background preloader

Collection Spéciale LSD

Facebook Twitter

Le diéthylamide de l'acide lysergique (LSD, LSD-25) (de l'allemand Lysergsäurediethylamid) est un psychotrope hallucinogène.

Son principe actif est un composé de la famille des lysergamides, dérivé de composés issus de l'ergot du seigle (Claviceps purpurea)...

Le LSD est synthétisé pour la première fois en 1938 par les chimistes suisses Arthur Stoll et Albert Hofmann. LSD. LSD, effets, risques, témoignages — PsychoWiki. Le dico des drogues - LSD - Drogues Info Service. L’intensité des effets varie selon chaque personne, le contexte dans lequel elle consomme, la quantité et la qualité de produit consommé.

Le dico des drogues - LSD - Drogues Info Service

Les effets recherchés sont les hallucinations (distorsions visuelles et auditives), une expérience d’introspection et de voyage intérieur, une expérience de type mystique. Addiction et effets du LSD, ce qu’est le LSD par la Fondation officielle pour un monde sans drogue. Le LSD est l’un des produits chimiques qui altèrent le plus l’humeur.

Addiction et effets du LSD, ce qu’est le LSD par la Fondation officielle pour un monde sans drogue

Il est fait à base d’acide lysergique, qui provient de l’ergot de seigle, un champignon parasite se développant sur le seigle et d’autres graines. Il est produit sous forme de cristaux dans des laboratoires clandestins, principalement aux États-Unis. Ces cristaux sont transformés en liquide avant d’être écoulés. Ce liquide est inodore, incolore et a un goût légèrement amer. Connu entre autres sous le nom d’« acide », le LSD est vendu dans la rue sous forme de petits comprimés (« microdots »), de capsules ou de petites feuilles de gélatine (« window panes »). LSD Symposium 2006. Histoire du LSD. Voyage dans l'histoire du LSD. Réalisera-t-on un jour l'influence du LSD dans les grandes mutations sociales de ces dernières décennies ?

Voyage dans l'histoire du LSD

Inspiré par le symposium organisé à l'occasion des 100 ans de son inventeur, Albert Hofmann, Swaps se devait de relater l'histoire de cette substance qui a bouleversé la génération du baby-boom, enthousiasmé nombre de scientifiques, donné des sueurs froides à l'establishment, étourdi la jeunesse... et laissé, parfois, les plus fragiles sur le carreau. Un symposium quelque peu surprenant a réuni récemment plus de 1700 personnes à Bâle en Suisse1. Il s’agissait de fêter les 100 ans d’Albert Hofmann, l’inventeur du LSD.

Trois générations, trois cultures, trois univers s’y sont rencontrés autour d’un point commun : l’intérêt pour les états de conscience modifiés et l’exploration du psychisme. Albert Hofmann. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Albert Hofmann

Pour les articles homonymes, voir Hofmann. Albert Hofmann à l'âge de 100 ans en 2006. Biographie[modifier | modifier le code] Albert Hofmann grandit dans une famille de quatre enfants dont il était l'ainé. Son père travaillait comme outilleur. Travaux de recherche[modifier | modifier le code] Ergot de seigle et LSD[modifier | modifier le code] Dans le cadre de recherches pharmaceutiques portant sur l'ergot de seigle et avec pour objectif de développer un stimulant circulatoire, Hofmann synthétise en 1938 différents dérivés amides de l'acide lysergique, parmi lesquels le diéthylamide LSD-25 (le 25e de cette série).

Prise de LSD volontaire[modifier | modifier le code] Afin de comprendre les causes de cette expérience insolite, Hofmann décide de tester la substance sur lui-même en utilisant ce qu'il estime être la plus petite dose nécessaire pour produire un effet. ALBERT HOFMANN. LE PÈRE DU LSD DISPARAIT À 102 ANS, APRèS AVOIR ETE FÊTE AU WORLD PSYCHEDELIC FORUM (BÂLE) NEWS.

ALBERT HOFMANN. LE PÈRE DU LSD DISPARAIT À 102 ANS, APRèS AVOIR ETE FÊTE AU WORLD PSYCHEDELIC FORUM (BÂLE)

NEWS. NEWS. NEWS. NEWS. LE CHIMISTE ALBERT HOFMANN, L'INVENTEUR DU LSD EST DECEDE LE 29 AVRIL A 101 ANS D'UNE CRISE CARDIAQUE À BÂLE (SUISSE). Albert Hofmann Foundation. 16 avril 1943. L'inventeur du LSD en avale par mégarde : quel trip psychédélique ! Hofmann 2000. La vie invraisemblable de Thimothy Leary. Thimothy Leary (1920-1996), chantre de la contre-culture américaine, idole des hippies, fera filmer sa mort en direct En 1960 il est un professeur de psychologie tout ce qu'il y a de respectable.

