background preloader

CANCER

Facebook Twitter

Une biologiste moléculaire explique comment le THC tue complètement le cancer. De l’Université Compultense de Madrid, Espagne, le Dr Christina Sanchez a étudié les effets anti-tumoraux du THC, le principal composant psychoactif du cannabis, pendant plus d’une décennie.

Une biologiste moléculaire explique comment le THC tue complètement le cancer

Elle fournit de l’information saine qui explique exactement comment le THC tue entièrement les cellules cancéreuses – sans effets nocifs sur les cellules saines. Sa recherche est un complément au travail d’autre, comme le scientifique britannique, Wai Liu, un oncologue de l’Université de l’école de médecine de Saint-George de Londres. 68 études de l’efficacité du cannabis contre le cancer. Le cancer représente une des principales causes de décès dans les pays industrialisés.

68 études de l’efficacité du cannabis contre le cancer

Les traitements proposés jusqu’à présent par l’industrie pharmaceutique possèdent hélas pour la plupart une efficacité limitée, accompagnée d’une toxicité importante et d’effets secondaires fortement indésirables. Il est maintenant reconnu depuis longtemps que la plante de cannabis peut aider de manière naturelle à soulager les symptômes du cancer ainsi que ceux causés par la chimiothérapie: réduction de la douleur, des nausées, des vomissements, amélioration de l’appétit, de l’humeur, du sommeil, de la relation avec l’entourage… et l’on sait à quel point la qualité de vie du patient joue un rôle important dans le combat contre la maladie. Plus de 100 études scientifiques le montrent: Le cannabis annihile cancer.

Considérant que, jusqu’à il y a environ 85 ans, l’huile de cannabis était utilisée dans le monde entier pour traiter une variété de maladies, dont le cancer, il n’est pas surprenant que l’élimination progressive du cannabis pour traiter la maladie ai coïncidé avec l’émergence de l’industrie pharmaceutique.

Plus de 100 études scientifiques le montrent: Le cannabis annihile cancer

Rick Simpson, un activiste de la marijuana médicale, est sur une croisade pour aider les gens à guérir. Il considère le cannabis comme la plante la plus médicalement active sur terre, et a partagé cet apparent miracle – totalement gratuitement. 68 études de l’efficacité du cannabis contre le cancer. Le Cannabis soigne le cancer et les gouvernements le savent. Le cannabis est considéré par le gouvernement américain comme faisant partie de la liste des narcotiques.

Le Cannabis soigne le cancer et les gouvernements le savent

Des millions de gens sont en prison à travers le monde pour trafic, revente, etc., mais la plante serait parfaite à l’utilisation si les chercheurs en extrayaient les composantes médicinales qui s’y trouvent. Le gouvernement américain est parfaitement au courant que le cannabis a des vertus thérapeutiques. Comment ne le sauraient-ils pas ? La plante a été utilisée comme médicament pendant les 10 000 dernières années. Même aux États-Unis, le cannabis a été utilisé en médecine pendant les 100 dernières années. Pour faire un rapide résumé, le gouvernement américain a en fait d’excellentes raisons d’avoir rendu le produit illégal.

Vidéo > Interview : le cannabis, une substance anticancérigène ? Certaines études avancent que le cannabis serait aussi cancérogène que le tabac, d'autres moins.

Vidéo > Interview : le cannabis, une substance anticancérigène ?

Selon Paul Hofman, même si les effets du produit font débat, la résine de cannabis serait cancérogène, notamment à cause des produits associés à sa fabrication. En effet, afin d’en augmenter la masse, verre, sable, médicaments et huile de vidange sont parfois ajoutés à la préparation. Difficile de savoir en fin de course ce que contient le produit fini. D'un autre côté, beaucoup d'études montrent que le chanvre peut avoir un effet anticancérigène.

Des expériences faites sur des lignées cellulaires avancent ainsi que le produit ralentirait la production des cellules cancéreuses et favoriserait leur mort. La véritable difficulté est de prouver ces effets in vivo, c'est à dire chez l’Homme et sur de grandes quantités de patients. . © Futura-Sciences. Le cannabis résorberait totalement les tumeurs cancéreuses (Cf.descriptif). - vidéo dailymotion. Le cannabidiol stoppe la progression du cancer du sein. Les cannabinoïdes et le cancer de la prostate. Selon des scientifiques qui ont travaillé sur des cellules cancéreuses de la prostate en laboratoire, certaines substances chimiques du cannabis se sont avérées pouvoir arrêter leur développement.

