background preloader

Moteurs de recherche - évolutions

Facebook Twitter

Elsevier dataSearch : un nouveau moteur de recherche des données de la recherche. Ce moteur de recherche s’inscrit dans la stratégie de positionnement d’Elsevier sur les services pour la gestion des données de la recherche.

Elsevier dataSearch : un nouveau moteur de recherche des données de la recherche

Pour rappel, en novembre 2015 apparaissait Mendeley Data, une fonctionnalité du logiciel Mendeley, racheté par Elsevier en 2013, pour stocker et diffuser des données. Datasearch permet de chercher dans les entrepôts de données de recherche principaux mais aussi dans les supplementary data. L’outil est pour l’instant en version bêta donc encore sous développement. En juin 2016 les sources indexées, quelquefois partiellement, étaient (voir la FAQ) : Les données sont récupérées à travers les API des différents sites ou à partir d’une sauvegarde de la base qui a été fournie. Un moteur de recherche, pour le meilleur et pour le pire. Nous sommes en train de faire une expérience nouvelle : un ensemble de données d'une taille incroyablement supérieure au volume de tous ceux dont nous avons pu disposer jusqu'à présent est accessible instantanément grâce à Internet.

Un moteur de recherche, pour le meilleur et pour le pire

En glissant nos doigts sur le clavier d'un ordinateur relié au réseau des réseaux, nous faisons apparaître sur l'écran de notre machine une page web (composée de textes et d'images) choisie parmi une quantité inouïe de documents électroniques, physiquement localisés sur les ordinateurs du monde entier. Bien sûr, pour s'y retrouver, des outils sont nécessaires. Vous pouvez noter les adresses des pages qui vous sont utiles, mieux, vous pouvez stocker ces adresses et les organiser en tenant compte de vos critères propres : ce sont les systèmes de signets (bookmarks). Qu’est-ce qui a changé ? Moteurs de recherche: la bataille du mobile. Moteurs de recherche scientifiques : les alternatives à Google Scholar. Google Scholar n’est pas le seul à permettre aux universitaires, aux chercheurs et aux ingénieurs de dénicher la perle rare sur le Net.

Moteurs de recherche scientifiques : les alternatives à Google Scholar

Explications. L’Avenir des Moteurs de Recherche ? Infographie #SEO #SEA. Bonjour tout le monde !

L’Avenir des Moteurs de Recherche ? Infographie #SEO #SEA

Pour continuer sur le sujet des futures tendances, j’ai trouvé, grâce à mon logiciel de veille, une infographie très intéressante sur l’avenir des moteurs de recherche. Récemment, j’ai rédigé quelques articles sur l’avenir du search avec la mise en place de l’algorithme Hummingbird, du web sémantique (web 3.0), etc. Vous pouvez lire ces articles sur mon blog AUTOVEILLE Multimédia. Cette nouvelle infographie indique que le Knowledge Graph va prendre encore plus d’ampleur dans ces prochaines années, les réseaux sociaux seront indispensables pour être visible sur le web (c’est déjà actuellement le cas !)

Le moteur de recherche du futur, selon Google. Selon Amit Singhal, le moteur de recherche de Google devrait évoluer dans les années à venir pour ne plus se présenter comme une simple boite de recherche, mais comme " un parfait assistant personnel" capable d'anticiper les souhaits de l'utilisateur en fonction de l'instant , de son activité et de son emplacement.

Le moteur de recherche du futur, selon Google

Pour lui, l'évolution des moteurs de recherche n'en est qu'à ses tout débuts.et l'avenir se situe désormais dans le " savoir à la demande", soit le fait que l'information vienne directement à l'utilisateur au moment opportun sans avoir besoin d'effectuer de recherche, grâce à la combinaison de la recherche vocale, la compréhension des langues et les technologies tactiles. " Je pense que cela va rendre l'humanité plus saine, la vie plus heureuse, pas uniquement grâce aux technologies portables, mais grâce aux informations qui seront à notre portée pour améliorer nos vies. " Google explore les territoires inconnus des moteurs de recherche. S'il est déjà possible d'explorer la surface de la Lune sans quitter son fauteuil, les évolutions des moteurs de recherche n'en sont qu'à leurs «balbutiements» par rapport au «Graal de la recherche», dit-il dans un entretien à l'AFP à New Delhi.

