background preloader

Maroc

Facebook Twitter

Le haschich au Maroc..

RAPPORT SUR LA SITUATION DU CANNABIS DANS LE RIF MAROCAIN (Juin-août 2001)

Histoire du Haschisch au Maroc

Production de cannabis et de haschich au Maroc : contexte et enjeux. Les enfants des montagnes du Rif du Maroc. Quiconque visite pour la première fois les magnifiques montagnes du Rif du nord du Maroc s’émerveille devant le caractère idyllique, tranquille et paisible de la vie.

Les enfants des montagnes du Rif du Maroc

Mais le visiteur qui s’y attarde constate rapidement la profonde et irrémédiable pauvreté qui afflige les habitants de cette région sauvage et accidentée. Et comme c’est toujours le cas en contexte de pauvreté aigüe, les enfants du Rif doivent, pour survivre, faire preuve de ténacité, d’adaptabilité et de rapidité d’esprit. Pour ces enfants, la scolarité est loin d’être chose acquise. Bien que la gratuité scolaire existe dans l’état, elle demeure limitée et trop souvent inaccessible pour les enfants du Rif qui vivent dans des endroits reculés, qui n’ont pas accès à des moyens de transport ou qui doivent simplement vaquer à d’autres occupations.

En effet, les garçons s’affairent à maintes besognes à ces magnifiques et populaires cascades situées tout près de Chefchaouen, une des principales villes des montagnes du Rif. Sur la route des passeurs de haschich. Nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis. Bien que la vie soit réellement difficile pour les habitants des montagnes du Rif, ceux-ci ont tout de même accès à une ressource précieuse et fondamentale qui manque terriblement aux habitants du reste du pays – de l’eau douce.

Nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis

Lors de la courte saison des pluies, une grande quantité de précipitations annuelles tombent sur les montagnes du Rif, alimentant de manière continue et durant le reste de l’année ses versants et ses vallées. L’eau s’écoule lentement dans les failles et les fentes de la roche métamorphique friable qui compose les crêtes et les pics majestueux de cette région montagneuse, formant des myriades de ruisseaux et de chutes.

S’il n’était pas alimenté continuellement par cette eau, le Rif serait aussi aride que les terres intérieures du reste du Maroc. À l’exception des plaines littorales, les seules autres terres agricoles à vocation commerciale se retrouvent au piémont de l’imposant massif montagneux de l’Atlas, au sud et à l’est. Spécial investigation - Aux Royaumes Du Shit - (18 novembre 2015 Canal+) AUX ROYAUMES DU SHIT.

Spécial investigation - Aux Royaumes Du Shit - (18 novembre 2015 Canal+) AUX ROYAUMES DU SHIT est une immersion sans précédent au coeur de l'un des commerces criminels les plus lucratifs de la planète. 80% du cannabis consommé en France provient du nord du Maroc. Il est cultivé dans une région montagneuse très difficile d'accès : le Rif. Les paysans y récoltent la plante interdite à ciel ouvert, sur des dizaines de milliers d'hectares. Tout le monde le sait mais personne n'en parle. Les agriculteurs marocains n'ont pas le droit de témoigner devant les journalistes, sous peine d'être condamnés à plusieurs années de prison. Les autorités du royaume refusent de s'exprimer. La production industrielle de cannabis dans le Rif, aux portes de l'Europe, est l'un des plus grands tabous du régime. De l'autre côté de la Méditerranée, l'Espagne est la principale porte d'entrée de la drogue en Europe. Le royaume espagnol a mis en place un vaste système de surveillance des côtes, pour tenter d'endiguer l'importation illégale de « shit » (environ 2000 tonnes par an). Mais l'audace des trafiquants et la corruption de certains fonctionnaires limiteraient les saisies (moins de 20% du total). Pour la première fois, un journaliste est parvenu à remonter toutes les étapes de cette filière criminelle majeure, qui génère 30 milliards de chiffre d'affaires annuel. Jérôme Pierrat, spécialiste reconnu des mafias internationales, a rencontré des paysans du Rif, suivi des courtiers et des dealers, puis a interrogé les policiers espagnols. Il a aussi filmé les ateliers clandestins de fabrication du haschich au Maroc, véritables « usines à shit » qui n'avaient jamais été montrées. Enfin, il a réalisé la traversée de la Méditerranée avec des trafiquants, sur l'un de leurs hors-bords, pris en chasse par les polices marocaine et espagnole... Pour SPECIAL INVESTIGATION, Jérôme Pierrat nous plonge dans un document de référence sur ce trafic et dans une expérience télévisuelle de haute intensité. Téléchargement : Spécial investigation - Aux Royaumes Du Shit - 18 novembre 2015 #w33daddict. *** *** *** – w33daddict

