background preloader

Evolution

Facebook Twitter

L'évolution de la Technologie. > Publications > Les grandes tendances de l'évolution de l'informatique L'histoire de l'humanité s'accélère.

L'évolution de la Technologie

Sur les quatre milliard d'années d'existence de notre planète, toutes les espèces connues datent de moins de cent million d'années, l'homme de moins d'un million d'années, le plus ancien dessin sur la paroi d'une caverne de 30 000 ans. Il y a tout juste 500 ans, l'invention de l'imprimerie accélérait la diffusion du savoir. 200 ans nous séparent de la machine à vapeur qui provoqua la révolution industrielle. Avec ses 50 ans, l'ordinateur fait figure de jeunot. Et pourtant quelle comparaison possible entre le premier ordinateur ( 50 tonnes, 25 kilowatts, quelques milliers de positions de mémoire, une centaine d'instructions par seconde ) avec le micro processeur Pentium ( quelques grammes, 25 watts, 8 à 32 Mega-octets de mémoire, 100 millions d'instructions par seconde). Lorsqu'il a été inventé, l'ordinateur était une curiosité de laboratoire.

L'évolution foudroyante du matériel. Abribus. La 4G dans les abribus, bonne ou mauvaise nouvelle ? Europe 1<author id="23294" type="name">Gaétan Supertino</author> Vous captez difficilement la 4G - voire la 3G - dans la rue ?

La 4G dans les abribus, bonne ou mauvaise nouvelle ?

Le salut viendra peut-être des abribus. Le groupe français JCDecaux, qui a installé la plupart des abribus à travers l'Hexagone, souhaite poser des "Small cells", sorte de mini-antennes relais, dans les abribus. Déjà partenaire d'Alcatel Lucent pour la technologie, l'entreprise a annoncé lundi un partenariat avec l'équipementier chinois Huawei pour se fournir. Le but : permettre aux utilisateurs de pouvoir se connecter plus facilement en ville, via leurs Smartphones ou leurs tablettes par exemple. Des "Small cells" sur le toit. Pour l'heure, aucun calendrier de mise en place n'est encore établit. JCDecaux équipe son mobilier urbain en micro-relais dédiés aux #objetsconnecté Dominique Ropert (@kersiny) 17 Novembre 2014.

Abribus d’ici et d’ailleurs. Ce texte a été entièrement réécrit en février 2015 C’est le 14 février 1962 qu’apparaît le premier abribus moderne à Montréal, inspirés de modèles français.

Abribus d’ici et d’ailleurs

Depuis, il n’a cessé d’évoluer et, en 2013, on annonçait un partenariat entre la STM et Québécor pour doter la Ville de tous nouveaux abribus, issus d’un concours de design mené en 2009. À terme, tous les anciens abribus seront remplacés par le nouveau modèle et on en installera de nouveaux, pour en porter le nombre à plus de 2000 : Après les abribus spécifiques au Quartier international (ci-dessous), Montréal a donc maintenant des abribus avec une signature de prestige, un peu partout en ville. Partout? En effet, l’arrondissement Rosemont-La-Petite-Patrie a désigné 12 abribus anciens comme patrimoniaux, empêchant leur remplacement. Lors d’une promenade dans l’Arrondissement Saint-Laurent, j’ai découvert qu’il y avait d’autres particularités locales dans le design des abribus montréalais.

Les abribus français J'aime : Désactiver les bloqueur de publicités. Le commerce au Moyen Âge. Introduction Au Moyen Âge, un commerçant spécialisé dans le type de marchandises orientales (poivre, noix, cannelle, huile...) était un homme riche.

Le commerce au Moyen Âge

Avec le développement du grand commerce, la fortune et le pouvoir des « bourgeois commerçants » allaient toujours croissant. En effet, au cours du bas Moyen Âge, les petites associations, à caractère régional, d'artisans et de commerçants ayant des intérêts communs évoluent et prospèrent jusqu'à devenir des ligues européennes puissantes. Nous allons traiter dans cet article : Les voies de communicationsL'activité commerciale au Moyen ÂgeLa navigation Les voies de communications De nouvelles routes commerciales Les Européens commencèrent doucement à s'émanciper vers les territoires extérieurs.

Au nord, une puissante association de villes germaniques et scandinaves, la Hanse, exerçait un véritable monopole en mer du Nord et dans la Baltique.Au sud, les villes portuaires de Gênes, Amalfi et Venise, en Italie, dominaient le commerce méditerranéen. Recherches évolution.