background preloader

Plan des Machines de guerres

Facebook Twitter

Base de connaissances sur les armes et techniques de siège : vue d'ensemble. Engins de guerre. Il existe une grande quantité d'engins d'attaque: les uns sont mus par des contrepoids comme les trébuchets, les mangonneaux; d'autres par la tension de cordes, de nerfs, de branches, de ressorts de bois ou d'acier, comme les caables, maleveisines (ou male-voisines), les pierrières; d'autres par leur propre poids et l'impulsion des bras, comme les moutons, béliers, bossons. La baliste (caable, pierrière) Les pierres sont lancées par la force de la verge (A) dont l'extrémité inférieure passe dans un faisceau de cordes tordues au moyen de clefs (B) et de roues à dents (C) arrêtées par des cliquets.

Pour renforcer la rapidité de mouvements, des ressorts en bois et nerfs entourés de cordes, en forme d'arc (D), forçaient la verge à venir frapper violemment la traverse (E). La verge était ramenée à l'horizontale grâce au treuil (F) et un homme tirait sur la corde (H) pour tirer. On pouvait régler la force du tir en ajoutant plus ou moins de fourrures en dedans de la traverse (E) et sur la verge. Rapport P6 2014 19. Trébuchet à flêches. Les trébuchets. Pierrière. Les mangonneaux. Le couillard. Les catapultes, onagres ou pierrières. La bricole. XIIe - XVe siècle Portée : jusqu'à 80 m Boulets : de 10 à 30 kg Cadence de tir rapide : 1 tir/min Servants : 16 Pour améliorer les performances des pierrières, on introduit un système de contrepoids en métal. La cadence de tir est élevée si les poids sont limités et les projectiles modestes. Cet engin défensif, ancêtre du mangonneau, est installé sur les remparts des forteresses.

Un chroniqueur d'époque cite le cas d'un homme fait prisonnier et « renvoyé dans son camp » à l'aide d'une bricole. C'est aussi cette machine qui est représentée sur un bas-relief déposé à l'église Saint-Nazaire à Carcassonne. Texte de Renaud Beffeyte Machine à traction humaine, elle était servie par les femmes depuis le haut des remparts. Cette position en haut des murailles était fort commode pour bombarder à vue les assaillants. Retour Dernière modification : 17/5/2011. Les béliers. Parmi les armes de siège, figure le bélier. Poutre en bois souvent recouverte par un "capuchon" ou cerclage métallique sur sa partie active, elle est parfois protégée par un abris en bois permettant de limiter les risques pour les soldats chargés de l'actionner.

Le tout est suspendu à une charpente par des cordages ou des chaînes ou encore monté sur une glissière. Il servait à défoncer les lourdes portes défendant l'accès aux villes et forteresses assiégées, ils permettait de s'attaquer aux murs des remparts les moins bien protégées. La première étape, constante dans les techniques d'attaque de place forte au moyen-âge, consistait alors à combler les fossés qui protégeaient les murailles défensives. Une dizaine d'hommes étaient nécessaires au minimum pour manoeuvrer le bélier. Pour s'avancer jusqu'aux portes ou aux murailles, les assaillants s'abritaient sous une construction mobile, recouverte de matériaux peu inflammables, appelé chat ou chatte.

Retour Dernière modification : 17/5/2011. Les balistes. Tennis Ball Trebuchet Plans. Nomenclature How a sling works Slings and Pouches Release Pins Tuning Triggers Axles and Counter Weights Basic Numbers Scaling Simulators Theory Stuff Links Some Math Front page Plans! Contact Ripcord Ripcords Tennis Ball Trebuchet If you use these plans or instructions you do so at your own risk. This is a set of plans and instructions for building a small-scale hinged counter weight (HCW) Trebuchet suitable for hurling tennis balls with. You may decide to exclude the holes for the axle. It is possible to build this design without the over lapping joints, but you will have to decide if it is worthwhile for you to do so. The frame is supported off the ground by the three cross members on the bottom. I have built this design. The CW hanger is longer than the ‘standard' model, putting the center of mass of the CW itself at a longer distance than usual from the end of the beam.

My design is NOT intended to have the look and feel of an authentic Trebuchet. What You'll Need Materials Tools Long Beam. Trebuchet%20 %20Plan. Catapulte%20 %20plan. Baliste%20 %20plan. Les machines de guerre du Moyen Age. Histoire - Cinquième La guerre de siège au Moyen-Age Comment prendre un château ou une ville au Moyen Age ? La seule méthode pour prendre une ville ou un château qui ne veut pas se rendre, est de l'assiéger. Il s'agit de l'encercler et de couper tous ses liens avec l'extérieur et surtout avec son territoire agricole afin d'empêcher son approvisionnement en nourriture et d'affamer la population. Cela s'appelle faire un blocus. Dans le même temps, il faut soumettre la place assiégée à une série d'assauts et de bombardements qui vont user ses moyens de défense matériels et humains, et l'épuiser petit à petit.

La ruse est aussi un excellent moyen de prendre une ville. Les techniques et les machines de siège : Retour.