Comment le Maroc est devenu le royaume du cannabis. La région marocaine du Rif, montagneuse, pauvre et rebelle, produit l'essentiel du haschisch vendu en Europe.

Comment le Maroc est devenu le royaume du cannabis

Une histoire qui remonterait à plusieurs siècles. C’est connu, le Maroc est le royaume ducannabis. Au fil des décennies, au nord du pays, le Rif, montagneux et rebelle s’est transformé en petite Colombie du hashish.La culture du cannabis serait apparue dans la région au XVe siècle. Elle remonterait même, selon certains historiens, à l’arrivée des immigrants arabes dans la région, à partir du VIIe siècle, où ils introduisirent sa graine dans la région deKetama, enclavée dans le Rif oriental. Cannabis: les secrets de la «Moroccan connection» L’affaire du clan El Maleh a remis le Maroc sur la sellette en matière de trafic de drogue.

Cannabis: les secrets de la «Moroccan connection»

Mais tout n’est pas dit. Plant de cannabis. REUTERS / Jorge Duenes. Maroc kif du rif. Le Cannabis dans " La pharmacopée marocaine traditionnelle " de Jamal Bellakhdar. Comment le Maroc est devenu le royaume du cannabis. C’est connu, le Maroc est le royaume du cannabis.

Comment le Maroc est devenu le royaume du cannabis

Au fil des décennies, au nord du pays, le Rif, montagneux et rebelle s’est transformé en petite Colombie du hashish. La culture du cannabis serait apparue dans la région au XVe siècle. Elle remonterait même, selon certains historiens, à l’arrivée des immigrants arabes dans la région, à partir du VIIe siècle, où ils introduisirent sa graine dans la région de Ketama, enclavée dans le Rif oriental. A la fin du XIXe siècle, l’explorateur français Moulieras qui visitait la région, signalait que le cannabis était produit, quoique à un niveau limité, dans la tribu des Beni Khaled. Le sultan Moulay Hassan Ier (1873 – 1894) avait donné l’autorisation de le cultiver à cinq douars (division administrative rurale) du pays sanhaja (un ensemble de tribus berbères).

FAUT-IL LÉGALISER LA CULTURE DU KIF DANS LE RIF ? Publié le 18 mai 2008 par encod Source : La Gazette Du Maroc N° 577 ,16 au 22 mai 2008 par Mohamed El Hamraoui.

FAUT-IL LÉGALISER LA CULTURE DU KIF DANS LE RIF ?

LA SECONDE VIE DU KIF MAROCAIN. Publié le 4 octobre 2013 par encod Source : El watan Le Maroc s’apprêterait à légaliser la culture du cannabis pour en limiter le trafic et explorer les filières médicinales et industrielles Toutes les versions de cet article : [français] « 2022.

LA SECONDE VIE DU KIF MAROCAIN

Le Maroc a légalisé il y a six ans la production et la consommation de cannabis. Proposition de loi portée par le Parti authenticité et modernité (PAM, proche du Palais royal) et la Coalition marocaine pour l’utilisation du cannabis à des fins médicinales et industrielles. Le cannabis fait de la résistance. ONUDC : Le Maroc reste le premier producteur de... Les plantes de haschich marocain « plus productives » Malgré la diminution des superficies cultivées, le haschich marocain a profondément évolué en quelques années, avec des plantes hybrides plus productives, a dévoilé l’Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT).

