background preloader

Réseaux Hartmann et Curry

Facebook Twitter

Réseau Hartmann. Réseaux telluriques: Hartmann, Curry, veines d'eau, faille. Exemple théorique du tellurisme Un mot sur les nuisances telluriques Avant d'aborder les principaux éléments du tellurisme, une précision s'impose.

Réseaux telluriques: Hartmann, Curry, veines d'eau, faille

Ce n'est pas parce qu'il y a nuisance, que c'est l'élément en soi qui est une nuisance. En fait il faut bien comprendre que lorsqu'il y a une nuisance tellurique, l'élément tellurique ne fait que véhiculer la nuisance. Par exemple, les failles telluriques peuvent être plus ou moins nocives. De plus, des éléments peuvent être inadaptés à l'homme et recherchés par d'autres espèces animales. Le réseau Hartmann. Ce réseau de radiations entourant toute la terre fut découvert en 1951 par le médecin allemand, Dr Ernst Hartmann.

Le réseau Hartmann

Cette grille est connu aujourd'hui sous le nom de réseau Hartmann ou première grille. Mais déjà avant Hartmann, des sourciers avaient cru reconnaître des bandes magnétiquement actives qui quadrillaient la terre. Les distances entre bandes perturbées sont d'environ 2,8 m dans le sens nord-sud, et d'environ 1,8 m dans le sens est-ouest. Cette grille est donc relativement serrée. Le réseau est constitué d'ondes stationnaires qui sont orientées par le champ magnétique terrestre. Dormir sur une ligne du réseau Hartmann provoque principalement des crampes musculaires. Les réseaux Hartmann et Curry - Association de Geobiologie pour l'Environnement, l'Habitat et la Sante.

Pour les géobiologues, à chaque métal présent dans le sous-sol de la terre correspond un réseau particulier formant un maillage plus ou moins large.

Les réseaux Hartmann et Curry - Association de Geobiologie pour l'Environnement, l'Habitat et la Sante

Le réseau qui a le plus de notoriété est connu sous le nom de réseau Hartmann qui correspond au nickel. D’autres réseaux existent, le réseau Curry qui correspond au fer, le réseau Peyré qui correspond à l’or, le réseau Palm qui correspond au cuivre…etc… Les réseaux les plus utilisés par les bâtisseurs adeptes de la géobiologie, sont les réseaux Hartmann et Curry car ce sont les deux réseaux que l’on percevrait le plus facilement.

Les lignes de chaque réseau forment une trame analogue aux mailles d’un filet. Réseau Hartmann. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Réseau Hartmann

Le réseau Hartmann, serait le réseau électromagnétique terrestre naturel. Il génèrerait les ceintures de Van Hallen qui protègent notre planète des éruptions solaires[Informations douteuses]. Les satélites américains "Solar Dynamics Observatory (SDO) et Reuven Ramaty Haute imageur spectroscopique Solar Energy (RHESSI)" étudiraient les champs électromagnétiques terrestres[Informations douteuses], solaires, et des autres corps errant dans le système solaire. Depuis septembre 2012, la NASA cartographie le maillage du réseau Hartmann, à des fins militaires et civiles. La géobiologie - Le réseau Hartmann. La géobiologie - Le réseau Hartmann AVIS - Veuillez prendre notre que les expressions employées dans ce texte ont été écrits avant la promulgation de la LOI 21, encadrant la pratique de la psychothérapie au Québec.

La géobiologie - Le réseau Hartmann

Le rôle de la géobiologie est de s’occuper de l’espace vital avec lequel nous échangeons, soit les relations entre la Terre et le Ciel. Elle vise à détecter et à corriger éventuellement : - Les énergies telluriques et cosmiques : Les courants d’eau Les failles Les réseaux Les cheminées Les vortex - Les nuisances électriques et électromagnétiques produites par l’activité humaine (lignes H.T., appareils électriques). Quels sont les influences des énergies cosmo-telluriques : Elles peuvent avoir un effet négatif lorsque les ondes cosmiques rencontrent des accidents géologiques (failles, courants d’eau), elles sont reflétés à la surface du sol et peuvent amener des distorsions.

La Géobiologie sacrée, une des facettes de la Géobiologie. La Géobiologie sacrée est une des branches de la géobiologie qui étudie les sites "sacrés" : lieux de culte anciens voire antiques, abbayes, sites mégalithiques, églises romanes et gothiques, ermitages, châteaux...

La Géobiologie sacrée, une des facettes de la Géobiologie

En remontant le temps... Depuis des millénaires, l'humain a observé que là où il se "posait" sur la Terre, cela pouvait influencer son bien-être en positif ou en négatif, cette approche n'est donc pas spécifique à notre époque, elle remonte à la nuit des temps... depuis quand ?... Nous sommes incapables de le dire, mais des recherches historiques et ethnologiques ont montré que cette approche était très ancienne...

C'est sans doute grâce à ces prédécesseurs à la fois sages, sensibles et savants, que les paramètres favorisant la bonne énergie d'un lieu ont été déterminés, car qui parle de lieu de vie ou de bien-être, ou encore de lieu de méditation ou de prière, parle nécessairement de lieux où se trouvent des énergies positives... Réseau Hartmann - GEO-HABITAT 86. Il est constitué de cloisons à peu près verticales de 21 cm d’épaisseur.

réseau Hartmann - GEO-HABITAT 86

Ces cloisons sont espacées de 2 m dans le sens nord-sud et de 2,50 m dans le sens est –ouest. Il n’est pas rare de ne trouver que 0,70 à 1 m entre deux cloisons, notamment en cas de problème électrique. Il couvre toute la surface terrestre. Il forme un immense filet plus ou moins régulier qui monte verticalement. Il n’est pas détectable au bord de la mer (présence du sel). Ses cloisons peuvent se dilater de 21 à 100 cm, 24 heures avant un tremblement de terre. Un réseau H dont le tracé est régulier et dilaté témoigne d’une bonne qualité biotique.

Le réseau Hartmann est sensible à l’électricité. Il se détecte à l’antenne de Lécher :