background preloader

Recup

Facebook Twitter

Furoshiki , Technique et idées créatives. Recyclage instrumental : de la musique avec des bouteilles et des bidons. Dans le local de la Lutherie Urbaine (baptisé le LULL) à Bagnolet, s’entassent tuyaux, roues de vélo, bottes en caoutchouc, bidons, bouteilles d’eau, lattes de sommier et autres matériaux de récupération.

Recyclage instrumental : de la musique avec des bouteilles et des bidons

Détournés de leur vocation première, sciés, rabotés, percés et assemblés, ils deviennent claviers, flûtes ou guitares entre les doigts de fées (et de bricoleurs !) Des LULLitiens. Chaque mercredi soir, ces apprentis luthiers et musiciens se réunissent autour de la jeune saxophoniste Florence Kraus pour créer les instruments. Ils se donneront en spectacle avec au printemps prochain, accompagnant un orchestre de rue professionnel. Le furoshiki : cet art ancestral de l’emballage écolo au Japon. Un foulard, trois ou quatre nœuds, et paf, vous voilà roi de la soirée en arrivant avec votre porte-bouteille façon « furoshiki ».

Le furoshiki : cet art ancestral de l’emballage écolo au Japon

Si si, c’est aussi simple que ça ! Cette technique ancestrale japonaise permet de créer des sacs de toutes sortes (sac à main, sac à dos, cabas pour les courses, housse d’ordi, étui à guitare, porte pastèque…) ainsi que des emballages cadeaux modulables et réutilisables à volonté. « Les papiers cadeaux, c’est terrible, on les achète pour les utiliser deux minutes et on ne peut même pas les recycler dans la poubelle jaune à cause de la pellicule plastique ! », explique Aurélie Le Marec, initiée au furoshiki depuis 2009, auteure de deux ouvrages sur le sujet. Des moches , des beaux, des multicolores, des fleuris… A la base de sa pratique : un souci du réemploi d’objet et de la débrouille, plus une certaine idée esthétique du développement durable. . « Je me méfie : j’ai déjà essayé l’origami, et on m’avait promis que c’était facile !

Deux jeunes français organisent le boycott des grandes marques. Ils veulent révolutionner le boycott citoyen !

Deux jeunes français organisent le boycott des grandes marques

Deux jeunes français développent une plateforme participative pour boycotter collectivement les entreprises qui accumuleraient des responsabilités dans la crise éco-sociale que nous traversons. Ce projet étonnant, c’est : I-boycott. Il ne s’écoule pas une semaine sans qu’une industrie, une marque ou un produit ne fasse la une d’un média pour un scandale quelconque : pollutions, accidents industriels, viol des droits du travail, accaparement des terres, rejets dans les océans, la liste des externalités du développement non-durable est longue.

Si certains espèrent une intervention politique pour punir les fautifs ou les faire payer, en pratique, les règlements évoluent à peine ou tout au mieux lentement. Ainsi, certains font le choix du boycott comme l’une des solutions pour s’attaquer de front à une entreprise jugée responsable d’une conséquence sociale ou écologique négative. Rendre le boycott efficace ? L’histoire de deux jeunes français. Comment convertir du vieux papier… en bois. S’il est bien connu que le papier provient le plus souvent du bois, une entreprise néerlandaise a conçu de renverser le processus afin de fabriquer un matériau semblable au bois… à partir de papier journal usagé !

Comment convertir du vieux papier… en bois

Découverte surprenante… Bien que de nombreuses constructions durables recourent au bois (matériau durable par excellence), il convient de se rappeler que, dans bien des cas, l’exploitation forestière, faute d’être accompagnée d’un travail durable de replantation, est simplement cause de déforestation. C’est pourquoi le recyclage du bois, comme celui des palettes industrielles, représente une excellente option écologique, de la même façon que les alternatives qui consistent à fabriquer soi-même des objets à partir de matériaux recyclés. No Bémol-le film. Le butadrum, un instrument recyclé au service de la méditation. Le butadrum a plus d’une corde à son arc.

Le butadrum, un instrument recyclé au service de la méditation

Recyclé à partir d’une bouteille de gaz, cet instrument est écologique. Son timbre est apaisant et aide à la relaxation. Et enfin, cette percussion aide à la communication et est utilisée en musicothérapie. L’association No bémol s’est lancée en 2012 dans sa création. Nicolas Buclin, fondateur de No Bemol, fabrique des butadrums depuis 2012 Il y a quatre ans, l’association No bémol a fait le pari de transformer des bouteilles de gaz en instruments de musique : le butadrum et le butito. De la ferraillerie à l’atelier, les bouteilles sont transformées en instruments acoustiques. Cousin du Hang, une percussion acoustique inventée par un couple de Suisses, le butadrum a fait son apparition il y a une dizaine d’années. En plus d’être écologique, le butadrum est un instrument parfait pour la méditation grâce à sa sonorité cristalline et sa manière d’en jouer. . « La musicothérapie permet un accès à la communication sans passer par le dialogue verbal » Recyclage de Palettes.

Caisses et Palettes, Page 2. { DIY } Un meuble récup avec des caisses à vins.