Google explore les territoires inconnus des moteurs de recherche

Depuis que Singhal a pris les commandes du développement du moteur de recherche de Google en 2000, il a apporté de profonds changements par rapport à une époque où internet était plus lent et limité. Il anticipe désormais l'essor du «savoir à la demande», l'information parvenant aux gens avant même qu'ils ne la recherchent, grâce à la combinaison de la reconnaissance vocale, de la compréhension des langues et des technologies tactiles.

Vous avez dit Qwant ? Dans un vaste open space, au 6e étage d'un immeuble moderne de l'avenue Thiers, à Nice, de jeunes geeks, les yeux rivés sur leurs écrans.

Vous avez dit Qwant ?

Concentrés mais décontractés, ils développent le moteur de recherche de demain. Son nom : Qwant. Le nouveau Google killer ? Plutôt une alternative "made in France" au géant de Mountain View qui, apparue sur la Toile en 2013, vient d'offrir sa toute nouvelle version. "Nous ne sommes pas là pour concurrencer Google", prévient Eric Léandri, son directeur général, expert en sécurité informatique. Au centre de la pièce, les équipes du "front", la partie visible de l'iceberg. Plus loin, Pierre, un as du "search", développe les outils qui permettront de créer des "Carnets", un nouvel onglet mais surtout un nouveau genre de blogs, où les internautes pourront agréger du contenu (sites, commentaires, photos) suivis par leurs abonnés.

Eminences grises. Le futur des moteurs de recherche. Chercher sans Google ? 5 moteurs de recherche alternatifs pour surfer tranquille. Le roi Google serait-il contesté ?

Chercher sans Google ? 5 moteurs de recherche alternatifs pour surfer tranquille

De nouveaux moteurs de recherche sont apparus et deviennent des alternatives crédibles. Prêt à découvrir Qwant, DuckDuckGo, Ecosia, Ixquick ? Tu as besoin de trouver quelque chose sur le web ? Le premier réflexe, c’est Google ! Google : un poids (très) lourd, mais quelques alternatives. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Anne Eveno Après cinq années d’enquête, la Commission européenne a décidé, mercredi 15 avril, de s’attaquer aux pratiques de Google dans le domaine des moteurs de recherche, qu’elle considère comme des abus de position dominante.

Google : un poids (très) lourd, mais quelques alternatives

Bruxelles a envoyé au groupe américain une « communication de griefs », c’est-à-dire un acte d’accusation en bonne et due forme. Pour ses détracteurs, le groupe américain profite de sa positition dominante pour favoriser ses propres sites et produits au détriments de ceux de ses concurrents dans ses résultats de recherche. Les responsables de Google affirment, pour leur part, que l’entreprise exerce ses activités dans « un environnement très concurrentiel ».

Ils rappellent que les internautes disposent d’un vaste choix (réseaux sociaux, les moteurs de recherche spécialisés, les applications mobiles, les sites de référence) pour accéder à l’information ou pour acheter des biens et des services. La France doit-elle réguler les moteurs de recherche, et surtout Google ? Le projet de loi pour la croissance et l'activité, ou loi Macron, est désormais examiné par le Sénat. « Cette loi vise à agir sur tous les leviers pour favoriser la relance de la croissance, de l’investissement et de l’emploi » explique le gouvernement.

La France doit-elle réguler les moteurs de recherche, et surtout Google ?

