background preloader

Bel'MUN

Facebook Twitter

Site de ressources à destination des élèves inscrits au club de modélisation des Nations-Unies du lycée de Bellevue

Migrant, réfugié: quelles différences. Demandeur d’asile, réfugié ou migrant… Le point sur ces termes souvent mal employés, avec Catherine Wihtol de Wenden, politologue et spécialiste de la migration. Actualité oblige, on utilise beaucoup les mots de « migrant », « réfugié » ou « demandeur d'asile », sans toujours savoir ce qu’ils recouvrent exactement. Pouvez-vous nous éclairer sur ce point ? Catherine Wihtol de Wenden1 : Le migrant, selon la définition de l’ONU, est une personne née dans un pays et qui vit dans un autre pays pour une durée supérieure à un an, quelles qu’en soient les raisons. C’est une catégorie générale à laquelle appartiennent notamment les réfugiés, mais aussi les étudiants étrangers ou les travailleurs venus d’autres pays, par exemple. Un réfugié est une personne forcée de quitter son pays à cause d’une crise politique majeure : guerre, violences ethniques.

Il ne suffit pas de venir d’une zone de guerre pour se voir attribuer automatiquement le statut de réfugié. Migrant, réfugié: quelles différences. Migrant, réfugié: quelles différences. Fermun 2016. “Il monta à bord de la frégate, […] conscient qu’un combat allait se jouer et que les hommes, sur le dos bombé de la mer, ne sont rien” (Eldorado, Laurent Gaudé, Babel, page 71) Quelle est la figure enfouie sous ce “il” ?

Fermun 2016

Est-ce Salvatore Piracci, commandant d’un navire de guerre italien dont la mission est de garder la citadelle Europe contre les assauts répétés de la mer ? Ou bien est-ce Soleiman, partant à l’assaut de la forteresse européenne dans un frêle esquif, emportant avec lui des images de sa vie passée, emportant avec lui son inaltérable espoir d’une vie meilleure, loin de la pauvreté et des terreurs de son pays natal ?

Rien ne présage un tel départ. De l’autre côté de la mer, Soleiman boit son dernier café, dans le dernier bistrot qu’il côtoira sur son continent natal. Organisé sous forme de très courtes scènes regroupées en sept chapitres, de sept actes, le livre permet au lecteur de graviter autour de lieux symboliques : la Catane, Lampedusa, Ghardaïa, Al-Zuwarah. Data. Quarante ans de migrations en une mélodie. Exploiter les données numériques et les retranscrire en musique.

Data. Quarante ans de migrations en une mélodie

C’est le défi que s’est fixé Brian Foo, dont la dernière vidéo retrace l’évolution des flux migratoires dans le monde de 1975 à 2012. Le programmeur informatique et artiste s’est fondé sur des données fournies par l’ONU. “Au fur et à mesure de la chanson, explique-t-il au magazine Fast Company, le nombre d’instruments augmente et les notes deviennent plus longues, traduisant l’augmentation du nombre de migrants et des distances qu’ils parcourent.” Sur le même principe, Brian Foo était déjà l’auteur de mélodies montrant les inégalités dans le métro new-yorkais ou la pollution à Pékin. Migrants, réfugiés, demandeurs d’asile : le choix des mots. Face aux vagues de migrations actuelles en Europe, l'usage de tel ou tel terme, qui recouvre des réalités juridiques et symboliques différentes, n'est pas anodin.

Migrants, réfugiés, demandeurs d’asile : le choix des mots

La confusion entre réfugiés et migrants est fréquente. L’expression « crise des migrants » ou « crise migratoire » en Europe est employée à la place de « crise de l'asile » ou de « crise de l'accueil ». En effet, le gros du bataillon des réfugiés est en effet originaire de Syrie, où environ 4 millions de personnes sont sorties de leurs frontières, selon les chiffres de l'ONU datant d'août 2015, affirme Catherine Wihtol de Wenden. La confusion entre les réfugiés et les migrants détourne l'attention de la protection juridique précise auxquels les réfugiés ont droit depuis la Convention de Genève (1951).

Plusieurs articles récents se sont attachés à définir les termes et à montrer les enjeux des confusions. Journal du CNRS : Migrant, réfugié: quelles différences ? Francetvinfo, "Migrants" ou "réfugiés" : quelle différence ?