Les plantes de haschich marocain « plus productives »

Dans le nouveau numéro de sa publication « Drogues, enjeux nationaux », l’OFDT se penche sur la résine de cannabis marocaine, et fait état d’une mutation importante de la production en une décennie. Le Maroc, deuxième producteur mondial de résine de cannabis après l’Afghanistan, selon l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), a connu ces dernières années une importante réduction des superficies cultivées dans le nord du pays, passant d’un maximum estimé de 134.000 hectares en 2003 à 47.500 hectares en 2011. Le Maroc plaque tournante du trafic de cannabis dans le monde. Selon l’ONUDC, le Maroc serait encore l’un des principaux fournisseurs de haschisch au monde, aux côtés de l’Espagne et des Pays-Bas.

Le Maroc plaque tournante du trafic de cannabis dans le monde

Le royaume est considéré également comme un pays de transit de cette drogue. Les itinéraires du trafic de drogue pourraient changer dans les prochaines années suite à l’explosion de la production en Albanie et en Argentine, mais le trafic de drogue au Maroc semble encore avoir de beaux jours devant lui. Presque tous les pays du monde cultivent du cannabis, ce qui rend difficile la délimitation exacte des surfaces cultivées au niveau international. Au Maroc, plus de 47.000 hectares étaient consacrés à la culture de cannabis en 2013, contre 52.000 hectares en 2012, précise l’ONUDC. D’après l’instance onusienne, 107 tonnes de haschisch ont été saisies au Maroc en 2013, contre 137 tonnes en 2012.

Le Maroc, 1er fournisseur de haschich en Europe selon la douane française. 19 mars 2015 - 14h55 - Monde Le Maroc est le premier fournisseur de Haschisch en France, mais aussi en Europe, d’après les services douaniers français.

Le Maroc, 1er fournisseur de haschich en Europe selon la douane française

Le Maroc, premier exportateur de haschich vers l’Europe. Le rapport publié à l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre les drogues, célébrée le 26 juin de chaque année, place l’Espagne et le Portugal comme principales portes d’entrée du haschich marocain en Europe, avant d’être distribué dans l’ensemble du vieux continent. Environ 78 millions d’Européens dont l’âge varie entre 15 et 64 ans consomment du cannabis, dont au moins 9 millions sont âgés de 15 à 34 ans en ont pris au cours du mois dernier, estime l’Agence européenne pour la lutte contre les drogues. La consommation et la production de haschich seraient même en forte hausse. Le Maroc, principal fournisseur de haschich d'Israël.

Selon le document rendu public mercredi à Vienne, en Autriche, le Maroc s’adjuge 22% du marché mondial du haschich, contre seulement 15% entre 2002 et 2005. Les quantités de cannabis saisies au Maroc sont passées de 223 tonnes en 2009, à 138 tonnes en 2011. Celles du haschich ont progressé de 119 tonnes en 2010 à 126 tonnes en 2011, et à 250 tonnes en 2012. D’après le rapport, 17 grands pays à travers le monde, notamment l’Espagne, la France, l’Italie, l’Autriche et la Suède, considèrent le Maroc comme leur principal fournisseur de haschich. Les exportations de haschich marocain atteignent même Israël et les Etats-Unis, pays considérés auparavant comme la chasse gardée de l’Amérique du sud, d’après l’organe international de contrôle des stupéfiants. Le Maroc, premier exportateur de hashish au monde. 13 mars 2013 - 15h04 - Maroc Le Maroc est le plus gros exportateur mondial de haschich, d’après le dernier rapport de l’organe international de contrôle des stupéfiants (OICS), selon lequel le Royaume est le principal pays fournisseur de résine de cannabis consommée en Europe.

Selon l’OICS, 72% de la résine de cannabis saisie par les autorités douanières dans le monde en 2011, provenaient du Maroc, où 47.400 hectares de terres servaient en 2010 à la culture de cannabis. En 2011, les autorités marocaines ont saisi 138 tonnes de résine de cannabis. La drogue est acheminée en Europe depuis le nord du Maroc, notamment par Sebta, Melilla et le port de Tanger, à bord de vedettes rapides et de petites embarcations, note le rapport de l’OICS. L’Europe est par ailleurs le premier marché mondial de cannabis. Maroc /Drogues: Des chiffres et des actes. Algérie : Près de 65 quintaux de ... Les Français et le Haschich Marocain - Complément d’enquête - الفرنسيون والحشيش المغربي. PURKIF - Premium Smoking Gear - Pure Lifestyle. Si il y a bien un hash archi connu, c’est celui là, en effet le Maroc est le plus gros producteur de haschisch au monde avec une estimation de 30 000 tonnes par an, ce qui représente à peu près 70% de la production mondiale, dont 95% proviennent de la région montagneuse du Rif.