La vie invraisemblable de Thimothy Leary

Issu d’une famille d’origine irlandaise catholique, il enseigne à Harvard. Mais Leary découvre les champignons hallucinogènes à l'occasion d'un voyage au Mexique et sa vie s’en trouve immédiatement bouleversée (« J’en ai plus appris sur les potentialités de mon cerveau en cinq heures de « trip » qu’en cinq ans d’études et de recherches en psychologie ». Un monde différent s'ouvre à lui. Voyage psychédélique dans l’univers de Timothy Leary (1/4) Timothy Leary.

Voyage psychédélique dans l’univers de Timothy Leary (1/4)

Un nom qui ne dit pas grand chose pour la plupart des gens en France. Ce psychologue de formation est pourtant un personnage incontournable de la contre-culture aux Etats-Unis, où il fut appelé le « Gourou du LSD ». Un surnom original qui occulte pourtant, par sa référence si sulfureuse à la drogue, une vie passionnante, traversée par la Beat Generation, le psychédélisme, les mouvements contestataires ou la cyberculture. “Le Forrest Gump de la contre-culture, en version géniale au lieu d’être attardée : un type qui était partout où il fallait, quand il le fallait, qui sentait le courant avant les autres”, comme le résume avec talent mon confrère Patrick, d’Axolot, autre fan de Leary. Se pencher sur sa vie c’est en effet aborder la contre-culture dans son ensemble. Les archives planantes de Timothy Leary. Qui d’autre que celui qui fut présenté par le président Nixon comme « l’homme le plus dangereux d’Amérique » peut avoir dans tiroirs des dossiers au nom de Allen Ginsberg, Cary Grant, Jack Kerouac, Carlos Castaneda, Charles Olson, Gordon Liddy et une bonne partie de ce que la Beat generation a compté de poètes, artistes, écrivains, cinéastes ?

Les archives planantes de Timothy Leary

Leur point commun : le LSD. Cet homme, c’est Timothy Leary (1920-1996), psychologue à l’université de Harvard (jusqu’en 1963, date à laquelle il fut viré) et expérimentateur tous terrains d’un certain nombre de substances dont l’effet fut qualifié de psychédélique pour rester dans l’art de la litote. Tout était parti de la découverte émerveillée de champignons hallucinogènes lors d’un voyage au Mexique et de travaux qui s’ensuivirent sur la psilocybine qu’ils contiennent. L’itinéraire de Springfield (Massachusetts) où il est né à Beverly Hills (Californie) où il est mort ne s’est pas arrêté là. 13th Floor Elevators, Acid-rock. 1965, Texas, la révolution psychédélique est en marche et le 13th Floor Elevators en est le héraut jusqu'à ce que la police et l'acide mettent l'ascenseur en panne.

13th Floor Elevators, Acid-rock

C'est une particularité américaine : il n'y a pas de 13ème étage dans les ascenseurs. C'est pour cela qu'un beau jour de 1966, Rocky Erickson, guitare et chant, Ronnie Leatherman, basse, John Ike Watson, batterie, Stacey Sutherland, guitare et chant, Tommy Hall, cruche électrique, choisissent ce nom pour leur groupe : The 13th Floor Elevators. Il faut mettre à leur crédit d'avoir été les premiers à définir leur musique comme du rock psychédélique et aussi d'avoir sorti le premier album où le terme figure dans le titre : The Psychedelic Sounds Of The 13th Floor Elevators (1966) Il y a aussi un élément supplémentaire dans la musique que joue le groupe et qu'aucun autre n'a jamais utilisé avant ou après eux : la cruche électrique.

Révolution psychédélique au Texas Easter Everywhere L'ascenseur ne répond plus. The Smoke : sucres acidulés et guitares vibrantes. « My Friend Jack » fût le seul succès de ce groupe anglais psyché-pop.

The Smoke : sucres acidulés et guitares vibrantes

Les paroles de « My Friend Jack » se réfèrent à un ami Jack qui gobe des cubes de sucre. Jusque là rien de très dérangeant ou subversif. Quicksilver , le messager vif-argent. Quicksilver Messenger Service, une alchimie unique, une musique planante avec ou sans adjuvant chimique. Un groupe à découvrir ou redécouvrir. Il est clair que Quicksilver Messenger Service est un pur produit de la West Coast et du rock de San Francisco. Avec le Jefferson Airplane et le Grateful Dead, c'est l'exemple parfait du rock joué sous LSD, du rock psychédélique.Le groupe restera dans l'histoire du rock essentiellement pour ses deux premiers albums Quicksilver Messenger Service (1968) et Happy Trails (1969).