background preloader

Associations de plantes

Facebook Twitter

6 mariages et 1 divorce au jardin | Blog Oleomac. Les associations de plantes pour les nuls. Les associations de plantes au potager : Je mets quoi avec quoi ? Qui aime qui ?. Dès qu’il cherche à dessiner ses plantations, le jardinier est confronté à cette question : je mets quoi à côté des tomates, est-ce que je peux planter de l’ail dans mes fraisiers? Groww essaie de vous aider à y voir clair! Un petit préambule cependant : les associations de culture, c’est chouette, mais il vaut mieux, pour commencer au potager, semer ou planter au bon moment et au bon endroit, qu’associer des plantes ensemble en février !

Des tableaux d’associations, il y en a plein sur internet, par exemple ici ou ailleurs ! Voilà, on a appelé ça le « kibèzeki » du potager, ou qui aime qui si vous préférez ! Bon, si vous préférez lire une liste, la voici, avant de vous expliquer le pourquoi du comment : Allez, c’est parti pour les explications ! Les mêmes conditions culturales, oui ! Une association de plantes qu’on aime bien : semer ensemble radis et carottes ! La concurrence sur les ressources, non ! Introduction à la phytosociologie. Notion d'association végétale Sources : définitions et illustrations extraites du site Internet de l'Université de Bretagne Sud : On peut très facilement remarquer que certaines espèces de plantes se rencontrent régulièrement ensemble dans certains milieux bien définis, que ce milieu détermine la probabilité de rencontrer ces plantes ou encore que l’association végétale décrite est un indicateur des conditions écosystémiques du milieu sur lequel elles poussent.

Ainsi, au bord des eaux douces des étangs ou des cours d’eau, où croissent des roseaux (Phragmites) ou des Carex, on aura une bonne chance d’observer l’iris faux acore, le populage, la cardamine des prés, l’eupatoire, la reine-des-prés, le gaillet des marais, le myosotis palustre, le lycope d’Europe, la lysimaque commune, la salicaire, les petites feuilles rondes de l’écuelle d’eau… et bien d’autres. La phytosociologie A l’heure actuelle, il existe plusieurs approches de la phytosociologie :

Trois soeurs -MILPA

Vos légumes du potager suivent-ils les bonnes associations ? L’association des plantes au potager – L'Harmony des jardins. Dans la nature, les plantes poussent dans un méli-mélo d’espèces différentes, elles sont parfois même imbriquées les unes dans les autres, et pourtant elles se portent très bien. Alors pourquoi avons-nous ce réflexe de tout séparer au potager ? Lorsque l’on jardine au naturel, on imite le plus possible la nature. Or l’organisation linéaire traditionnelle de nos potagers nous rapproche plus d’une juxtaposition de monocultures que du melting-pot naturel. Bien sûr, pour pouvoir biner ou désherber, le fait de regrouper et d’aligner les légumes présente un avantage. Mais à partir du moment où vous mulchez vos parcelles, ces travaux deviennent vite inutiles. Les plantes ont différentes fonctions au sein de l’écosystème, elles ne se résument pas à des unités de productions individuelles et ont des interactions constante entre elles et leur environnement.

Osez le mélange de légumes et de fleurs! Le mélange des plantes brouille la perception des ravageurs. Les fleurs au potager : À vous de jouer! Quelles plantes compagnes choisir ? De l'Abricotier au Chou pommé d'hiver. Les plantes compagnes, ou cultures associées, sont utilisées depuis la nuit des temps afin de protéger son potager. Venez découvrir leur potentiel… Associer ses cultures pour en tirer un bénéfice, ou au contraire éviter de faire pousser certaines plantes côte à côte, est une idée assez ancienne. Dès lors que l’homme est devenu sédentaire, il s’est rendu compte que certaines se plaisent plus avec d’autres.

Nous pouvons citer en exemple le fameux triptyque américain courge-maïs-haricot. Le maïs sert de tuteur au haricot, le haricot fixe l’azote dans le sol pour les besoins élevés du maïs et la courge qui pousse au sol permet de maximiser au mieux l’espace. En outre, ses grandes feuilles gardent l’humidité et limitent la prolifération des « mauvaises herbes ». Alors pour y voir plus clair, nous vous faisons part de quelques associations connues. L’abricotier Le basilic protège l’abricotier du mildiou. Les arbres cités favorisent la présence des pucerons verts. L’absinthe Les agrumes L’ail. 8 associations de plantes testées au potager et verger bio. Qui n’a jamais entendu parler de l’association de la tomate et de l’œillet d’inde ? Du poireau et de la carotte ? Des trois sœurs ?

Cette dernière est probablement un peu moins connue en France. Cette année je vais expérimenter 8 associations de plantes jamais testées dans mon potager, certaines sont bien connues par les jardiniers, d’autres moins. Le but est expérimental, à chaque association il y a un ou plusieurs effets recherchés. Si l’envie vous en dit je vous encourage à les reproduire dans votre potager, dans quelques mois je ferais un bilan de ces associations, et il serait intéressant de discuter des résultats obtenus.

Les trois sœurs – Haricot Maïs Courge Maïs Haricot Courge Cette association est relativement bien connue, davantage outre atlantique car elle était traditionnellement utilisée par les ethnies amérindiennes d’Amérique du Nord et d’Amérique Centrale. Comment procéder en pratique ? Semez en ligne le maïs doux par poquet de 2 ou 3 graines tous les 30 cm. Melisse Souci. Associations de plantes : fruitiers, petits fruits, fleurs et aromatiques.

Associer les plantes est une technique avantageuse pour le jardinier et son jardin. Les bénéfices sont multiples, cela permet entre autre : d’attirer les insectes pollinisateurs et les auxiliaires (ils régulent les ravageurs)de repousser les ravageursde fertiliser les plantesde protéger le sol de l’érosionde limiter les plantes adventiceset bien d’autres vertus… En avril dernier j’ai présenté dans cet article 8 nouvelles associations de plantes dans mon potager. Cet article est la suite du bilan des associations, vous allez trouver ci dessous des associations du verger et petits fruits du potager. Pour le bilan des légumes, je vous invite à le retrouver ici : Associations des légumes, fleurs et plantes aromatiques.

Pour commencer voici un tableau récapitulatif des associations testées cette année, de l’effet recherché et de mon appréciation pour chacune d’elle. Poirier capucine menthe La mouche tachinaire, attirée par la menthe ou la poire ? Observations : Bilan et perspectives : Vigne Origan. Association de plantes.