L’aspect historique de la région est très intéressant, les habitants y vivant en quasi autarcie ont développés un esprit rebel qui leur a permis d’obtenir le privilège de pouvoir continuer à faire pousser du cannabis en échange de leur soumission aux lois du Royaume. Il y aurai beaucoup à écrire las dessus, ça fera surement l’objet d’un autre article, mais aujourd’hui c’est un Hash Lab alors on va plus s’intéresser au Kif qu’à la géopolitique du pays :p Parler de « hash marocain » c’est un peu comme parler de « vin français »: Il peut se cacher une perle derrière cette appellation, comme il peut se cacher une grosse bouse.

. – Le terroire. Maroc, le premier producteur de cannabis au monde. Cet endroit semble sinistre. Comme si, à chaque instant, quelque chose d'affreux allait se passer. Des visages méchants lancent des regards soupçonneux. Le long des routes en terre, les maisons sont sur le point de s'effondrer. Les voitures tout-terrain blindées poussent des épaves de voitures françaises sur le bas-côté. D'une part, l'ambiance à Ketama semble agitée. Le cannabis au Maroc : histoire brève d'un paradoxe politique. Haschich : plongée au cœur du trafic - L'Est Républicain. Kenza Afsahi et Khalid Mouna : Cannabis dans le Rif central (Maroc).

Construction d’un espace de déviance. Kenza Afsahi et Khalid Mouna Image 1 : Champ de cannabis dans une cédraie du Rif central. Source : Kenza Afsahi, 2005. Le cannabis1 est cultivé depuis plusieurs siècles dans le Rif central au Maroc, lequel s’étend sur environ 20 000 km2. C’est une des régions les plus marginalisées et les plus sous-développées du royaume.

La phase d’extension la plus importante fut celle des années 1970, lorsque les cultivateurs ont commencé à transformer le cannabis en haschisch pour l’exportation. Les tambours de Ketama. Dans le monde, il y a peu de sons aussi émouvants pour un fumeur que l’écho des tambours de Ketama. Celui qui écoute le tambourinement que produisent les tamis de cette région marocaine sait qu’une opportunité unique se présente à lui : il pourra entrer dans les territoires berbères hermétiques, perdus entre les montagnes du Rif, et voir comment est élaboré le meilleur catalogue de pollens vierges du monde. Découvrir le Maroc : Chefchaouen la bleue. En dehors des circuits touristiques classiques, la plus jolie cité du Rif ravit par le charme irrésistible de ses ruelles bleues et blanches. Visite guidée. S'il est une ville au monde où tout semble être fait pour enchanter les sens du visiteur, il s'agit certainement de Chefchaouen.

Elle ne figure pas en tête des destinations marocaines, mais elle vaut résolument le détour. Une ville interdite. Complément d'enquête - Maroc les força du hashich inédit. Reportage sur la production de hashish ketama ( Rif) Rif qui sont les producteur de cannabis vf film entier. Haschich fabrication au Maroc. Moroccan Hashish making a Hash Tag. Comment le Maroc est devenu le royaume du cannabis. Production de cannabis et de haschich au Maroc : contexte et enjeux.

Maroc: dans le fief du cannabis. Regard mi-sérieux, mi-amusé, Hamza, 10 ans, désigne d'un geste les champs de cannabis en contrebas du chemin caillouteux. "Plus tard, je ferai du kif ! Comme mon père ! " Dans son dos, un troupeau de chèvres dégringole entre les broussailles. "Ici, on ne va pas beaucoup à l'école !

Pouffe le gamin. ‫زراعــــة الحشيش بالمغرب cultures de cannabis au Maroc‬‎ Cannabis & hashish from the rif Morocco - زراعة الكيف و الحشيش في المغرب.