background preloader

Les Cannabinoïdes

Facebook Twitter

Livret CANNABINOÏDES ÉTAT DES LIEUX. Comment l'endocannabinoïde 2-AG peut-il atténuer les symptômes de l'autisme « X fragile » L’autisme est un terme générique utilisé pour un éventail d’insuffisances mentales et physiques, qui peuvent avoir pour cause une variété d’anomalies génétiques sous-jacentes. L’une des causes connues de l’autisme est appelée « syndrome de l’X fragile » (SXF), et touche entre 0,4 et 0,8 hommes sur 1000, et entre 0,2 et 0,6 femmes sur 1000 ; les symptômes sont dans une échelle de gravité de moyen à grave. Le SXF est associé à une mutation du gène « Fragile X Mental Retardation 1 » (FMR1) sur le chromosome X, ce qui explique la disparité des taux de prévalence entre les hommes et les femmes. Le gène FMR1 contrôle l’expression d’une protéine, la protéine FMRP, qui est cruciale pour le développement neural (et joue également un rôle important dans une maturation sexuelle saine).

Comment est exprimé le gène FMR1 La structure du gène FMR1 (© EMW Wikimedia Commons) 2-AG dans les dendrites neuronales 2-AG et le récepteur mGluR-5. Science de base des cannabinoïdes : qu'est-ce que l'anandamide ? L’anandamide, ou N-arachidonoylethanolamide ou AEA, est un analogue endogène du tétrahydrocannabinol, ou THC. L’anandamide agit sur les récepteurs CB₁ et CB₂ ; il affecte les récepteurs CB₁ essentiellement dans le système nerveux central et les récepteurs CB₂ dans le système nerveux périphérique.

Propriétés chimiques de l’anandamide L’anandamide appartient à une classe de lipides bioactifs appelés amides d’acides gras (AAG). Toutefois, l’anandamide est également censée appartenir à la classe des eicosanoïdes, un groupe de lipides dérivés de l’acide arachidonique et d’autres acides gras essentiels (AGE). L’anandamide est une grosse molécule composée d’atomes d’oxygène, d’hydrogène, d’azote et de carbone, avec la formule moléculaire C₂₂H₃₇NO₂ et une masse moléculaire de 347,53 g/mol. Comment le corps produit-il l’anandamide ? L’anandamide est produite dans les membranes et les tissus cellulaires du corps.

Les effets de l’anandamide. Cannabinoïdes et psychiatrie. XXIV) Cannabinoïdes et psychiatrieJulie Holland Le champ psychiatrique tirerait de nombreux avantages à s’ouvrir à l’étude du cannabis et des cannabinoïdes. Le cannabis a été utilisé depuis des millénaires pour traiter la dépression, l’anxiété, l’inattention, les malaises et l’insomnie. Des millions d’individus dans le monde utilisent la marijuana comme automédication pour lutter contre ces maux et d’autres. Deux raisons qui justifient à elles seules notre devoir d’améliorer notre compréhension des propriétés médicinales de cette plante. Le domaine de la psychiatrie, en particulier, a beaucoup à apprendre du système cannabinoïde endogène du cerveau. Étudier le THC, le CBD et d’autres cannabinoïdes, c’est mieux nous comprendre nous-mêmes, la chimie de notre cerveau, sa réponse aux lésions, et la pharmacologie sous-jacente de troubles psychiques comme la paranoïa ou la panique.

Je vois et je soigne de nombreux fumeurs d’herbe à mon cabinet. Science des cannabinoïdes de base : qu'est-ce que le 2-AG ? La molécule 2-AG Le 2-arachidonylglycérol (2-AG) est un autre endocannabinoïde qui, avec l’anandamide, influe sur les récepteurs CB (récepteurs de cannabinoïdes) dans le système nerveux central et périphérique. Précisément, le 2-AG est un agoniste complet des deux récepteurs CB, et le principal ligand (molécule liante) pour le récepteur CB₂.

Propriétés chimiques du 2-AG Le 2-AG fait partie d’un groupe de molécules dérivées de l’acide arachidonique ou de deux autres acides gras essentiels (AGE) à 20 atomes de carbone appelés EPA et DGLA. Ces molécules, appelées eicosanoïdes, sont toutes des versions oxydées de ces AGE à 20 atomes de carbone, et jouent un rôle complexe et primordial dans divers processus organiques, notamment l’immunité et l’inflammation.

Synthèse et dégradation du 2-AG La synthèse du 2-AG par les phospholipides précurseurs, provoquée par les actions du diacyglycérol lipase (DAGL). Effets physiologiques du 2-AG. Patente US6630507 - Cannabinoids as antioxidants and neuroprotectants - Google Patentes. This application is a 371 of PCT/US99/08769 filed Apr. 21, 1999, which claims benefit of No. 60/082,589 filed Apr. 21, 1998, which claims benefit of No. 60/095,993 filed Aug. 10, 1998. The present invention concerns pharmaceutical compounds and compositions that are useful as tissue protectants, such as neuroprotectants and cardioprotectants.

