background preloader

Informations sanitaires et sociales

Facebook Twitter

Organisation%20_CSR_sept2009.pdf. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. SNS-Feuille_de_route.pdf. Réguler le système de santé par la qualité et l’efficience : la HAS présente son projet stratégique 2013-2016. La question de la régulation des systèmes de santé. L’analyse économique des finances publiques voit, dans tout prélèvement obligatoire et dans la dépense publique qu’il finance, un coût social (dit « d’opportunité ») lié au fait que cet argent quitte des poches privées ce qui prive donc les consommateurs de la possibilité d’exercer leur souveraineté.

La question de la régulation des systèmes de santé

La justification d’un prélèvement public est le plus souvent de l’ordre du financement : la dépense va permettre de se doter d’un bien qui avantage tout le monde, mais pour lequel aucun moyen privé de financement n’existe. Par exemple, le prélèvement public à base de contribution obligatoire permet de financer le ramassage des ordures, et aucun financement privé (paiement au moment de l’utilisation) ne permet de financer efficacement ce type de service. L’économie de la santé étudie cependant un bien public d’un type particulier, pour laquelle l’argument de souveraineté du consommateur ne semble pas primordial, même s’il n’est pas inexistant. Les seules exceptions sont les USA et la Suisse. Régulation et coordination des politiques de santé Il y a beaucoup de confusions autour de la démarche de l’économie en santé, la première étant celle entre économie et finance.

Régulation et coordination des politiques de santé

Le souci de l’économiste est d’utiliser au mieux des ressources limitées. D’une certaine façon, il a, par rapport aux problèmes de santé, une position éthique qui demande de trouver des modes d’allocation de ressources à la fois équitables et efficaces, et qui ne se réduisent pas nécessairement à un contrôle budgétaire des sommes allouées au système de soins.

La santé est d’abord un bien ou un état de l’individu très précieux : il conditionne sa capacité à vivre pleinement sa vie et à être un acteur économique. Pourquoi réguler les dépenses de santé ?  - La régulation du système de santé Découverte des institutions. Confronté à une progression des dépenses de santé supérieure à celle de la richesse nationale mais également à des déficits récurrents (plus de 7 milliards d’euros en 2014), le système de santé français est, avec celui des retraites, le principal contributeur à la dette de la Sécurité sociale.

Pourquoi réguler les dépenses de santé ?  - La régulation du système de santé Découverte des institutions

Son mode de financement basé sur les cotisations sociales et la CSG (contribution sociale généralisée) entraîne un accroissement du coût du travail, ce qui est préjudiciable à l’économie. Il est donc impératif de maîtriser les dépenses du système de santé, et surtout leur progression. Maîtriser les dépenses de santé ne signifie pas aujourd’hui réduire la consommation de soins en volume (par exemple, en fixant une consommation de soins maximale à chaque assuré) ou en accessibilitéAccessibilitéMesures d’adaptation et d’aménagement de l’espace social destinées à en faciliter l’accès aux personnes handicapées ou à mobilité réduite.

Qu’est-ce que la politique de la ville ? - La politique de la ville à l'épreuve des violences urbaines de 2005. Travaux de rénovation dans un quartier des Hauts-de-Seine.

Qu’est-ce que la politique de la ville ? - La politique de la ville à l'épreuve des violences urbaines de 2005

Photo : Dany Vienney © La Documentation française Agrandir l'image Dans son rapport sur la politique de la ville (2002), la Cour des comptes rappelait ses caractéristiques. « Depuis une vingtaine d’années, l’Etat a engagé des actions visant à lutter contre la dégradation de quartiers situés en général à la périphérie des grandes villes et contre l’exclusion des populations qui y habitent. Regroupées à l’origine sous le nom "d’actions pour le développement social des quartiers (DSQ)", ces opérations constituent, depuis la fin des années 80, les composantes de la "politique de la ville". L’ambiguïté de l’expression et la difficulté à en proposer une définition simple sont révélatrices de problèmes fondamentaux, concernant le contenu et les objectifs d’une politique, pourtant qualifiée de prioritaire par les gouvernements successifs.

Son domaine d’application Ses acteurs Ensemble de tours d’habitations, Seine-Saint-Denis. Qu’est-ce que la politique de la ville ? La politique de la ville vise à réduire les écarts de développement au sein des villes, à restaurer l’égalité républicaine dans les quartiers défavorisés et à améliorer les conditions de vie de leurs habitants.

Qu’est-ce que la politique de la ville ?

Aujourd’hui, 5,5 millions de personnes vivent dans les 1 500 quartiers les plus pauvres, ciblés par la géographie prioritaire. Revue Informations sociales 2012/1, L’accompagnement social vers l’emploi. Depuis quelques années, les politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion s’inscrivent dans des logiques d’« activation » qui visent à intégrer les personnes sur le marché du travail.

Revue Informations sociales 2012/1, L’accompagnement social vers l’emploi

Des mesures d’accompagnement social et professionnel, qui relèvent d’une forme de contractualisation articulant droits et devoirs, se sont développées afin de responsabiliser les bénéficiaires dans leur processus de réinsertion et de les sortir d’une situation d’assistanat. Ainsi, les pratiques professionnelles des « accompagnants » relevant d’institutions diverses, les travailleurs sociaux en particulier ont connu des changements du fait de l’essor de l’accompagnement personnalisé. Ce numéro interroge le développement des pratiques d’accompagnement au regard de l’objectif d’insertion sur le marché du travail.

Point de repère Page 8 à 11. Bienvenue sur le site de l'Observatoire des non-recours aux droits et services. OCDE. Ressources Solidaires, Emploi et Actualité de l'économie sociale. Www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/044000428/0000.pdf. Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr. Observatoire des inégalités. A.N.D.E.S le réseau des épiceries solidaires.

La Gazette Santé Social.