Les cannabinoïdes et le cancer de la prostate

Ces découvertes laissent supposer que des traitements à base de chanvre pourraient un jour aider à combattre la maladie. Une biologiste explique que le THC tue complètement le cancer. De l’Université Compultense de Madrid, Espagne, le Dr Christina Sanchez a étudié les effets anti-tumoraux du THC, le principal composant psychoactif du cannabis, pendant plus d’une décennie.

Une biologiste explique que le THC tue complètement le cancer

Elle fournit de l’information saine qui explique exactement comment le THC tue entièrement les cellules cancéreuses – sans effets nocifs sur les cellules saines. Sa recherche est un complément au travail d’autre, comme le scientifique britannique, Wai Liu, un oncologue de l’Université de l’école de médecine de Saint-George de Londres. Cancer : des composants purifiés du cannabis peuvent détruire les cellules malades, selon une étude. SANTÉ - Un scientifique britannique a découvert que des dérivés du cannabis pouvaient détruire des cellules cancéreuses présentes chez les personnes atteintes de leucémie, une forme de cancer qui entraîne environ 4000 décès par an en France et près de 24.000 aux États-Unis.

Cancer : des composants purifiés du cannabis peuvent détruire les cellules malades, selon une étude

"Les cannabinoïdes ont une action complexe et interagissent avec un nombre important de processus dont les cancers ont besoin pour survivre", explique à nos collègues américains du HuffPost le docteur Wai Liu, oncologue à l'université de Londres. "Pour cette raison, ils ont un très grand potentiel comparés aux autres médicaments qui n'ont qu'une seule fonction. Je suis impressionné par leur profil d'activité et je pense qu'ils ont un grand avenir, tout particulièrement s'ils sont utilisés avec des chimiothérapies classiques".

Des composants purifiés du cannabis Bien plus efficace en comprimés que fumé. Patiente miraculeusement guérie par l'huile de cannabis. Une femme australienne dans ses années 50, a récemment publié une vidéo sur YouTube expliquant comment a disparu son cancer du poumon stade IV qu’elle souffrait, avec de l’huile de cannabis, après avoir reçu une sentence de mort pour six mois sans traitement.

Patiente miraculeusement guérie par l'huile de cannabis

Son oncologue suggéré la chimiothérapie comme une option, mais ne guérira pas son cancer. Prolongera seulement sa vie de quelques mois avec les effets secondaires de la chimiothérapie. Découragée, elle et son mari ont prié pour une solution à son dilemme. Elle a été surprise parce qu’elle n´avait jamais fumé, et maintenant elle allait mourir dans quelques mois dû à cancer du poumon. C'est prouvé : le THC "nique sa race" à la forme la plus agressive du cancer du cerveau ! "Nique sa race", pour certains, cela fait vulgaire.

C'est prouvé : le THC "nique sa race" à la forme la plus agressive du cancer du cerveau !

Pourtant, tous les jeunes de mon quartier emploient cette expression fleurie à plusieurs occasions. Je me suis dit : "peut-être qu’en utilisant leur langage, ceux-ci se mettraient enfin à lire" ! Mais aussi parce que quand on dit qu’on va "niquer sa race au cancer", cette "saleté", cette maladie sadique et criminelle, je ne trouve pas que c’est vulgaire ! Le cannabis ne provoque pas le cancer des poumons. La plus grande étude de ce genre réalisée à ce jour, a livré ses conclusions, pour le moins inattendues : La consommation de cannabis, même régulière et importante, ne conduit pas au cancer des poumons et des voies aériennes supérieures.

Ces nouvelles découvertes « ne sont pas du tout celles que nous attendions » nous révèle le professeur Tashkin de l’université de médecine de Californie, un pneumologue qui a étudié le cannabis pendant 30 ans. « Nous avions émis l’hypothèse qu’il devait y avoir une relation entre l’usage de cannabis fumé et le cancer du poumon, relation d’autant plus établie que la consommation était importante » dit il. « A la place de cela, nous n’avons découvert aucune relation de cause à effet et même la suggestion d’EFFETS POSITIFS ».

Les membres du bureau fédéral de la santé et de la lutte contre la drogue ont largement utilisé les précédentes recherches de Tashkin sur la marijuana pour en conclure que cette plante était dangereuse.