The compounds and compositions may be used, for example, in the treatment of acute ischemic neurological insults or chronic neurodegenerative diseases. Permanent injury to the central nervous system (CNS) occurs in a variety of medical conditions, and has been the subject of intense scientific scrutiny in recent years. It is known that the brain has high metabolic requirements, and that it can suffer permanent neurologic damage if deprived of sufficient oxygen (hypoxia) for even a few minutes. In the absence of oxygen (anoxia), mitochondrial production of ATP cannot meet the metabolic requirements of the brain, and tissue damage occurs. Results. Cannabis synthétique et cannabinoïdes.

Que sont les cannabinoïdes? THC dans le cerveau Sont reconnues comme cannabinoïdes les substances qui, une fois dans notre organisme, réagissent avec les récepteurs de cannabinoïdes du corps humain, connus comme CB1 et CB2. Ces récepteurs se différencient par leur action sur le système nerveux central (CB1) ou périphérique (CB2), et ont en commun le fait d’être stimulés autant par le haschisch et l’herbe que par l’ anandamide, un cannabinoïde endogène par excellence (produit naturellement par le corps), chargé entre autres choses de réguler le plaisir et la motivation. Finalement, nous remarquerons un troisième type de molécules, au niveau des éléments qui agissent avec les récepteurs de cannabinoïdes endogènes, il s’agit des cannabinoïdes synthétiques, ou « cannabis légal ».

Récepteurs CB1 y CB2, cannabinoïdes synthétiques et phyto-cannabinoïdes Récepteur endocannabinoïde CB1: Récepteur cannabinoïde Récepteur endocannabinoide CB2: Ces récepteurs sont également situés dans: Phyto-cannabinoïdes. Étude: De nouveaux cannabinoïdes sont découverts. Avec le grade de recherche du cannabis enfin en égalité avec les dispensaires, les scientifiques de marijuana à l’Université du Mississippi ont profité pleinement de cette puissante plante : sept nouveaux cannabinoïdes naturels ont été découverts. Selon la constitution génétique d’une souche de cannabis, les trichomes résineux des plantes femelles vont produire essentiellement THC ou CBD, avec un grand taux de CBG détecté dans quelques échantillons de chanvre européens.

Si une plante a un fort taux de THC ou CBD, une flopée diversifiée de cannabinoïdes mineurs couronne le mélange. Beaucoup de laboratoires modernes dédiés à tester le cannabis peuvent vous donner un pourcentage des principaux cannabinoïdes et d´autres mineurs, mais aucun n’a jusqu’à présent la capacité de vous donner une pleine empreinte digitale de cannabinoïde.

Non par paresse; une telle analyse prendrait des semaines et des milliers de dollars vue la technologie actuelle. Source : hightimes GD Star Ratingloading… CBD, THC & CBG - Exploration des cannabinoïdes. Le cannabis contient plus de 480 composés actifs, parmi lesquels 80 sont présents exclusivement dans le cannabis. C'est autant de variables différentes qui agissent sur le corps, et c'est aussi un peu pourquoi il y a continuellement de nouvelles recherches publiées qui soulignent de nouvelles découvertes sur le cannabis. Les 80 composés présents seulement dans le cannabis sont appelés cannabinoïdes. Ils interagissent avec les récepteurs dans le corps pour produire des effets sur le système nerveux et le cerveau. Le texte qui suit est une brève présentation des 8 cannabinoïdes principaux trouvés dans le cannabis. C'est le cannabinoïde le plus connu et le plus abondant dans le cannabis, le nom exact est le delta-9-tétrahydrocannibinol.

Ce cannabinoïde est responsable du principal effet psychoactif ressenti lors de la consommation de cannabis, il stimule des parties du cerveau et provoque la libération de dopamine, ce qui provoque une sensation d'euphorie et de bien-être. Effets des cannabinoïdes sur l’organisme. Les cannabinoïdes naturels du cannabis agissent sur l’orga-nisme de manière similaire aux endocannabinoïdes, substances endogènes qui exercent une multitude de fonctions dans le corps humain. Ces endocannabinoïdes (du grec endo qui signifie dedans) ou cannabinoïdes endogènes se retrouvent chez les êtres humains, ainsi que chez les vertébrés (mammifères et oiseaux) et un grand nombre d’autres animaux.

Les canna-binoïdes naturels, tout comme les endocannabinoïdes, se lient à des sites spécifiques présents à la surface de nombreuses cellules pour déclencher les effets connus. Ces sites spécifiques sont appelés les récepteurs cannabinoïdes. Ensemble, les endocannabinoïdes et les récepteurs cannabinoïdes forment le système cannabinoïde endogène (ou endocannabinoïde) qui joue un rôle important, notamment dans la régulation de l’appétit, dans la perception des informations sensorielles ou celles relatives à la douleur ainsi que dans la coordination des mouvements. Récepteurs cannabinoïdes. Cannabinoïde. Cannabinoïde. Cannabinoïde. Les cannabinoïdes et leurs propriétés médicales.

