background preloader

Les lieux, les gens ...

Facebook Twitter

La toilette de la femme dans la Rome antique. Lorsque nous nous intéressons à l'histoire antique et plus précisément à la période romaine, ce qui vient à l'esprit en premier, c'est l'armée romaine avec ces légionnaires, ce sont les empereurs et les dictateurs, ou encore les jeux romains avec les gladiateurs.

La toilette de la femme dans la Rome antique

Mais que sait-on de la femme romaine ? La population féminine représente pourtant la moitié des habitants de l'Empire romain, mais nous savons peu de choses sur leur condition et leur façon de vivre. La statuaire et la peinture murale sont deux sources archéologiques importantes, mais pour l'hygiène du corps et la cosmétique, il faut surtout se référer aux textes antiques, rédigés par des hommes. Nous allons ici nous intéresser à la toilette de la femme romaine au début de l'Empire, l'époque où la femme n'est plus seulement considérée à travers son mari, mais où elle devient indépendante. « La forte odeur du bouc ne doit pas siéger sous vos aisselles et vos jambes ne doivent pas être hérissées de poils rudes » Ovide.

Techniques de construction Romaines. Aqueduc romain. Le prix des choses. Revenus et pouvoir d’achat du Légionnaire Flavien ^ La bataille d’Actium ( 2 septembre 31 av.

Le prix des choses

J. -C.) fit d’ Octave le maître du Monde romain mais le laissa face à une difficile et nécessaire restructuration de l’ armée. Les effectifs militaires dépassant de beaucoup les besoins et les moyens de Rome, il démobilisa progressivement 300 000 soldats et réduisit les troupes au minimum nécessaire pour garantir la paix dans l’Empire et sécuriser ses frontières. Auguste institua la permanence des légions avec un service de longue durée. Lorsqu’il accède au pouvoir, en 69, Vespasien hérite des vingt cinq légions laissées par Auguste plus des trois crées par ses successeurs. Le maintien et le renforcement des frontières naturelles qui suivent les cours du Rhin et du Danube deviennent une préoccupation majeure pour les Flaviens. Colonne Trajane. OmnesViae: Roman Route Planner- Tabula Peutingeriana and Itinerarium Antonini. Thermes romains. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thermes romains

SALVOM LAVISSE, mosaïque de bains publics dont l'inscription peut se traduire par « se laver est bénéfique ». Les thermes romains (en latin thermæ, du grec thermos, « chaud ») sont des établissements abritant les bains privés ou publics (en latin : balnea) de la Rome antique qui participent au maintien de la santé publique en permettant aux populations de se laver dans de bonnes conditions d'hygiène.

Leur ouverture progressive à toutes les couches sociales en fait des lieux de grande mixité. Durant l'Empire romain, la pratique du thermalisme dans des établissements dédiés accessibles à tous et offrant plus de services que la simple fonction de bain devient une caractéristique de la culture romaine. Terminologie latine[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] Les premiers bains romains[modifier | modifier le code] Thermes romains.

Thermes romains. Les tables claudiennes. Histoire 2de. Plan de Rome. Le Plan de Rome Le Plan de Rome est une grande maquette en plâtre de près de 70 m² qui représente la Rome antique au temps de l'empereur Constantin (IVe s. apr.

Plan de Rome

J. -C.). Classé à l'Inventaire des monuments historiques, il est l'œuvre de l'architecte normand Paul Bigot (1870-1942), Grand Prix de Rome en 1900 et Professeur à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris. Légué à l'université de Caen et exposé aujourd'hui au cœur de la Maison de la Recherche en Sciences Humaines, ce plan-relief est à l'origine d'un projet pluridisciplinaire de maquette virtuelle 3D reconstituée en images de synthèse...

Avides de recherche - Il était une fois la liburne automotrice... Timgad. Timgad Timgad lies on the northern slopes of the Aurès mountains and was created ex nihilo as a military colony by the Emperor Trajan in AD 100.

Timgad

With its square enclosure and orthogonal design based on the cardo and decumanus, the two perpendicular routes running through the city, it is an excellent example of Roman town planning. Sur le versant nord des Aurès, Timgad fut créée ex nihilo, en 100 apr. J. -C., par l’empereur Trajan comme colonie militaire. تيمجاد على المنحدر الشمالي من جبال أوراس، نشأت تيمجاد من لا شيء عام 100 بعد الميلاد على يد الأمبراطور تراجان كمستوطنة عسكرية. Source: UNESCO/ERI 提姆加德 蒂姆加德位于奥雷斯山(the Aurès mountains)北麓,是公元100年古罗马皇帝图拉真(the Emperor Trajan)建立的军事殖民地。