background preloader

Articles developpement ecologique

Facebook Twitter

Cultures et textiles en lin et chanvre bio : Journée avec les professionnels. Innatex : la filière textile biologique a le sourire - Allemagne. Innatex va continuer à se tenir dans les halls de la foire d'exposition à Ardek.

Innatex : la filière textile biologique a le sourire - Allemagne

Il n'est plus question de déménager. Alexander Hitzel s'est déclaré très confiant sur l'intérêt que présente le salon et sur ses perspectives d'avenir. Pour lui, il n'y a guère de concurrence entre Innatex et la Green Fashion qui se tient ces dernières années à Berlin, ou l'espace mode au salon BioFach. Innatex cherche plutôt à l'avenir, à se positionner sur le créneau des vêtements pour hommes ou de la chaussure. L'offensive menée par Innatex pour exiger plus de qualité bio, est considérée par Alexander Hitzel, comme un instrument de professionnalisation :„Nous nous réjouissons de ce que même les exposants qui au départ ne voyaient pas ces critères d'exigence d'un bon œil, finissent par s'y ranger et voir leur avenir s'inscrire vers plus de qualité bio“. Switcher une marque durable suisse et Naturapura du Portugal, ont fait partie des marques primées à Innatex.

Pouvaient dégager de l'énergie. Mode éthique : commerce équitable ou confection française ? Le 28 septembre 2011 | Par Camille Ses articles Son Twitter J’essaie de vivre ma vie selon un précepte simple : la sobriété heureuse.

Mode éthique : commerce équitable ou confection française ?

Je suis une altermondialiste optimiste et crois dur comme fer que le changement du monde commence par soi-même. Le mois de septembre s’achève et avec lui notre cycle d’articles et reportages consacrés à la mode éthique. Ecolo Info TV, une émission de 10 minutes avec les lectures conseillées, l’interview d’un jeune créateur et d’autres découvertes sur la mode éthiqueLe reportage de Catherine sur les créateurs de mode éthique hollandaisFashioning change, une application web repérée par notre geekette, Anne-SophieLe portrait d’une jeune créatrice, Linda Mai Phung, qui a reçu le Prix de l’Ethical Fashion Show 2011La rencontre avec la gérante de la boutique de mode éthique Komodo Baiona à BayonneLa surprenante découverte d’Isabelle, des bijoux créés à partir de “DEEE” (déchets d’équipements électroniques et électriques).

Linda Mai Phung – photo Frederik Wissink. Mode. Ekéo : vêtements solidaire pour enseigne engagée Vous souvenez-vous de l’Ecocentre à Crolles, en région grenobloise, dont Laurent vous avait parlé en 2011 ?

Mode

Je m’y suis rendue à l’occasion d’un Café Repaire pour un déba... Muriel | Saranguerel, le cachemire solidaire made in Mongolie Saranguerel est une marque éthique de vêtements 100% cachemire made in Mongolie. Catherine | Slow Wear: nouvelle tendance de mode… éthique. Sur la planète Mode les tendances se succèdent, parfois durables, fondatrices ou encore avant-gardistes, souvent éphèmères et volatiles.

Slow Wear: nouvelle tendance de mode… éthique

La mode, reflet de nos façons de vivre, est aussi le catalyseur de nos désirs, désirs d’être, de paraître, de nos désirs de changement aussi. Focus sur une nouvelle tendance de mode qui prend corps et révèle un profond désir de retour à l’essentiel: le Slow Wear. Défilé London Spring/Summer 09 – Stella Mc Cartney (photo Fashion Mag) SLOW FOOD, SLOW DESIGN : sources d’un nouveau courant de mode Le Slow Wear s’inspire du mouvement Slow Food initié dans les années 80 en réaction à la « Junk Food » ou le culte de la restauration rapide emblématiquement porté par Mac Donald. Photo : www.urbanseed.org Petit mobilier de détente et de partage, portable, modulable, pliable, léger, encourage les échanges humains et la détente, humour et simplicité au quotidien par le designer Yuki Abe. Le textile relocalise grâce au «bio» Photo : Sunfox - Flickr - CC Altertex n’est pas un label de plus, mais bien une démarche d’entreprises de la filière textile habillement, qui souhaitent ainsi lutter contre les délocalisations et se développer en adoptant une charte commune.

Le textile relocalise grâce au «bio»

Initiée par l’entreprise des Tissages de Charlieu (Loire), la charte Altertex poursuit un objectif simple. Il s’agit de promouvoir le textile respectant une démarche de développement durable, c’est-à-dire respectueux de l’environnement, de l’être humain et adapté à la demande du marché. Les fringues bio, c'est « moche et cher » Altertex : la filière textile roannaise s'organise - Actualités - Hexaconso. Publié le 07/06/2010, par Hexaconso Altertex n’est pas un label de plus, mais bien une démarche d’entreprises de la filière textile habillement, qui souhaitent ainsi lutter contre les délocalisations et se développer en adoptant une charte commune.

Altertex : la filière textile roannaise s'organise - Actualités - Hexaconso

Initiée par l’entreprise des Tissages de Charlieu (Loire), la charte Altertex poursuit un objectif simple. Il s’agit de promouvoir le textile respectant une démarche de développement durable, c’est-à-dire respectueux de l’environnement, de l’être humain et adapté à la demande du marché. Le but est que les textiles durables ne restent pas marginaux, et ne soient pas assimilés à des articles bio, dont l’image est encore souvent associée à des produits « moches et chers ». Mais qu’ils représentent rapidement une part significative du marché tout en favorisant la dynamique de l’industrie textile européenne, fer de lance du textile propre de demain.

Zoom sur la filière textile dans le roannais.