La plante de cannabis et les phytocannabinoïdes Plante de cannabis Serious 6 Le THC, le CBD, le CBN, le CBC, le CBG et environ 80 autres molécules composent la famille des phyto-cannabinoïdes, que l’on retrouve en quantité variable selon les conditions environnementales, dans la plante de cannabis. Quelques cannabinoïdes sont responsables des principaux effets du cannabis, et certains d’entre eux possèdent d’importantes propriétés médicales, que la communauté scientifique continue de découvrir chaque jour. Certains cannabinoïdes ont notamment des effets antidépresseurs, anti-inflammatoires, anxiolytiques, anti-nausées, alors que d’autres peuvent même aider à protéger le système nerveux.

Dans cet article, nous parlerons uniquement des cannabinoïdes naturellement présents dans la plante de cannabis, les phyto-cannabinoïdes. Néanmoins, la recherche médicale nous apprend régulièrement de nouvelles choses surprenantes sur ces cannabinoïdes présents sous forme de traces. Chemotypes du cannabis.

Le CBD et le CBN

Science des cannabinoïdes 101 : qu’est-ce que le cannabigérol? Le cannabigérol (CBG) est un phytocannabinoïde — c’est-à-dire qu’il se trouve naturellement dans les plantes, contrairement aux cannabinoïdes de synthèse ou à ceux secrétés par l’organisme (connus comme endocannabinoïdes). On trouve des concentrations élevées de CBG dans les variétés de chanvre et il est généralement présent à des taux relativement faibles dans les variétés de cannabis utilisées comme drogues. Le CBG et le système d’endocannabinoïdes Considéré comme n’ayant pas d’effet psychotrope, on pense que le CBG agit comme un léger antagoniste du récepteur CB₁, un ligand de récepteur qui se fixe sur le récepteur et empêche les agonistes tels que le THC d’exercer un effet. Il a été également démontré que le CBG a un effet sur le récepteur 5HT₁ₐ, qui aide à réguler la production de sérotonine, et sur l’adrénorécepteur, qui contrôle la sécrétion d’adrénaline et de noradrénaline à travers le système nerveux central.

Propriétés chimiques du CBG Le groupe de cannabinoïdes de type CBG. Cannabidivarine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La cannabidivarine (CBDV) est un cannabinoïde non psychoactif trouvé dans le cannabis. Elle est un homologue du cannabidiol (CBD), avec la chaîne latérale raccourcie par deux ponts méthylène (unités CH2). Les plantes à des niveaux relativement élevés de CBDV ont été signalées dans les populations sauvages de Canabis indica (= C. sativa ssp. Indica var. kafiristanica) au nord-ouest de l'Inde, et de haschich en provenance du Népal[2],[3]. Tout comme le CBD, il a sept isomères de double liaison et trente stéréoisomères. . ↑ Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 » [archive], sur www.chem.qmul.ac.uk.↑ Turner, C.E., P. Tétrahydrocannabinol. Une biologiste explique que le THC tue complètement le cancer. De l’Université Compultense de Madrid, Espagne, le Dr Christina Sanchez a étudié les effets anti-tumoraux du THC, le principal composant psychoactif du cannabis, pendant plus d’une décennie.

Elle fournit de l’information saine qui explique exactement comment le THC tue entièrement les cellules cancéreuses – sans effets nocifs sur les cellules saines. Sa recherche est un complément au travail d’autre, comme le scientifique britannique, Wai Liu, un oncologue de l’Université de l’école de médecine de Saint-George de Londres. La recherche de Liu révèle aussi comment le THC a « une puissante activité anti-cancer, » et peut « cibler et désactiver » les voies qui permettent aux cancers de se développer de manière significative. Liu souligne que les compagnies pharmaceutiques dépensent des milliards sur des médicaments qui font la même chose, alors que la plante de cannabis le fait naturellement. Dans la vidéo suivante: Certes, ils savaient qu’il pouvait traiter le cancer aussi.

Sources: Le THC (Facebook) Le THC et son action anti-cancereuse ... Le THCV C’est Quoi ? Quels Sont Les Bienfaits De Ce Cannabinoïde ? Tétrahydrocannabivarine. Tétrahydrocannabinol. [Dailymail] Le cannabinoïde dexanabinol nourrit des espoirs dans la lutte contre des cancers avancés – TDME Légalisation. Cet article a été traduit avec le concours de Google Traduction. Trouvé via @Anandamineji. Mis à disposition sous CC By Nc. Traduction : Cynoque Texte original : Un médicament équivalent au cannabis doit être testé sur des patients atteints de cancers avancés par les scientifiques du Royaume-Uni. L’essai le plus proche dans le temps étudiera le potentiel du dexanabinol pour traiter un éventail de tumeurs solides. Une étude similaire de phase I sur le cancer du cerveau est déjà en cours aux États-Unis.

Nouvel espoir ? Le dexanabinol est issu d’une famille de composés appelés cannabinoïdes et en rapport avec les produits chimiques actifs du cannabis. Temps d'essai; Les scientifiques vont analyser si un médicament équivalent au cannabis peut être utilisé pour traiter certaines formes de cancer Environ 45 patients sont recrutés pour participer à l’essai. Le dexanabinol n'est pas efficace. Association Internationale pour le Cannabis Médical.