La régulation des moteurs de recherche entre-t-elle dans ce cadre ? Selon plusieurs sénateurs UDI – parmi lesquels Catherine Morin-Desailly, Bruno Retailleau, Jean Bizet et Jean-Claude Lenoir –, la réponse est oui. Les moteurs de recherche cherchent à prédire l'avenir. Quel pays remportera l’Euro 2016 ? Imaginez que demain votre téléphone mobile soit en mesure de prévoir les résultats des compétitions à venir… Ce n’est pas de la divination, mais de la recherche prédictive, un domaine dans lequel les moteurs de recherche progressent à pas de géant.

Après les suggestions de recherche (le moteur suggère des termes adéquats au fur et à mesure que l’on saisit des lettres), après la recherche sémantique ou lexicale (le moteur tente de comprendre le sens de la requête), après les résultats liés (la fiche Wikipédia qui s’affiche directement dans la page des résultats), après la recherche personnalisée (les résultats sont filtrés selon le profil ou la position géographique de l’utilisateur), la nouvelle évolution des moteurs de recherche est sans conteste la recherche prédictive. " Dépêche-toi, tu vas rater ton train " Cette capacité à " prévoir " l’avenir aura des répercussions sur notre quotidien. "Demain, on pourra dialoguer avec le moteur de recherche Google" L'innovation au coeur du moteur de recherche de demain. Prise en compte de facteurs humains, ergonomie de la recherche, sémantique, originalité des fonctionnalités sont des innovations qui pourraient profiter au moteur dernière génération.

Les moteurs de recherche classiques comme Google, Yahoo, Live Search ou encore Baidu concentrent quasiment la totalité des parts de marché des moteurs de recherche dans le monde. Un marché qui devient totalement impénétrable. Seo_camp_light_v1. Amit Singhal de Google: «Mon rêve est de construire l'ordinateur de Star Trek»

WEB En 2001, Amit Singhal, vice-président de Google, écrivait l'algorithme de pertinence du moteur de recherche. Onze ans plus tard, il voit beaucoup plus grand… Annabelle Laurent Publié le Mis à jour le Mots-clés Aucun mot-clé Il suffit que vous tapiez «New York» dans Google pour qu’apparaissent des résultats sur la ville américaine. Evident? Et parce que «comme tous les ingénieurs en informatique, il n’avait aucunement l’intention de suivre le système déjà mis en place par d’autres», il réécrit l’algorithme en 2001. Singhal veut aujourd’hui aller beaucoup plus loin.

Faire penser les ordinateurs comme des humains Car Google «comprend» qu’il s’agit d’un sommet. Reste à construire «une immense collection d’entités liées entre elles». Singhal prend l’exemple du Taj Mahal: «C’est un magnifique monument pour la plupart des gens, mais c’est aussi un musicien de blues, un casino à Atlantic City ou même le resto indien d’en bas de chez vous. Qu'y aura-t-il demain sous nos moteurs ?

Jardins fermés -walled gardens

Géopolitique du web. L'actualité autour de Wikileaks (qui n'est pas prête de s'éteindre) permet de mettre en lumière un certain nombre de points qui me semblent très emblématiques de l'écosystème internet en général et d'une géopolitique du Net en particulier. Le politique et le juridique. D'abord parce que Wikileaks questionne directement et très pragmatiquement un certain aspect du débat sur la neutralité du net et l'arsenal législatif (Hadopi, Loppsi et tutti quanti) qui lui est assorti.

La sortie d'Eric Besson demandant l'interdiction de l'hébergement de Wikileaks en France (et oubliant du même coup qu'il s'expose lui-même à des poursuites pénales) en est l'exemple parfait (et navrant), de même que la réaction d'OVH met l'accent sur la complexité (et le flou juridique) autour de ces questions. La justice a d'ailleurs refusé de se prononcer en indiquant qu'un tel dossier «nécessitait un débat contradictoire». Dont acte. ... ... ... ... ... ... Les jardins fermés du village global.

Quels enseignements ?