une expo photo de Fontcuberta volée... dans sa quasi-intégralité

C’est pas tous les jours que l’on vole une exposition photo. Une première en Europe, selon la police spécialisée en œuvres d’art. C’était pendant la nuit du 25 au 26 septembre dernier. Le lieu : dans le Gard, la prestigieuse Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon (XIVe siècle), Centre national des écritures. L’exposition : Miracles & Co. , soit 35 photos encadrées (des 50x60 et 30x40). Si nous ne savons que depuis peu l’information, c’est qu’une extrême discrétion a suivi le forfait. Discrétion toute relative néanmoins : le lendemain du forfait, dans son atelier de Catalogne, lorsque Joan Fontcuberta apprend la nouvelle, il est en compagnie d’une journaliste d’El País venue l’interviewer sur un autre sujet.

Joan Fontcuberta et ses essais photographiques Pourtant, Joan Fontcuberta est un photographe espagnol (catalan) de renommée internationale (le seul exposé au MoMA de New York). Le miracle de la chair (Joan Fontcuberta).